Aménagement urbain

Le Grand Théâtre CasaArts livré en 2016

,LE MATIN
29 Janvier 2014
Amenagement-urbain-2014.jpg La maquette de CasaArts proposée par l’Atelier Christian de Portzamparc, en partenariat avec l’architecte Rachid Andaloussi.

Les appels d’offres pour la réalisation du Grand Théâtre de Casablanca, CasArts, sont déjà lancés. Les travaux de construction de ce projet, qui nécessitera un investissement de 1,44 milliard de DH, vont débuter prochainement.

Les travaux de construction du Grand Théâtre de Casablanca démarreront dans les prochains jours ! Trois nouveaux appels d’offres ont été lancés cette semaine. Il s’agit de celui concernant les travaux des faux plafonds, dont l’ouverture des plis est prévue jeudi 13 mars, de la façade résille (ouverture des plis prévue lundi 24 mars) et de l’aménagement paysager (ouverture des plis jeudi 20 février).

Trois autres marchés seront attribués dans les semaines à venir. Il s’agit principalement de ceux relatifs à l’agencement menuiserie bois, aux ascenseurs et façades vitrées-murs. Les appels d’offres se poursuivent à une cadence soutenue pour ce chantier qui doit être livré fin 2016. En principe, d’ici fin mars, tous les marchés seront attribués.

En somme, le projet du CasArts est bien sur les rails. Les travaux de préparation sont achevés. En effet, l’étape de démolition de la villa qui abritera le projet est déjà finalisée. Le terrain a été libéré après le relogement des familles qui squattaient la villa. Quant aux palmiers et arbres du jardin, ils ont été soit transplantés dans d’autres avenues à Casablanca, soit détruits pour cause de maladie. De même, les réseaux de Lydec et les réseaux téléphoniques ont été déviés. Il ne reste plus donc qu’à démarrer les travaux pour la réalisation de ce projet d’envergure qui s’étend sur une superficie de 37 000 m2.

Ce projet ambitieux vise à doter la ville de Casablanca d’un espace d’art et de culture multidisciplinaire, d’une envergure internationale, ouvert à tous.
À terme, il s’agira d’un espace multidisciplinaire dédié à tous les arts de la scène (théâtre, musique, danse, comédies musicales…), un lieu de rencontre de référence pour l’art et la culture et une icône architecturale et urbaine pour la ville de Casablanca. Le projet du Grand Théâtre de Casablanca s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement culturel et touristique du Royaume et de la région du Grand Casablanca en particulier. La commune urbaine de Casablanca, en association avec la Fondation des arts vivants, acteur culturel majeur de la ville, avait organisé un grand concours international d’architecture en 2009.

Le choix du jury s’est porté sur le projet proposé par l’Atelier Christian de Portzamparc, en partenariat avec l’architecte Rachid Andaloussi. Dans le but de compléter le volet technique, des études de faisabilité complémentaires ont été menées afin de définir les besoins techniques, financiers et institutionnels du projet. En avril 2011, une convention portant sur les modalités de réalisation et de financement du projet a été signée, désignant Casablanca Aménagement maitre d’ouvrage délégué en charge de la conduite du projet, pour les volets construction et préparation à l’exploitation, pour le compte de la commune urbaine de Casablanca.
Le Grand Théâtre sera situé en plein cœur du quartier historique de Casablanca. Sur le prolongement de la place Mohammed V,il occupera une parcelle d’un hectare et demi située sur le boulevard Abderrahmane Sahraoui.



Les deux volets du projet CasArts

• La réalisation du Grand Théâtre en tant qu’espace culturel multidisciplinaire composé :
• d’une grande salle de spectacle de 1 800 places, destinée à accueillir des concerts de musique symphonique, des opéras, des comédies musicales, des ballets et spectacles de danse et de grands «shows» de toute nature,
• d’une salle de théâtre de 600 places, dédiée aux représentations plus «spécifiques» tels que l’art dramatique, les spectacles de danse à plus petite échelle,
• d’une grande salle de répétition modulable en salle des musiques actuelles pouvant accueillir 300 personnes debout ou 150 personnes assises,
• d’une petite salle de répétition pouvant accueillir du public (100 places assises),
• d’un village des artistes et des techniciens (intégrant notamment des espaces de création et de travail pour les artistes en résidence, des loges, salle de détente, salles et locaux techniques…),
• de petites salles d’évènements et de réunion destinées à la location pour les entreprises,
• d’espaces commerciaux qui pourront être concédés à des opérateurs extérieurs (deux espaces «cafés-snacks», un restaurant «grande carte», une boutique d’art).

• Le réaménagement de la place Mohammed V, sur laquelle s’ouvrira la grande porte du pavillon central du Théâtre.
À noter qu’un parking souterrain sera réalisé à proximité de la place, afin de permettre l’accès à la zone du projet, de jour comme de nuit.

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
25 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés