Menu
Search
Lundi 04 Mars 2024
S'abonner
close
Lundi 04 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Salon international de l'agriculture de Meknès

Un mal invisible, mais conséquent

Le harcèlement moral en entreprise n’est plus un tabou. Conduite abusive, propos désobligeants, tensions, des agissements portant atteinte à la dignité ou l’intégrité physique et psychique de la personne lors de l’exécution du travail… ce sont là quelques manifestations du harcèlement moral. Reste qu’il est extrêmement difficile de prouver cet acte. Éclairage avec Malgorzata Saadani, coach consultant certifiée ICC. DG d'ANC Communications.

Un mal invisible, mais conséquent
«N'importe quelle personne, qu'elle ait une personnalité forte ou effacée, peut devenir un jour victime du harcèlement ou d'une tentative du harcèlement».

Éco-Conseil : Quelles sont les différentes formes du harcèlement moral au travail ?
Malgorzata Saadani : Le harcèlement moral (ou le mobbing) est défini en tant qu'une grave pathologie relationnelle dans laquelle il y a une victime et un ou plusieurs agresseurs (bourreaux). Pour être considérée en tant que telle, cette situation doit durer au moins 6 mois, avoir une intensité croissante, les agissements doivent être intentionnels et il doit y avoir des conséquences néfastes pour la victime, objectivement prouvées. Selon les différentes catégories des personnes concernées, nous pouvons distinguer le harcèlement du type vertical qui engage les personnes se situant dans une relation hiérarchique. Dans ce cas, la victime peut être soit le subordonné malmené par son chef, soit le chef malmené par ses collaborateurs. Dans le harcèlement du type horizontal, une ou plusieurs personnes attaquent leur collègue du même rang (ce genre d'agression existe aussi en milieu scolaire). Pour démontrer le harcèlement, il est crucial de l'identifier formellement selon les critères parmi les 45 faisant référence dans la jurisprudence internationale et qui s'appuient sur les travaux scientifiques de Heinz Leymann, classifiés dans les 5 groupes :
1. Les atteintes à la communication (empêcher quelqu'un de s'exprimer, menacer verbalement, insulter)
2. Les atteintes aux contacts sociaux (ignorer quelqu'un ou éviter de lui adresser la parole, l'isoler physiquement sur le lieu de travail, ouvrir son courrier)
3. Les atteintes à la réputation (faire de la médisance, ridiculiser quelqu'un, contester ses décisions)
4. La détérioration de la situation professionnelle (ne confier aucune mission à quelqu'un, lui donner des missions absurdes ou inadéquates par rapport à ses compétences, affliger des sanctions injustifiées)
5. Les atteintes à la santé et aux biens matériels (obliger quelqu'un d'effectuer les travaux nocifs ou dans les conditions extrêmes, menacer physiquement, lui causer des dommages sur le lieu de travail ou au domicile, violenter sexuellement)

Comment gérer cette situation,notamment, face à ses collègues ?
Pour prévenir le harcèlement ou sortir de son cercle vicieux, il faut être vigilant face aux tentatives de manipulation et mettre en place en amont les stratégies personnelles et relationnelles : développer son assertivité et son intelligence émotionnelle, bien communiquer et entretenir les rapports équilibrés avec les gens (au travail et en dehors) et, bien sûr, connaître ses droits et ses obligations. Les entreprises et institutions ont aussi des actions à mener : veiller à l'efficacité de leur communication interne, proposer aux employés les formations spécifiques dans le domaine des droits humains, communication interpersonnelle et gestion des conflits, créer les commissions d'arbitrage des conflits et adopter la charte anti-mobbing. En même temps, les personnes souffrant du harcèlement peuvent s'adresser de leur propre initiative aux médecins de travail, aux psychologues, psychiatres et coachs dans le privé, afin de mieux faire face à ce problème. Le choix du professionnel sera alors déterminé par les besoins et l'état de santé de la
victime.

Comment rebondir et reprendre confiance en soi ?
Les études menées à ce sujet prouvent que n'importe quelle personne, qu'elle ait une personnalité forte ou effacée, peut devenir un jour victime du harcèlement ou d'une tentative du harcèlement. Pour y remédier, il faut savoir repérer les symptômes inquiétants et poser des limites claires à l'agresseur éventuel. Dans les cas les plus graves, la séparation la plus rapide de la victime de son environnement toxique sera nécessaire. Le harcèlement est toujours une expérience traumatisante et difficilement oubliable. Le plus important, c'est de reprendre sa vie en main, éviter de culpabiliser et – surtout – d'en tirer des conclusions constructives pour l'avenir en considérant ce passage désagréable comme une leçon de vie. 

Lisez nos e-Papers