Lycée français d'Agadir

Une nouvelle technique numérique au profit du patrimoine

,LE MATIN
29 Mai 2015
LycEe-franCais-dAgadir-.jpg Des étudiants du lycée français d'Agadir.

Les élèves du Lycée français d'Agadir viennent de présenter une nouvelle technique numérique qu’ils ont élaborée avec l’aide de leur professeur, afin de promouvoir les sites touristiques de la ville.

Afin de participer au développement touristique de leur région, des élèves du Lycée français d'Agadir encadrés par leur professeur ont élaboré, récemment, une technique numérique de e-tourisme permettant de faire découvrir le patrimoine et les sites historiques de la ville de manière originale et ludique. Ce procédé, qui est le fruit d'un projet réalisé dans le cadre d'une collaboration avec le Conseil régional du tourisme de Souss-Massa-Drâa, propose une interprétation touristique en français et en anglais pour certains sites et monuments d'Agadir via des outils numériques.

«La destination d’Agadir est, certes, la première destination touristique balnéaire du Royaume avec une prédominance du tourisme international (80% des nuitées en hôtels classés sont enregistrées par le tourisme international). Toutefois, Agadir souffre notamment du manque de valorisation patrimoniale et d’animation touristique (information et interprétation touristique). Les élèves ont donc tenté de répondre à cette problématique via l’e-tourisme. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir la ville d’Agadir autrement, avec leur smartphone d’une manière originale et ludique», souligne HélèneTassain-Aboutayeb, enseignante qui a encadré le projet des élèves du lycée français d’Agadir. Pour ce faire, ces lycéens ont, tout d'abord, créé un site permettant aux internautes d'avoir une interprétation bilingue en ligne des sites et monuments de la ville et ont préparé des codes (QR) pouvant être affichés sur chaque monument.

Les visiteurs pourront scanner ces codes avec leurs smartphones afin d'obtenir l'interprétation du site en question en français et en anglais. Ils ont aussi utilisé une application de réalité augmentée «Aurasma» pour l'interprétation de deux monuments phares de la ville, à savoir Agadir Oufella et le Mur du souvenir. Ainsi, il suffit de télécharger gratuitement l'application et de suivre le compte +Agadir+. Ensuite, le visiteur scanne le monument à l'aide de l'application et des icônes s'affichent en superposition de l'écran, proposant une interprétation via une vidéo ou des textes. «Venant d'une génération qui maitrise parfaitement les technologies de l'information et de la communication, ce projet est à la fois créatif, innovant et ouvre des perspectives concrètes pour la valorisation touristique d'Agadir», explique HélèneTassain-Aboutayeb.

Et d’ajouter : «Le projet revêt une importance particulière du fait qu'il permet aux nouvelles générations de participer au développement local, de mettre en avant leur identité gadirie et de découvrir une nouvelle perspective de leur patrimoine, tout en s'acquittant du devoir de mémoire qui y est intimement liée». 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
25 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés