D’une capacité de 1.500 m3 par jour, la nouvelle barge produit 20 litres quotidiens par personne. La désalinisation de l’eau de mer s'opère en plusieurs étapes. D’abord, le pompage et le stockage de l’eau de mer, puis son préfiltrage.

Une fois ce dernier terminé, l’eau est acheminée vers des filtres à sable et à cartouches, puis vers un module d’osmose inverse. Cette technique «membranaire» repose sur une ultrafiltration sous pression au travers de membranes dont les pores sont si petits que même les sels sont retenus. Grâce à cette technique, environ 50% de l'eau de mer peut être extraite. Le sel se retrouve concentré dans les 50% restants.

D'un coût énergétique moyen, l’osmose inverse est un système éprouvé ayant montré sa fiabilité. Une fois ce dispositif terminé, l’eau est traitée et analysée. Dès qu’on s’assure de sa potabilité, elle est stockée à bord de la barge dans des cuves qui lui sont dédiées. Le transfert de l’eau potable produite vers le réseau de distribution le plus proche est assuré par le chaland de transport «Sidi Ifni».

De conception moderne et standardisée, «Oued Massa» est une barge lourde de transport non propulsé. On la déplace grâce au remorqueur «Al Mounkid». Elle est dotée d’équipements de nouvelle génération, notamment deux osmoseurs, deux groupes électrogènes et de moyens de remorquage et d’amarrage. Cette initiative de désalinisation de l’eau de mer représente un grand pas dans le cadre des missions de secours et d’assistance aux populations sinistrées.

Rappelons que l’acquisition de la barge a été décidée par S.M. le Roi, à la suite des inondations qu’ont connues les provinces du sud du Royaume en 2014. Elle a été acquise par la Marine royale auprès des chantiers navals néerlandais «Damen Schelde Naval Shipbuilding».