Entretien avec Bernat Szabo, directeur général de Ford Afrique du Nord

«Nos opérations d’approvisionnement ont permis de créer plus de 6.000 emplois indirects dans le Royaume»

Mohamed Akisra,LE MATIN
16 Mai 2017
La-Nouvelle-Fiesta-.jpg La Nouvelle Fiesta pourrait faire son entrée sur le marché un peu plus tard dans l’année, voire début 2018.

La Matin-Auto : Quel bilan de votre implantation au Maroc, aussi bien pour le bureau de vente à Casablanca que pour la centrale d’approvisionnement de Tanger ?
Bernat Szabo : Comme vous le savez, il y a deux ans nous avons ouvert nos bureaux de représentation en Afrique du Nord. Le bureau de Casablanca est chargé des ventes et du commercial pour le Maroc, l’Égypte, la Tunisie, l’Algérie et la Libye. Et le bureau de Tanger travaille avec les sous-traitants locaux pour approvisionner les usines du groupe en Europe. Cette installation souligne l’engagement de Ford envers la région et plus particulièrement envers le Maroc, que l’on considère comme l’un de nos plus importants marchés en termes de croissance et de chiffre d’affaires.
Depuis le démarrage des opérations en mai 2015, notre bureau d'achat à Tanger est en progression continue. En effet, il a doublé ses équipes en 2016 et 2017. Ces dernières sont chargées de compléter la formation des fournisseurs locaux et de les aider à améliorer leurs processus grâce au transfert de connaissances. De ce fait, nos opérations d’achat ont contribué à la création d’un écosystème local à partir du parc industriel de Tanger.
Ford consolide, ainsi, son succès au Royaume avec l’approvisionnement des composants auprès des fournisseurs marocains pour des véhicules fabriqués en Europe, plus précisément à l’usine de Valence en Espagne. Ces opérations d’approvisionnement ont permis de créer plus de 6.000 emplois indirects dans le Royaume, de drainer un chiffre d’affaires qui se compte en millions de dollars au profit des fournisseurs marocains et d’augmenter la liste des fournisseurs agréés.

Quelle place occupe le Maroc dans la stratégie de Ford pour la région ?
Le Maroc occupe une place centrale dans notre stratégie. Il est l'un des marchés les plus importants et les plus dynamiques de notre région. Et nous sommes très fiers de nos progrès sur ce marché, et ce, bien évidemment, grâce à l’étroite collaboration que nous entretenons avec notre distributeur local, Scama-Auto Hall pour offrir à nos clients marocains une gamme élargie de produits et de services.
Chez Ford, nous observons avec intérêt la dynamique avec laquelle se développe l’industrie automobile locale. Dans cette optique, notre bureau d’achat à Tanger poursuit, également, son expansion et travaille à diversifier nos fournisseurs au Maroc et leur ramener de la valeur ajoutée en matière de savoir-faire.

Quelles sont les nouveautés de Ford sur le marché marocain pour cette année ?
Aujourd’hui, notre line-up permet de couvrir 90% des segments correspondant à la demande du marché automobile. Des opportunités de croissance de nos ventes et de notre part de marché existent encore. De ce fait, nous travaillons constamment sur la diversification de notre gamme pour offrir à nos clients les véhicules qu’ils attendent.
C’est dans ce sens que nous allons bientôt intégrer le segment du ludospace avec le Transit Connect. Par ailleurs, nous travaillons aussi sur une ultérieure introduction du petit SUV Ecosport. La Nouvelle Fiesta, quant à elle, pourrait faire son entrée sur le marché un peu plus tard dans l’année, voire début 2018.

Quelles sont vos perspectives pour l’année 2017 ?
Notre succès est bâti tout d’abord sur une gamme de produits moderne et diversifiée ainsi que des services de haut niveau. Parallèlement, et en collaboration avec notre partenaire Scama, ces derniers sont continuellement en développement pour offrir à nos clients une expérience de marque différenciante. Je pense notamment aux nouveaux moyens de financement que nous avons mis à disposition de nos clients tels que les crédits Ford, à savoir les produits FordSalaf et FordTajdid.
Cette année, nous allons également poursuivre l'expansion de notre réseau commercial avec l’ouverture de deux nouvelles succursales à Kénitra et Jorf Lasfar. Nous prévoyons également de développer notre réseau sur la ville de Casablanca dans les deux prochaines années, pour plus de proximité avec nos clients.

Ford a montré sa volonté de faire partie intégrante des communautés locales et contribuer activement à leurs économies. Quelles sont vos initiatives à ce niveau ?
La démarche RSE (responsabilité sociétale de l'entreprise) chez Ford Maroc puise ses atouts à partir d’un système de valeurs éthiques mondialement reconnu qui est à la base d’un modèle de gouvernance exemplaire et de pratiques responsables vis-à-vis de l’ensemble de nos parties prenantes (clients, partenaires, pouvoirs publics, fournisseurs…).
Ainsi, la responsabilité sociétale de Ford s’est traduite au travers de plusieurs initiatives, telles que le lancement de l’Académie d’entrepreneuriat Henry Ford, dont on lance la quatrième session ce mois de mai, pour accompagner de jeunes porteurs de projets de création d’entreprises et la mise en place d’un challenge mondial de création d’applications de mobilité dédié au développement de la mobilité urbaine «Innovate Mobility Challenge». Ce type de programmes nous permet de confirmer notre signature, à la fois, d’entreprise automobile et de mobilité.
De même, Ford place l’enjeu écologique au cœur de ses engagements RSE. Il a initié, dans ce sens, le programme «Ford Motor Compagny Conservation and Environnemental Grants» pour soutenir la concrétisation de projets locaux de développement durable.
Les femmes et la santé font également partie des préoccupations de Ford. Le programme, unique en son genre, «Ford Warriors in Pink», souligne le courage des femmes luttant contre le cancer du sein dans le but d’en inspirer d’autres qui y sont confrontées. Ce programme contribue à partager les récits de ces «modèles de courage» et permettre à ces femmes de répandre leur esprit guerrier parmi leurs communautés. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
25 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés