Les infrastructures autoroutières de la région Casablanca-Settat seront agrandies. Deux projets seront entamés en 2018 pour une durée de 3 ans. Budget : 1,5 milliard de DH. Le premier consiste en l’élargissement à 3 voies de chaque côté de l’autoroute de contournement de Casablanca d’une longueur de 31 km. Le second, lui, porte sur l’élargissement du tronçon Casablanca-Berrechid, long de 26 km et desservant l’aéroport Mohammed V.

«Il est primordial de prévoir des projets aussi importants pour Casablanca et ses périphéries. C’est un axe stratégique qui nécessite un réaménagement», a déclaré le président de la région de Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury, lors de la présentation des projets par Autoroutes du Maroc (ADM) hier à Casablanca. En effet, le parc automobile de la région progresse chaque année de 5% et le trafic de 6%, faisant atteindre ses limites à l’infrastructure autoroutière actuelle. Sur le seul tronçon Casablanca-Aéroport Mohammed V, le trafic moyen est estimé à plus de 58.000 véhicules par jour avec des pics de 70.000.

À l'évidence, les travaux seront réalisés sous circulation. Toutefois, ADM mettra en place les dispositions nécessaires afin d’atténuer la gêne occasionnée pour les usagers, que ce soit en termes de signalisation, d’information ou de phasage des travaux. «Nous allons travailler d’arrache-pied pour finir les projets dans les délais, notamment grâce à nos partenaires sur qui nous comptons. Les travaux pourront également se faire la nuit pour garantir le respect du planning», assure le directeur général d’ADM Anouar Benazzouz.

Pour rappel, le réseau autoroutier couvre quelque 1.800 km à ce jour, traversant plusieurs régions du Royaume et desservant plus de 60% de la population. «Notre plus grand défi est donc de satisfaire dans les meilleures circonstances possible les besoins de mobilité», souligne Benazzouz.