Pendant deux jours, les deux parties ont effectué un suivi des axes de coopération entre les deux places boursières. Les réunions ont porté sur l’échange d’information, l’amélioration de la compréhension et de la connaissance des marchés de capitaux dans les deux pays, le partage d’expérience en matière de nouvelles cotations, mais aussi sur l’augmentation de liquidité et du nombre d’investisseurs, ainsi que l’intégration des marchés financiers de la zone UEMOA.

Dans le cadre de leur collaboration, les six groupes de travail devront se réunir tous les 6 mois. Objectif : dresser l’état d’avancement des actions conjointement menées, à travers la mise en place de schémas opérationnels pour réaliser des transactions transfrontalières en toute sécurité pour les investisseurs et des actions de promotion de la double cotation auprès des émetteurs des deux pays.

A noter que les mémorandums d’entente signés entre les deux parties visent à permettre aux investisseurs et aux brokers des deux pays d’investir dans les deux marchés boursiers et développer les closs-listings.