Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search

Les dépenses de l’UE ont dépassé les 302 milliards d'euros en 2016

Les dépenses de l’UE ont dépassé les 302 milliards d'euros en 2016
Les intensités de R&D (les dépenses de R&D en pourcentage du PIB) les plus élevées en 2016 ont été enregistrées en Suède (3,25%) et en Autriche (3,09%).

Plus de 302 milliards d'euros. C’est ce qu’ont dépensé, ensemble, les États membres de l'Union européenne (UE) pour la Recherche et Développement (R&D), en 2016. «L'intensité de R&D, c’est-à-dire les dépenses de R&D en pourcentage du PIB, est restée stable en 2016 à 2,03%. Dix ans auparavant – en 2006 –, l'intensité de R&D s'établissait à 1,76%», explique dans un communiqué Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.  

Par rapport à d'autres grandes économies du monde, l'intensité de R&D dans l'UE était beaucoup plus faible qu'en Corée du Sud (4,23%), qu'au Japon (3,29%) et qu'aux États-Unis (2,79%), tandis qu'elle se situait à peu près au même niveau qu'en Chine (2,07%) et qu'elle était bien plus élevée qu'en Russie (1,10%) et qu'en Turquie (0,88%). Par pays, les intensités de R&D les plus élevées en 2016 ont été enregistrées en Suède (3,25%) ainsi qu'en Autriche (3,09%), chacune affichant des dépenses supérieures à 3% du PIB. Suivaient de près l'Allemagne (2,94%), le Danemark (2,87%) et la Finlande (2,75%). À l'extrême opposé, l'intensité de R&D était inférieure à 1% du PIB dans dix États membres : en Lettonie (0,44%), en Roumanie (0,48%), à Chypre (0,50%), à Malte (0,61%), en Lituanie (0,74%), en Bulgarie (0,78%), en Slovaquie (0,79%), en Croatie (0,84%), en Pologne (0,97%) et en Grèce (0,99%). Selon Eurostat, le segment des entreprises reste le premier secteur dans lequel les dépenses de R&D ont été réalisées, représentant 65% des dépenses de R&D en 2016, suivi du secteur de l'enseignement supérieur (23%), du secteur des administrations publiques (11%) et de celui des organisations privées à but non lucratif (1%). «Afin de stimuler la compétitivité de l'UE, l'accroissement à 3% de l'intensité de R&D d'ici 2020 dans l'UE est l’un des cinq objectifs clés de la stratégie Europe 2020», est-il souligné.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.