Innovation

Et si l’agilité passait aussi par l’intrapreneuriat ?

,LE MATIN
13 Mars 2017
L’intrapreneuriat-désigne.jpg

«L’intrapreneuriat désigne une aptitude collective et organisationnelle qui consiste à repousser et stimuler l’esprit d’initiative chez les collaborateurs, quelle que soit leur catégorie», souligne Mohammed Amine Beddad, consultant formateur, partenaire Hera Consulting. Selon lui, l’intrapreneur est un salarié d’une entreprise qui détient un projet durable intéressant l’entreprise et qu’il pourra exécuter en interne. Il est celui qui transforme une idée en projet productif. Le point.

Éco-Conseil : Quel est l’intérêt de recourir à une démarche intrapreneuriale ?
Beddad Mohammed Amine : L’entreprise, grâce à ses intrapreneurs, pourra devenir plus créative, plus agile et plus efficace dans l’utilisation de ses ressources. Ainsi, l’intrapreneuriat contribue au développement de nouveaux comportements et d'attitudes positives capables à faire évoluer la culture d’entreprise et par conséquent générer de nouveaux revenus grâce au développement de nouvelles activités et l’amélioration des méthodes et des processus de travail.

Comment encourager les collaborateurs à être autonomes et prendre l’initiative ?
Le développement d’un esprit intrapreneurial au sein de l’entreprise nécessite la mise en place d’une culture qui prône la créativité. Cette dernière est le résultat d’une liberté psychologique, de la prise d’initiative et de l’autonomie de ses collaborateurs. Pour cela, un allégement des structures s’impose afin de répondre le plutôt possible aux idées émises par les collaborateurs. Aussi, il faut instaurer une culture d’ouverture à l’apprentissage et à l’expérimentation avec un droit sacré à l’échec. Cette culture permettra à l’entreprise d’assurer une amélioration continue, résultat d’un processus d’apprentissage en boucle. Il convient également de signaler que la prise d’initiative est souvent synonyme de risque, dans la mesure où le salarié intrapreneur prend des risques dans le but de créer de la valeur pour son entreprise. Par conséquent, cette dernière devra reconnaitre cette prise du risque par des mesures de protection et d’encouragement.

Quel impact sur les méthodes
de management au sein de l’entreprise ?
La démarche intrapreneuriale remet en question les modes de management traditionnels et implique la délégation de certaines décisions stratégiques. Le rôle des managers opérationnels consiste de plus en plus à stimuler le changement en localisant les opportunités au niveau technologiques et commerciales, et les dirigeants se préoccupent des réflexions relatives à la mission de l’entreprise. Aussi, le développement de l’intrapreneuriat au sein de l’entreprise nécessite la mise en place d’un système de motivation permettant aux intrapreneurs d’acquérir une posture d’actionnaire par la prise de participations dans leurs start-up internes, et qui se matérialise souvent par un système de stock options. Le DRH devra ainsi agir afin d’assurer la gestion des efforts et lutter contre le burn-out. Sa mission principale est d’organiser une rotation des intrapreneurs afin de leur permettre une véritable progression au sein de l’organisation et repenser la gestion de leur carrière. Toutefois, la mise en place d’une démarche intrapreneuriale au sein d’une organisation ne doit en aucun cas déstabiliser les systèmes préexistants ni provoquer la jalousie des adeptes du management traditionnel, d’où la nécessité d’une conduite du changement. 



A retenir

• L’intrapreneuriat est un moyen pour se réalimenter en créativité de manière continue et systématique. • L’intrapreneuriat vous permet de diffuser de l’énergie positive entrepreneuriale au sein de l'organisation. • Instaurez dans votre entreprise une atmosphère de confiance réciproque. • Encourager l’autonomie et le sens de l'innovation. • Un collaborateur impliqué dans son start-up interne est mieux positionné pour repérer les opportunités d’affaires qu’offre son environnement immédiat. • L’intrapreneuriat permet de construire et mobiliser des réseaux en interne et en externe, permettant au collaborateur intrapreneur de réussir ses start-up internes. • Pour développer la culture intrapreneuriale, des actions de changement doivent être au cœur des dispositifs de la formation continue de l’entreprise. • Instaurer des mécanismes d’autocontrôle au sein de l'équipe. • Développez la «motivation intrinsèque» des collaborateurs. • Instaurer un management proactif au sein de l’entreprise. • L’intrapreneuriat permet de concrétiser des idées susceptibles d’apporter de la valeur ajoutée à l’organisation. • L’intrapreneuriat est un véritable outil de marketing RH qui permet d’attirer les générations Y et Z, assoiffées d’autonomie et d’aventure. Il constitue un véritable moyen de développement de l’image de marque de l’employeur.

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
26 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés