Le tatami de la cité ocre a été de bon augure pour le judoka Teddy Riner. Dimanche, le champion français a ajouté un 10e titre de champion du monde à son palmarès, en disposant facilement du Belge, Toma Nikiforov, lors de la finale de la catégorie +100 kg (toutes catégories). Mastodonte de 140 kg, Riner a pourtant subi une belle concurrence lors de la compétition, notamment au deuxième tour face au Géorgien Guram Tushishvili. Ce dernier, qui l’avait mis en difficulté en demi-finales lors des mondiaux à Budapest, a été cette fois-ci balayé. Au premier tour, le Français s’était montré patient pour battre dans les dernières secondes du combat le Kirghize Iurii Krakovetskii.

Après s’être débarrassé du Tunisien Faicel Jaballah, Riner a dominé le Mongol Temuulen Battulga en quarts de finale. En demi-finales, il a fait face, à la surprise de la compétition, au Cubain Andy Granda qui a battu l’un des favoris, le Japonais Takeshi Ojitani par ippon. Suivie en direct par plus de 1,4 million de téléspectateurs sur la chaine télé du magazine «l’Équipe», la finale de cette compétition toutes catégories disputée, samedi, a vu Teddy Riner dominer son adversaire dans le combat final le Belge, Toma Nikiforov, qu’il a facilement maîtrisé tout au long du combat. Grâce à cette victoire, Riner conforte son statut de légende en devenant le judoka le plus titré de l’histoire.

La Japonaise Asahina Sarah sacrée championne du monde, bonne prestation d’Asmaa Niang
À l’instar des hommes, le niveau de la compétition a été très relevé du côté des femmes lors de la 2e journée du Championnat du monde de judo (toutes catégories) disputé, dimanche. Et la victoire finale est revenue à la Japonaise Asahina Sarah qui s’est imposée grâce à un ippon magistral face à la Bosniaque Ceric Larisa lors de la finale de la compétition. La troisième place lors de cette compétition «Dames» tenue en 4 groupes, est revenue conjointement à la Tunisienne Nihel Cheikh Rouhou et à la Cubaine Idalys Ortiz. La championne marocaine Asmaa Niang qui combattait pour la première fois en poids lourd a réalisé une bonne prestation en se qualifiant pour le second tour du tournoi. Mais elle n’a pas pu s’imposer face à la Néerlandaise Tessie Savelkouls dans le second tour du championnat. Rappelons que ce championnat du monde de judo toutes catégories est le premier événement international d’une série de six que le Maroc s’est engagé à organiser sur son sol jusqu’en 2020.