La salle couverte du Palais des sports du Complexe Prince Moulay Abdellah de Rabat a accueilli, dimanche, l’assemblée générale ordinaire de la Fédération royale marocaine de karaté et disciplines associées, des assises marquées par la présence de 62 clubs nationaux sur les 72 affiliés à la FRMKDA. Le rapport moral n’a pas soulevé de remarques ou d'anomalies, hormis quelques interrogations ayant trait au volet technique. Les débats ont donc porté sur l’avenir et les chantiers qui devraient voir le jour, visant la restructuration d’une discipline qui a fait ses preuves, comme en témoignent les résultats obtenus par les sélections nationales dans les dojos internationaux. Le bilan devra s’améliorer davantage en termes de résultats techniques et de volume des pratiquants affiliés à la fédération, via les ligues régionales.

Celles-ci sont appelées à augmenter le nombre de karatékas de manière significative, durant la période de mise en place du plan de régionalisation qui devra prendre une durée allant de 10 à 15 ans. Ce plan réserve également une grande place à la formation des différents intervenants au niveau de la discipline. Par ailleurs, suite à la lecture du rapport financier, on apprend que la Fédération a enregistré un montant de recettes de 25,42 millions de dirhams, dont 40% alloués par le ministère de tutelle. Ces ressources ont été dépensées à hauteur de 13,18 millions de dirhams, d’où un excédent de trésorerie de 12,24 millions de dirhams.