C’est le 20 novembre que la Fondation Zakoura a choisi de célébrer ses 20 ans d’existence. Une date symbolique, puisqu’elle correspond à la Journée internationale des droits de l’enfant. «Le premier des droits des enfants est celui de l’éducation. On parle souvent de ce problème, mais on ne se mobilise pas vraiment pour le régler. L’emploi et l’éducation deviennent des problèmes de sécurité nationale, parce que les enfants qui échouent à l’école risquent de se tourner vers la radicalisation», a plaidé à cette occasion Jamal Belahrach, président de la Fondation. 


La mise en œuvre de programmes socio-éducatifs ayant pour but de contribuer au développement humain à travers notamment l’éducation des enfants dans les zones rurales est le cheval de bataille de la Fondation et sa mission principale. «Le modèle développé par les équipes de Zakoura est un modèle extrêmement compétitif grâce auquel le financement d’un enfant pendant deux ans coûte 5,58 DH. Nous avons aussi créé plus de 130 emplois depuis quelques années, parce que chaque école ouverte génère 2,5 emplois», précise Belahrach.
La Fondation souligne également qu’elle compte 146.000 bénéficiaires des différents programmes mis en place. Autres chiffres importants, plus de 22.000 est le nombre d’enfants scolarisés au sein de 149 écoles d’éducation non formelle et plus de 7.000 enfants de 4 à 6 ans sont enregistrés en préscolaire dans 104 écoles. La Fondation peut se réjouir aussi d’assurer, en 2017, un taux d’intégration au primaire de 100% et un taux de réussite d’entrée au collège de 92% pour les enfants des écoles Zakoura. «La Fondation a lancé trois écoles numériques et on a constaté que le coefficient de l’apprentissage est très élevé, ce qui veut dire qu’il faut mettre en place des moyens et il ne s’agit pas seulement d’argent», souligne le président. «L’école informelle numérique lancée en 2014 a permis un taux de réussite d’entrée au collège de 100%.

Riches de ce succès, nous travaillons actuellement sur un projet pilote qui est le collège rural de proximité avec une composante principalement numérique», renchérit Rita El Kadiri, directrice générale Développement et Partenariats. La cérémonie de célébration des 20 ans de la Fondation reconnue d’utilité publique était aussi l’occasion de dévoiler ses perspectives d’avenir. En effet, et afin de poursuivre sa mission de contribuer à réduire la fracture éducative dans le monde rural, la Fondation a mis en place une stratégie métiers en «4E» : Éducation, Employabilité, Entrepreneuriat social et Empowerment. Le premier point est d’offrir une éducation de qualité en zone rurale, le deuxième concerne le développement de l’employabilité des jeunes dans le but de réussir leur intégration dans le système formel, le troisième point, quant à lui, c’est d’accompagner l’amorçage de l’entrepreneuriat social et féminin dans les zones rurales et, enfin, le dernier point vise à renforcer les capacités et les compétences des écosystèmes. «Notre objectif dans les années à venir est de ne plus être actifs uniquement dans le déploiement de programmes, mais de devenir un centre de renforcement des capacités des acteurs locaux. On veut déclencher une dynamique de transfert de compétences, notamment via Zakoura Academy qui a pour vocation d’appuyer et de soutenir les associations locales», explique Rita El Kadiri.

La Fondation ambitionne aussi de travailler sur la promotion de la Recherche et Développement dans le secteur de l’éducation en renforçant le Zakoura Lab, créé en 2015, pour qu’il devienne un think tank de réflexion avec des actions pilotes. Côté financement, la DG Développement et Partenariats a déclaré qu’à partir de 2018, la Fondation établira une stratégie de levée de fonds à l’international avec une dynamique proactive. «Avant, on était plutôt dans une dynamique de réception et on bénéficiait de soutien de pays européens grâce à des stratégies de proximité mises en place via leurs programmes de soutien dédiés aux pays du Maghreb, notamment le Maroc», souligne El Kadiri, précisant que 60% du soutien financier dont bénéficie la Fondation vient des entreprises marocaines et 40% des pays européens. En outre, convaincus de l’importance d’un travail collectif et de la place du préscolaire, la cérémonie d’anniversaire a été l’occasion de signer le «Pacte pour une éducation préscolaire de qualité pour tous». Ce document a été signé par Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, Nadia Bernoussi, présidente de la commission «L’éducation pour tous» au Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, et Khalid Chenguiti, responsable de la section Éducation chez Unicef. Le «Pacte pour une éducation préscolaire de qualité pour tous» se veut un moyen de mobiliser tous les acteurs pour une généralisation effective du préscolaire, la capitalisation sur les expériences réussies et la mutualisation des efforts entre acteurs institutionnels, nationaux et la société civile», indique la Fondation. «Nous sommes co-responsables de la situation et l’État seul ne peut rien faire. On a donc besoin d’une énergie collective et ça tombe bien, nous sommes dans l’aire de l’intelligence collective. La responsabilité est partagée, mais l’éducation est une fonction régalienne et le secteur associatif ne peut pas substituer à l’État en permanence, par contre il peut être contributeur en termes d’idées», conclut Jamal Belahrach.


Prix et distinctions

La cérémonie de célébration des 20 ans de Zakoura a été aussi marquée par la distinction des partenaires historiques de la Fondation, à savoir Nestlé, Shem’s Publicité et Société Générale. La Fondation a aussi distingué un de ses collaborateurs les plus anciens et surtout certains de ses anciens bénéficiaires du programme Éducation non formelle. Il s’agit notamment de Khadija El Kamouny, devenue aujourd’hui ingénieure-chef de projets à la Fondation MAScIR ; Halim Eddahbi devenu aujourd’hui employé dans l’unité de production de Nestlé Maroc ; sans oublier Khadija Ounaissi, aujourd’hui éducatrice préscolaire à la fondation Zakoura.