Dévoilée en première mondiale au dernier Salon international de l’automobile de Genève en mars dernier, la troisième génération de la Kia Picanto a la tâche lourde : remplacer un best-seller (la deuxième génération) vendu à plus de 1,4 million d’exemplaires depuis son lancement en 2011.

Mais la nouvelle citadine, qui vient de se soumettre aux essais de la presse internationale dans la région de Hammamet en Tunisie, a visiblement les épaules solides pour réussir ce challenge. Affichant un nouveau design racé et un nouvel habitacle combinant haute technologie et haute qualité, elle apporte une belle touche de jeunesse et de dynamisme sur son segment. Afin de conférer à ce nouveau modèle une silhouette empreinte de jeunesse et de dynamisme, ce sont les centres de Design Kia de Namyang en Corée du Sud et de Francfort en Allemagne qui ont travaillé main dans la main. Les designers, qui avaient pour mission de créer une citadine innovante, moderne et séduisante, ont rempli leur mission avec succès en conférant à la nouvelle citadine un caractère plus affirmé.

À l’intérieur, la nouvelle Picanto joue la carte de l’espace. Offrant une commodité maximum, elle n’est pas plus grande que sa devancière et affiche une hauteur de 1.485 mm (+5 mm), une longueur de 3.595 mm (inchangée) et une largeur de 1.595 mm (inchangée).

La nouvelle plateforme présente un empattement et un porte-à-faux arrière allongés de respectivement +15 mm et +10 mm, libérant davantage d’espace dans l’habitacle et le coffre. Ainsi, le nouveau véhicule offre une longueur aux jambes et une hauteur sous pavillon supérieures à celles de ses rivales. La base de la planche de bord a été déplacée vers le haut de 15 mm, dégageant de l’espace aux genoux et aux jambes pour les passagers avant. Le coffre passe de 200 (VDA) à 255 litres. Avec les sièges rabattus, le volume de chargement passe à 1.010 litres.

Les clients de la nouvelle Picanto disposeront de certaines des technologies d’infodivertissement et d’agrément les plus en pointe sur le segment A, tout en continuant à bénéficier de l’excellent rapport qualité/prix qu’ils sont en droit d’attendre d'un modèle Kia.

Le grand écran tactile «flottant» de 7 pouces, situé au centre de la console centrale, intègre un système de navigation avec cartographie 3D et est compatible avec les fonctions Apple CarPlay et Android Auto pour une parfaite intégration des Smartphones. L’écran sert aussi à visualiser les images de la caméra de recul avec lignes de guidage dynamiques. Un chargeur par induction pour Smartphone, situé à la base de la console centrale, permet aux occupants de charger leurs téléphones portables compatibles en conduite (sur GT Line uniquement).

Moteurs et transmissions

La gamme de motorisations de la nouvelle Kia Picanto se compose de deux blocs essence (1.0 litre et 1.2 litre atmosphériques à injection multipoints - MPi). Ils ont été repris de la précédente génération et ont bénéficié d'une série d’améliorations visant à optimiser leur rendement. Le moteur 1.0 litre essence 67 ch est couplé à une boîte manuelle à cinq rapports (disponible sur toutes les finitions), transmettant la puissance aux roues avant, tandis que le moteur 1.2 litre est couplé à une boîte manuelle à cinq rapports (disponible sur GT Line uniquement) ou à une boîte automatique 4 rapports.

Le moteur 1.2 litre, 4 cylindres que nous avons essayé, développe une puissance maximum de 84 ch pour un couple de 122 Nm. Les ingénieurs ont optimisé le réglage du système de double calage de la distribution variable en continu (CVVT) et ont également adopté un circuit de refroidissement et une valve de coupure similaires au moteur MPi 1.0 litre.

Côté tenue de route, les ingénieurs ont retravaillé la réactivité directionnelle et le confort de suspension sur la nouvelle version, tout en apportant diverses modifications à la suspension (indépendante à éléments MacPherson à l’avant et à barre de torsion à l’arrière) pour lui conférer une plus grande stabilité et un comportement plus réactif et agréable. Conçues pour réduire les angles de roulis en virage jusqu’à 1° et garantir des réactions plus immédiates aux sollicitations de braquage, les barres antiroulis de la Picanto sont 2% plus rigides et montées légèrement plus bas à l’avant ; et 5% plus rigides et montées légèrement plus haut à l’arrière.

Aussi, les dimensions révisées du nouveau véhicule (empattement allongé et porte-à-faux avant légèrement raccourci) ont permis de déplacer le centre de gravité vers l’arrière du véhicule, contribuant à réduire naturellement la «plongée» au freinage, sans pour autant raffermir la suspension, et potentiellement compromettre le confort de conduite.
Sur la route, ces améliorations se traduisent par une puissance instantanée, de bonnes reprises, une très bonne tenue de route ainsi qu’un excellent agrément de conduite. DNES en Tunisie, Mohamed Akisra