Les commerçants et e-marchands affiliés au Centre monétaire interbancaire (CMI) ont enregistré, durant l’année 2015, quelque 32,8 millions d’opérations de paiement, par cartes bancaires marocaines et étrangères, pour un montant global de 22,9 milliards de dirhams. Ces chiffres sont en progression de 17,1% en nombre et de 9,6% en montant par rapport à l’année précédente. La protection des transactions commerciales dématérialisées s’est fait sentir dés 2001 par la création de la société Maroc Telecommerce dont le contrôle a été pris par le CMI en octobre 2016. «Sa mission est de mettre à la disposition des entreprises une infrastructure technologique sécurisée leur permettant de diversifier leurs canaux d’encaissement et de vente aussi bien au Maroc qu’à l’étranger», précise Maroc Telecommerce qui s’est spécialisé dans la dématérialisation des flux financiers.

Selon cette dernière, les transactions dématérialisées via Maroc Telecommerce, offrent l’avantage de la réglementation nationale et internationale qui couvrent l'ensemble des actions d'achat et de paiement en ligne par un système de paiement sécurisé et certifié par Centre monétique interbancaire, VISA, MasterCard et les banques marocaines pour faire face à l'accélération de la cadence de lancement de nouveaux sites par le renforcement des mécanismes de sécurité et de contrôle fraude. À en croire Maroc Telecommerce, il y aurait tout au plus des tentatives de fraude que des fraudes réelles par Internet et les tentatives qui réussissent à passer sont très vite désamorcées par l’annulation des transactions tout en appelant les détenteurs de cartes bancaires à la prudence. À ce sujet, les résultats, rendus publics en septembre 2014, de la première opération de contrôle menée par la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) indiquent que seulement 1% des sites Internet contrôlés se soucient de recueillir le consentement des internautes pour traiter leurs données personnelles et uniquement 1% respectent l’obligation d’informer les personnes concernées au moment de la collecte de leurs données personnelles.

En 2013, Attijariwafa bank, leader du marché marocain des paiements électroniques, avait lancé en partenariat avec Visa, le service Verified by Visa (VbV), un système de vérification des transactions sur Internet qui permet de sécuriser les paiements en ligne. Le principe de VbV est le suivant : lors des achats sur Internet, il faut fournir des informations classiques telles que le numéro de la carte bancaire, le cryptogramme (CVV2) et la date d’expiration. Avec le système VbV, les transactions, explique Attijariwafa bank qui représente 26% de parts de marché, seront davantage sécurisées par un mot de passe supplémentaire. «Attijariwafa bank a opté pour l’authentification forte des transactions de ses clients, système qui se base sur un mot de passe dynamique et unique par transaction. Ce mot de passe est généré et envoyé en temps réel sur le téléphone mobile du client (OTP : One Time Passe Word). Par conséquent, personne ne peut valider la transaction à la place du client ou utiliser sa carte chez les sites commerçants agréés».

Pour une sécurité maximale, les professionnels recommandent aux utilisateurs de surveiller l’usage de leur carte bancaire en cas de son utilisation dans un commerce ou un restaurant. En cas de paiement en ligne via un ordinateur à usage collectif, l’utilisateur est tenu d’effacer l’historique de la connexion et de ne jamais mémoriser ses informations de paiement et les identifiants.