«Le satellite Mohammed VI-A, actuellement en orbite, est une fierté pour le Royaume du Maroc et pour l’ensemble des Marocains. Ce projet, voulu par S.M. le Roi Mohammed VI, constitue une infrastructure technologique avancée qui permettra le développement d’applications à haute valeur ajoutée dans différents domaines». C’est en ces termes que le président de la délégation marocaine présente sur le site du lanceur Vega (SLV), à Kourou en Guyane, s’est adressé aux équipes qui ont travaillé sur ce projet.

Satellite d’observation de la terre, le satellite Mohammed VI-A est le fruit d’une coopération entre le consortium Thales Alenia Space en tant que mandataire et Airbus en co-maîtrise d’œuvre pour le compte du Maroc. Il servira notamment aux activités cartographiques et cadastrales, à l’aménagement du territoire, au suivi des activités agricoles, à la prévention et à la gestion des catastrophes naturelles, au suivi des évolutions environnementales et de la désertification ainsi qu’à la surveillance des frontières et du littoral. «Ce projet réussi est le fruit d’une coopération solide, sérieuse et exemplaire entre le Maroc et la France», note M. Tajmouati lors de son intervention à la cérémonie marquant le succès de l’opération de mise en orbite du satellite marocain. Le responsable marocain a tenu à cette occasion à féliciter les équipes qui ont collaboré à la réussite de ce projet. Le directeur de Arianespace, Stéphane Israël, a pour sa part adressé un message de remerciement au Maroc : «Merci au Royaume du Maroc qui nous confie, pour la première fois, le lancement de son satellite», a-t-il déclaré. Jean-Loïc Galle, PDG de Thales Alenia Space, a tenu à rappeler l’importance de ce satellite. «Le satellite 
Mohammed VI-A représentera une infrastructure importante pour le Royaume du Maroc qui va ainsi bénéficier d’un système d’observation de la terre extrêmement performant pour des applications civiles et gouvernementales. Ce satellite sera sans aucun doute un boosteur de l’économie marocaine», annonce-t-il.

À 1 h 42 min 31 s, le compte à rebours a été lancé et le satellite a pris la direction de l'espace. 6 min et 35 s après le décollage, les trois premiers étages de Vega ont été séparés du satellite.  À l’issue de cette phase, le troisième étage du lanceur s'est séparé du composite supérieur, L’AVUM a ensuite allumé une première fois son moteur pendant plus de 7 min, avant une phase balistique d’une durée de 37 minutes environ, puis le moteur a été allumé pour une deuxième fois pendant 1 minute et 50 secondes environ avant de séparer le satellite Mohammed VI-A, près d’1 minute et 30 secondes après son extinction. 

55 minutes et 33 secondes après son décollage, l’opération de séparation du satellite s'est effectuée avec succès. Le satellite poursuit désormais sa course après 4 ans sur terre, il déploiera ses panneaux solaires pour entamer sa nouvelle vie dans l’espace. Ce sont maintenant les équipes marocaines qui prendront désormais les commandes pour orienter les missions du satellite.