Marrakech

Le Maroc étale son savoir-faire aéronautique

Mokhtar Grioute,LE MATIN
12 Septembre 2017
Mebaa-Show-Morocco-2017-b.jpg L'événement se propose de promouvoir l'aviation d'affaires au Maroc et de renforcer son potentiel de croissance.

La deuxième édition du Salon des professionnels de l’aviation d’affaires «Mebaa Show Morocco 2017» prend fin ce mercredi à Marrakech. Placée sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, cette manifestation d’envergure a accueilli, trois jours durant, de nombreux géants de l’industrie aéronautique mondiale, tels Gulfstream, Bombardier et Bell Helicopter, ainsi que des entreprises locales, dont «Air Océan Maroc».

Le «Mebaa Show Morocco», dont la première édition, organisée en 2015 à Casablanca, avait attiré plus de 2.000 visiteurs et 57 exposants, se propose de promouvoir l'aviation d'affaires au Maroc et de renforcer son potentiel de croissance. Co-organisé par l'Association de l’aviation d’affaires dans la région Moyen-orient et Afrique du Nord (Mebaa) et l’Office national des aéroports (ONDA), cet événement ambitionne également de devenir un rendez-vous incontournable pour les professionnels de l'aviation privée dans la région. Cette édition a été l’occasion pour les 2.500 visiteurs de découvrir les offres de quelque 65 exposants.

Cette grand-messe de l’aéronautique se veut désormais un événement incontournable pour tous ceux qui interviennent dans l’affrètement, la location, la vente, l’achat, l’exploitation et la mise en service de jets privés et VIP dans la région. Le Salon a été précédé d’une conférence sur le thème «Le développement de l’aviation d’affaires en Afrique du Nord, cas du Maroc». À cette occasion, le ministre du Tourisme, du transport aérien, de l'artisanat et de l'économie sociale, Mohamed Sajid, a mis en évidence le développement que ne cesse de connaître le secteur du transport aérien dans le Royaume pour qu’il puisse aller de pair avec l’essor remarquable du secteur touristique.
«La libéralisation du secteur du transport aérien au Maroc en 2004 et l’ouverture du ciel national avec la signature en 2006 de l’accord Open Sky avec l’Union européenne ont permis au Royaume d’attirer moult compagnies aériennes, notamment celles à bas coûts», a souligné le ministre. À ce titre, il a fait observer qu’une soixantaine de compagnies aériennes opèrent aujourd’hui à partir des aéroports nationaux et que le trafic des passagers ayant transité par ces aéroports a également connu une hausse sensible durant les six dernières années, dans la mesure où leur nombre a atteint 18 millions en 2016 contre seulement 6,7 millions de passagers en 2003.

La même source a rappelé l’Accord conclu entre l’ONDA et l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (Eurocontrol). Ledit accord, qui est une première au niveau mondial, vu qu’Eurocontrol n’a jamais signé d’accord semblable avec un pays hors de l’Europe, se veut une reconnaissance de la performance de la gestion des services de navigation aériennemarocaine.

À son tour, le directeur général de l'ONDA, Zouhair Mohamed El-Aoufir, a fait remarquer que le secteur du transport aérien au Maroc a connu une évolution stratégique entre 2000 et 2016 et que le Royaume jouit d'une position géostratégique idéale, carrefour entre les continents, faisant de Casablanca un hub incontournable entre l'Europe et l'Afrique.

Dans le même ordre d’idées, le président exécutif et fondateur de Mebaa, Ali Ahmed Alnaqbi, a souligné que son institution accorde une grande importance au marché marocain dans le domaine de l'aviation d’affaires, compte tenu de la position géostratégique du Royaume considéré à juste titre comme un marché prometteur en la matière. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés