L'Université Ibn Zohr d’Agadir a enregistré un saut qualitatif au niveau des infrastructures, des formations, des partenariats et de la coopération, a souligné, vendredi à Agadir, le secrétaire d'État chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi. À l'occasion d’une rencontre de communication avec les membres du Conseil de l'Université Ibn Zohr, le secrétaire d’État a noté, dans une déclaration à la MAP, que sa visite s'inscrit dans le cadre d'une série de rencontres au niveau national.

Rappelons que son déplacement à Agadir faite suite à une précédente visite au cours du mois de juillet, durant laquelle «plusieurs remarques ont été relevées» au sujet du fonctionnement de l'Université, le ministre s'est félicité du fait que «l'Université est en train d'évoluer au service de l'étudiant et de l'enseignant chercheur». Il a, par ailleurs, souligné que cette Université est un espace où se reflète l'énorme richesse géographique et linguistique du Maroc, insistant sur la nécessité de mettre en valeur cette richesse en accordant une place de choix à la promotion de la culture et de la langue amazighe et hassanie, comme le stipule la constitution. Durant sa rencontre avec le Conseil de l'Université, il a exposé la vision stratégique du ministère ainsi que son plan d’action à l’avenir, mettant l’accent sur les projets visant à améliorer le rendement des universités marocaines, et ce, dans l’optique de les hisser au rang international. Après Agadir, le ministre devait se rendre à Guelmim, l'une des huit villes qui abritent les différents établissements relevant de l'Université Ibn Zohr qui accueille, au titre de cette année, quelque 120.000 étudiants pour 1.214 enseignants.