Très attendue, la nouvelle Audi A8, le modèle phare de la marque allemande aux anneaux, vient finalement d’être dévoilée. Attendue au tournant, cette quatrième génération s’avère à la hauteur des attentes. Elle s’impose comme une référence en matière de progrès technologiques, avec un tout nouveau design plus expressif, un système tactile innovant ainsi qu’un groupe motopropulseur électrifié en permanence. Elle s’impose également par ses «goûts» en matière de conduite autonome. À partir de 2018, la diva aux anneaux va progressivement intégrer des fonctions de conduite autonome dans ses modèles de série, telles que le Parking pilot (stationnement automatique), Garage pilot (retour au garage) et Traffic jam pilot (assistant de conduite dans les embouteillages).

Référence stylistique
La nouvelle A8 augure une nouvelle ère dans le design de la gamme Audi. Elle possède une présence forte, que ce soit dans la version standard de 5,17 mètres ou l'A8 L, qui affiche un empattement de 13 centimètres de plus. Sportivité, construction légère et transmission intégrale permanente quattro sont toutes des valeurs que l'on retrouve dans le design de la nouvelle A8. Ses proportions mettent l'accent sur les quatre roues. Les lignes musclées des passages de roues offrent une réelle expression visuelle à la transmission quattro.
Le modèle proclame son identité aussi bien de jour comme de nuit, en s'appuyant à la fois sur les impressionnants phares HD Matrix LED avec l'éclairage laser Audi, et sur la bande LED lumineuse combinée avec les feux arrière qui bénéficient de la technologie OLED. Ces derniers diffusent des animations lumineuses uniques lorsque le conducteur s'approche ou s'éloigne de la voiture.
La liberté est la caractéristique qui définit le design de la nouvelle berline allemande avec une nouvelle propension au luxe. Ce qui explique d'ailleurs la ressemblance de la nouvelle A8 avec un salon à la fois somptueux et spacieux. La gamme d'équipements et de matériaux est vaste. Chaque détail respire la qualité du fait sur mesure, de la perforation dans l'assise des sièges aux volets des bouches d'aération qui s'ouvrent et se ferment électriquement.

Le siège le plus chic de la nouvelle berline se trouve à droite à l'arrière : le fauteuil de relaxation optionnel de l'A8 L offre quatre différentes options de réglage et un repose-pied. Assis dans ce fauteuil, le passager peut masser et réchauffer la plante de ses pieds par le biais d'un élément qui dispose de multiples réglages et dont les commandes sont directement incorporées à l'arrière du siège du passager avant.
La commande par molette si familière et le pavé tactile caractéristique du modèle précédent disparaissent. De la même façon, le tableau de bord se voit débarrassé de nombreux boutons et interrupteurs. En son centre trône désormais un grand écran tactile de 10,1 pouces qui, lorsqu'il est éteint, se fond parfaitement dans le cadre noir brillant de la console centrale.
L'interface utilisateur apparaît à l'écran dès que la voiture est ouverte. Le chauffeur contrôle le système d'Infotainment du bout des doigts grâce aux commandes tactiles du grand écran principal. Un deuxième écran tactile est également disponible sur la console du tunnel central afin d'accéder aux fonctions de confort et de climatisation. Celui-ci permet aussi de saisir du texte.

Technologie hybride légère
La nouvelle A8 sera lancée sur le marché allemand avec deux moteurs V6 turbo qui ont été largement revus : un 3.0 TDI et un 3.0 TFSI. Le moteur diesel développe 286 ch et la version essence 340 ch. Deux versions de huit cylindres – un 4.0 TDI de 435 ch et un 4.0 TFSI de 460 ch arriveront un peu plus tard. Le W12 sera la version la plus exclusive du moteur de l'A8 avec une cylindrée de 6.0 litres.
Ces cinq motorisations sont toutes assistées par un alternateur à courroie (BAS), qui est le centre nerveux du système électrique de 48 volts. Cette technologie hybride légère (VEHL, véhicule électrique à hybridation légère) permet à la voiture de rouler en roue libre et moteur éteint avant de redémarrer en douceur. Elle dispose également d'une fonction avancée de Start & Stop et d'un système de récupération d'énergie jusqu'à 12 kW. L'effet combiné de ces technologies permet de réduire encore plus la consommation de carburant de moteurs qui sont déjà performants : jusqu'à 0,7 litre aux 100 kilomètres dans des conditions de conduite réelles.