Les autorités locales de la ville de Khouribga ont tenu une réunion de concertation, consacrée à l'état d'avancement des projets de développement de la ville. À cette occasion, Abdellatif Chadali, gouverneur de la province, a souligné que Khouribga a toujours bénéficié des programmes des différents départements ministériels, pour réussir son développement et répondre ainsi aux besoins de ses habitants. La ville a vu en priorité la résolution du problème du complexe d'habitat «Al Firdaous» conformément aux Hautes Instructions royales, la mise en service de la salle couverte des sports dont les travaux ont duré plus de 20 ans, le déblocage du projet de déplacement du Souk hebdomadaire d'Al Had, l'avancement des travaux de la «mine verte» qui s'étale sur 350 ha, le remplacement du transport urbain sur des bases solides concurrent dans ce domaine les grandes villes du Royaume. A. Chadali a, par la suite, exposé les objectifs qui seront réalisés prochainement, dont le grand complexe estimé à 700 millions de dirhams, la rocade, les passages souterrains ferroviaires, la nouvelle gare routière, la cité universitaire, le complexe industriel et l'aménagement des stands destinés aux marchands ambulants. Ce programme, a-t-il précisé, est le fruit de l'intérêt que porte le gouvernement de Sa Majesté le Roi à cette région, à la mobilisation des autorités locales et aussi aux mécanismes de dialogue et de concertation pour son élaboration auprès des élus et des associations de la partie civile.

De son côté, le président du conseil municipal, Abdellah El Ghanmi, s'est félicité de l'intérêt que portent les autorités locales au développement de la ville à travers le programme cité et les projets déjà en cours de réalisation et qui se rapportent à la résolution des problèmes de l'assainissement liquide, à la réalisation des routes, à l'électrification, à l'aménagement et à l'équipement de la piscine municipale, des espaces verts et de la place
Al Moujahidine...le directeur provincial de l'Office national de l'eau potable (ONEP) a, de son côté, souligné que les projets déjà en cours de réalisation se rapportent particulièrement au renforcement des installations d'alimentation d'eau potable, dont le coût est estimé à 42 millions de dirhams.

Pour ce qui est du secteur de l'enseignement, le programme qui est évalué à 6 millions de DH, compte l'aménagement et l'extension de certaines écoles, du centre d'orientation et d'examen, d'un collège et du complexe sportif scolaire. Il est prévu également la création de deux salles spéciales destinées aux handicapés. Le secteur de la santé publique a enregistré la réalisation de «l'hôpital du jour», d'un dispensaire et l'équipement de l'hôpital provincial Hassan II. Une enveloppe supplémentaire de 27 millions de dirhams a été destinée à ces réalisations. L'assistance et plus particulièrement les associations des parties civiles et les représentants des différents organismes se sont félicités d'une telle rencontre de concertation qui a permis une participation constructive de toutes les personnes les concernées pour assurer le développement de la ville de Khouribga dans d'excellentes conditions.