L’espace culturel tangérois «Tabadoul» lance la troisième édition du concours «Jeunes talents» adossé au festival Tanjazz. «“Tanjil 2017” vise de jeunes artistes d’expressions diverses dans une perception très libre de ce que peuvent être les musiques jazz d’aujourd’hui», indique un communiqué de l’évènement. La première phase du projet passe par un appel à candidatures destiné aux musiciens et groupes résidant au Maroc en quête d’un statut professionnel. «Pour participer à la présélection, les candidats doivent adresser leur dossier avant le 3 mai à [email protected] et à [email protected]», apprend-on de même source. Les groupes présélectionnés pour la demi-finale seront invités à se produire en concert sur la scène de «Tabadoul» entre le 30 juin et le 2 juillet 2017.

Le jury «Tanjil» effectuera une seconde sélection à la suite de ces concerts pour ne retenir que cinq groupes sur la base de critères tels que l’homogénéité du groupe, l’intérêt du répertoire, la qualité musicale
et la qualité d’improvisation, marqueur spécifique du jazz.
Les cinq finalistes se produiront sur la scène du Festival «Tanjazz» entre le 14 et le 17 septembre prochain. Ils donneront trois concerts, du jeudi au samedi en ouverture des spectacles de leurs aînés sur la scène gratuite BMCI Ville. Le dimanche, ils tiendront la vedette sur la scène BMCI Palais et celle du Bistrot des artistes, tandis que les vainqueurs de l’édition 2016 donneront le concert principal sur la scène BMCI Ville.
À l’issue de ces concerts, le jury désignera le lauréat 2017.

Un second gagnant sera déclaré suite au vote du public. Les gagnants participeront du 22 au 25 novembre à l’événement «Visa for Music» de Rabat. Les lauréats bénéficient aussi d’un programme de formation professionnelle, de résidences artistiques et d’accompagnement pour la création d'un concert complet. À la fin du programme, les gagnants choisis par le jury auront appris à enregistrer un disque et méthodiquement configurer leur spectacle. Il auront la possibilité de faire leur promotion grâce au réseau de «Tabadoul».