Le groupe CMA CGM renforce son positionnement en Afrique. Le spécialiste mondial du transport maritime par conteneurs vient d’annoncer «l’amélioration significative de son service EURAF 4 reliant en direct les pays méditerranéens, notamment le Maroc, aux marchés stratégiques d'Afrique de l'Ouest». Ainsi, à compter du 19 février 2018, EURAF (Europe-Afrique) 4 bénéficiera d’un nouveau service direct depuis la Méditerranée Occidentale et le Maroc vers le Sénégal et le Nigeria avec des transit times jugés très compétitifs. 

«Depuis Valence, Dakar sera desservi en 13 jours et Apapa en 27 jours», précise le groupe dans un communiqué. En outre, à compter du 19 février prochain, EURAF 4 proposera une nouvelle rotation reliant la Méditerranée et le Maroc à l'Afrique de l'Ouest. La nouvelle rotation démarrera à Marseille vers Barcelone, Valence, Casablanca, Algésiras, Tanger, Dakar (Sénégal), Lomé (Togo), Bata, Malabo (Guinée équatoriale), Apapa, Tincan, Onne (Nigeria), Kribi (Cameroun), Port Gentil, Libreville (Gabon), Douala (Cameroun), pour repartir vers la Méditerranée, précisément Algésiras puis Marseille. Une escale directe hebdomadaire à Kribi sera intégrée à la rotation à partir du 5 mars 2018, ce hub jugé stratégique pour le groupe permettant de connecter la République Démocratique du Congo et le Gabon via les feeders CMA CGM. Par ailleurs, le service amélioré d’EURAF 4 offrira une flotte dotée d'un navire supplémentaire : avec 9 navires d'une capacité de 3.600 EVP (équivalent vingt pieds), «EURAF 4 réalisera ses rotations en 63 jours», est-il indiqué. Présent au Maroc depuis 2002, le groupe CMA CGM est très présent dans le marché marocain du transport de marchandises conteneurisables. Capitalisant sur sa présence au niveau des différentes régions du royaume (Casablanca, Agadir, Tanger, Nador et Dakhla), CMA CGM Maroc offre plus de 18 lignes maritimes lui permettant de desservir les quatre coins du globe. 
Pour le marché de l’Afrique de l’Ouest, l’année 2017 a été marquée notamment par le lancement du service Wazzani II (du nom de l’explorateur Hassan Al-Wazzan), reliant le Maroc vers de nouvelles destinations : la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Bénin et le Liberia. Ce service est venu renforcer Wazzan I qui dessert permettant de relier le Maroc à la Mauritanie, le Sénégal et l’Espagne.