Forum Étudiant

Entretien avec Yasmine Benamour, docteur en sciences de gestion, administratrice-directrice générale de HEM

«Nous faisons appel à des professionnels pour construire le programme de formation de façon adéquate»

author Najat Mouhssine, LE MATIN

Rester à l’écoute du marché est l’un des objectifs de HEM pour augmenter l’employabilité des lauréats. Une équipe d’une quarantaine d’enseignants-chercheurs permanents et vacataires assiste les étudiants pour une bonne intégration en milieu professionnel.

Le Matin : L’une des préoccupations des bacheliers est l’orientation. Comment accompagnez-vous les lycéens pour choisir la bonne voie ?
Yasmine Benamour :
L’orientation est, en effet, une préoccupation majeure des bacheliers qui se retrouvent pourtant assez souvent perdus à ce niveau. Nous les accompagnons tout au long de l’année à trois niveaux : tout d’abord en organisant des manifestations dédiées, soit dans leurs établissements, soit au niveau des Campus HEM. Les lycéens ont ainsi l’occasion de découvrir les différentes voies qui s’offrent à eux et d’en savoir, le cas échéant, un peu plus sur ce qu’est le management. Nous organisons ensuite des séminaires de formation destinés directement aux orientateurs dans le but de les aider eux-mêmes à avoir cette posture d’accompagnateurs dans le cadre de leur travail. Et enfin, nous recevons tout au long de l’année un certain nombre de lycéens, de familles qui viennent se renseigner spontanément. 
À HEM, nous n’avons pas d’équipe dédiée à cela, ce sont directement nos professeurs et nos encadrants qui reçoivent les bacheliers et qui, en leur âme et conscience et de par leur expérience dans le domaine, les aident à prendre les bonnes décisions. Il nous arrive même parfois de recevoir des jeunes un peu perdus et de les orienter, après analyse et réflexion, vers une autre voie que celle de la gestion, une voie qui leur correspondrait davantage. L’essentiel est de toujours montrer la bonne voie en toute bonne foi.

Quels sont les critères d’admission pour accéder à votre école ?
HEM repose sur le modèle «Grande École» par opposition au modèle «Université». Et comme toute Grande École qui se respecte, nous avons un concours d’entrée depuis la création de HEM il y a 30 ans. Son contenu est clair. Il inclut trois épreuves écrites (maths-logique, français et culture générale) et un entretien oral. Le concours est à date fixe et les conditions d’accès sont bien précises et affichées à l’avance. Les corrections s’effectuent à l’aveugle. Le concours est identique et a lieu simultanément dans l’ensemble des Campus HEM à travers le Maroc. 

Vous devez être constamment à l’écoute du marché de l’emploi pour pouvoir y adapter vos formations. Quelles sont les formations les plus demandées ?
Effectivement, être à l’écoute du marché augmente tout simplement l’employabilité de nos lauréats, ce qui reste notre principal objectif. Nous restons donc très proches du monde de l’entreprise et de ses besoins. Préalablement à la création d'un programme de formation et outre le travail de veille que nous opérons continuellement, nous faisons appel à des personnes du milieu professionnel pour construire le programme en question de façon adéquate. 
Nous faisons ensuite appel, pour les niveaux Master tout particulièrement, à des professionnels du monde de l'entreprise pour enseigner, donner des séminaires très pratiques ou assister à nos jurys et grands oraux. Leurs retours sont également, dans ces cas, très intéressants et utiles. Enfin, nous réexaminons très régulièrement nos programmes existants à l'aune des besoins et des évolutions du monde économique par le biais de réunions avec ces mêmes professionnels. Nos programmes sont donc malléables dans le sens de l’adaptation aux besoins métiers.
 Ceci étant, il y a des fondamentaux que nous conservons dans tous les cas, particulièrement ceux liés aux langues, au développement personnel de l’étudiant et à la culture générale. Pour ce qui est des formations, il n'y a pas vraiment une filière plus demandée qu'une autre, car chaque spécialité proposée émane nécessairement d'une forte demande du marché du travail et suscite, par là même, l'engouement des étudiants. Cela étant dit, ces dernières années, nous constatons un enthousiasme plus prononcé pour la filière logistique. Les spécialités les plus demandées, et qui continueront à avoir de beaux jours devant elles, restent également les classiques telles que la finance, la comptabilité, le contrôle, l'audit ou encore le marketing.  

Quels sont les métiers qui recrutent le plus vos lauréats ?
Le diplôme HEM ouvre d’excellentes perspectives professionnelles, au Maroc comme à l’étranger d’ailleurs, aussi bien dans le domaine industriel que dans le secteur des services : Banque, Finance, Assurance, Conseil & Audit, Communication & Publicité, Web, Médias, Télécommunications, Tourisme, etc. Il est à noter que certains de nos diplômés, animés d’un esprit d’entrepreneuriat, créent également leur propre entreprise.


Quel est l’apport du Salon de l’Étudiant pour votre établissement ? Parvenez-vous à attirer les étudiants via le Salon ? Avez-vous des chiffres dans ce sens ?
Nous participons au Salon de l’Étudiant de Casablanca depuis de nombreuses années. Notre présence ici est donc historique. Cela étant dit, je dois avouer que sa fréquentation baisse d’année en année, et ce pour deux raisons essentielles. La première est qu’une multitude d’autres salons s’est développée dans toutes les villes du Maroc et tout au long de l’année scolaire. Les acteurs dans ce domaine sont donc de plus en plus nombreux, même si leurs qualités divergent. Les bacheliers n’ont donc plus besoin de venir de tout le Royaume à Casablanca pour rencontrer les établissements. La seconde est que beaucoup de bacheliers utilisent maintenant désormais le Net pour se renseigner. Il est donc difficile de chiffrer les retombées d’un tel salon. Tout ce que nous savons pour HEM, c’est que le bouche à oreille et, par conséquent, les témoignages de rigueur et de sérieux de notre école restent notre meilleur vecteur de communication. 

Services

S'inscrire à la Newsletter