Menu
Search
Mardi 27 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 27 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Emploi

Ces filières qui offrent de bons débouchés professionnels

34% des marocains travaillent dans un domaine différent de celui de leurs études et la majorité des jeunes diplômés sont peu satisfaits de leur package salarial. C’est ce qui ressort, entre autres, de la dernière enquête de ReKrute. Une étude qui permet de comprendre encore mieux que l’orientation et le choix des filières est la clé pour garantir une adéquation entre la formation choisie et les besoins du marché du travail.

Ces filières qui offrent de bons débouchés professionnels
La majorité des lauréats d’écoles d’ingénieurs ont eu un salaire compris entre 8.000 et 10.000 DH.

L'avenir professionnel du jeune est fonction de son orientation. En effet avec les mutations que connait le marché du travail, il est essentiel de connaitre la viabilité des métiers d’aujourd’hui et de déterminer les filières d’études qui permettent aux actifs une intégration facile et rapide. Tel est l’objectif de l’enquête que vient de rendre publique ReKrute menée auprès de plus de 4.300 Marocains. 
L’enquête a ainsi identifié 5 filières qui permettent aux lauréats de trouver un travail en moins de 3 mois. Il s’agit de Génie civil/Construction, Hôtellerie/Restauration, Information/Journalisme/Communication, Industrie/Production et Commerce/Marketing.
En ce qui concerne la formation, il n’y en a aucune qui ressort et qui se différencie des autres à première vue : qu’ils aient étudié au Maroc, à l’étranger ou les deux, les étudiants ont la possibilité de trouver un travail en moins de 3 mois.
Dans le cadre de cette même étude, 34% des personnes interrogées aimeraient se lancer dans une reconversion professionnelle. Pourquoi ? Les actifs de la fonction Information/Journalisme/Communication (67%) et de la fonction Environnement/Énergies (57%) ont opté pour une reconversion principalement parce qu’il y avait un manque d’offres d’emploi dans 
ce domaine. Pour ce qui est des actifs des fonctions Textile/Habillement/Mode (67%), Sport/Loisirs (50%) et Industrie/Production/Qualité (49%) ont changé de domaine parce qu’ils sont intéressés par une autre fonction. La rémunération est parmi les raisons qui poussent les actifs à changer de métiers. Une majorité d’entre eux déclarent qu’ils ont changé de domaine parce que leur entreprise n’offrait pas de salaires attractifs : Sport/Loisirs (50%) Sciences (37%), Hôtellerie/Restauration (33%).
De manière générale, les Marocains sont tous peu satisfaits de leur premier salaire, ajoutent les résultats. Et pour cause, la majorité des jeunes diplômés, qu’ils soient issus d’écoles de commerce ou d'universités, ont un salaire inférieur à 4.000 DH/mois. Les lauréats des filières Environnement/Énergies, Hôtellerie/Restauration et Sport/Loisirs sont les plus insatisfaits de leur première situation. 
En termes de salaires, les ingénieurs sont les mieux lotis. La majorité des lauréats d’écoles d’ingénieurs ont eu un salaire compris entre 8.000 et 10.000 DH. Ils sont suivis par 29% des doctorants et 35% des titulaires de master, qui ont eu comme premier salaire entre 4.000 et 6.000 DH. Généralement, c’est l’expérience qui prime et qui pèse lors de la négociation salariale. 


Bon à savoir

Les filières qui connaissent un grand taux de reconversion professionnelle sont les suivantes :
1. Sciences humaines et sociales 
2. Textile – Habillement – Mode 
3. Sciences
4. Hôtellerie – Restauration
5. Information – Journalisme – Communication