Siam

Région

Le Loukkos, ce périmètre à fort potentiel

author Najat Mouhssine, LE MATIN

De par sa position stratégique et son climat méditerranéen, le périmètre du Loukkos regorge d’importantes potentialités en termes de richesses naturelles et humaines permettant de créer de la valeur et de générer des revenus, surtout avec l’appui du Plan Maroc Vert.

Limité à l'ouest par l'Océan Atlantique et débordant du quadrilatère formé par les villes de Larache et Ksar El Kébir et les centres autonomes de Moulay Bousselham et Lalla Mimouna, le périmètre du Loukkos couvre une superficie de 2.560 km². Situé au nord-ouest du Maroc entre les régions du Tangérois et du Gharb et se trouvant au milieu de l'axe Rabat-Tanger, cette zone présente les caractéristiques des bassins d'oueds côtiers : un relief de collines marneuses entourant une plaine basse initialement marécageuse en quelques endroits. Cette plaine est actuellement protégée par le barrage Oued El Makhazine et un endiguement approprié. La population de la zone d’action de l’Office s’élève à 535.174 habitants (RG 2004), dont population urbaine : 240.597 habitants, population rurale : 294.577 habitants et agriculteurs : 29.400.
Côté climat, la zone est caractérisée par l'alternance d'une saison humide et fraîche de novembre à avril (température moyenne en hiver de 11 °C) et d'une saison sèche très accusée et chaude de mai à octobre (température moyenne en été de 25 °C). La pluviométrie moyenne annuelle est d'environ 700 mm concentrée pour sa quasi-totalité entre le 15 octobre et le 15 avril avec une pluviométrie intéressante.
Palette de production diversifiée, périmètre irrigué du Loukkos avec possibilité de cultures diversifiées et à haute valeur ajoutée, avantages comparatifs pour plusieurs produits destinés à l’export (fruits, légumes…), offre importante et typique de produits du terroir reflétant la spécificité et la richesse naturelle et culturelle de la région, savoir-faire et main-d’œuvre qualifiée, infrastructure développée : autoroute, réseau routier et pistes, infrastructure portuaire importante… Ce sont là autant d’atouts qui aident l’Office régional de la mise en valeur agricole à exécuter les programmes du Plan Maroc Vert. De plus, cette zone est très proche de l’Europe (150 km) et dotée d’un des plus grands ports de la Méditerranée : Tanger Med.


Une zone à vocation agricole 
Les cultures au Loukkos sont multiples : cultures sucrières (308.579 tonnes), cultures oléagineuses (22.848,4 t), céréales (183.437,2 t), fourrages (362.480 t), maraîchage (512.472,4 t), arboriculture (133.502,8 t). Ce qui porte le nombre total de productions des cultures à 1.534.359,8 tonnes. Cela confirme que le secteur agricole est réellement au centre des préoccupations de développement de la région. En plus de sa contribution à l’économie nationale, son impact social revêt une importance réelle, de par sa contribution à générer des revenus et à favoriser la création d'emplois. L’Office régional de la mise en valeur agricole est, entre autres, engagé dans cette mission.

Les petits fruits rouges, renommée internationale du territoire
Le Loukkos accapare la production nationale de la filière des petits fruits rouges, qui englobe les cultures de la fraise, de la framboise et de la myrtille. Selon les données officielles communiquées, les petits fruits rouges sont en plein développement et font la renommée internationale du territoire. Il en ressort que la superficie de la fraise au niveau national est de 3.300 ha, dont 2 600 ha dans le périmètre du Loukkos, 616 ha dans le périmètre du Gharb et 84 ha dans le périmètre de Souss-Massa. La répartition en pourcentages par périmètre s'établit comme suit :
• Périmètre du Loukkos : 78,8%.
• périmètre du Gharb : 18,7%.
• Périmètre de Souss-Massa : 2,5%.
En ce qui concerne les exportations marocaines des fruits rouges durant la campagne précédente (2016-2017) et conformément aux chiffres officiels de l'Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE), le Maroc a produit 140.000 tonnes de fraise et en a exporté 72.054 tonnes, 20.219 tonnes à l'état frais et 51.835 tonnes à l'état surgelé. Le reste est écoulé sur le marché national. Pour la framboise, la production est de 15.900 tonnes et la quantité exportée est de 14.317 tonnes, 13.308 tonnes à l'état frais et 1.009 tonnes à l'état surgelé. 
La production de la myrtille est de 16.825 tonnes et la quantité exportée est de 15.984 tonnes, 15.367 tonnes à l'état frais et 617 tonnes à l'état surgelé. La destination principale des fruits rouges exportés est essentiellement les marchés de l'Union européenne. Cette remarquable performance s’explique notamment par les actions entreprises dans le cadre de la stratégie du Plan Maroc Vert.

L'élevage monte en production
Le secteur de l’élevage n’est pas en reste. Cette branche a connu une forte mutation enregistrant une croissance économique importante. Les statistiques du cheptel faisaient état de 110.000 têtes de bovins, dont 87% améliorés. 308.400 têtes d'ovins et 52.100 têtes de caprins. La production laitière est estimée quant à elle à 160,2 millions de litres. Ces différentes espèces jouent un rôle de premier plan dans la production alimentaire. La collecte laitière est de 103,2 millions de litres, soit 64,4% de la production totale. Pour ce qui est de la viande rouge, elle est de 7.165 tonnes par carcasse. 


Entretien avec Mohamed Doudouch, ingénieur en chef département du développement agricole ORMVA du Loukkos

«Il est temps de diversifier les marchés agricoles pour augmenter les exportations»

L’Office régional de la mise en valeur agricole est engagé dans le développement d’une agriculture à forte valeur ajoutée. Quelles sont vos actions dans ce sens ?
Depuis le lancement du Plan Maroc Vert, l’office régional de mise en valeur agricole du Loukkos a réalisé un ensemble de projets importants qui portent sur la préparation de l’infrastructure de base pour le développement d’une agriculture à forte valeur ajoutée.
Le premier projet concerne l’aménagement d’un nouveau secteur, le secteur Dar Khroufa, d’une superficie de 21.000 ha, totalement irrigué en goutte-à-goutte à partir d’un nouveau, barrage Dar Khroufa. Le coût de ce projet est de trois milliards de dh.  
Le second projet porte sur le changement de mode d’irrigation en passant de l’aspersion au goutte-à-goutte dans le cadre du projet national d’économie d’eau d’irrigation, sur une superficie de 23.000 ha. Le coût de ce projet est de sept cents millions de dh.  
Toujours dans les secteurs irrigués, surtout au niveau des petits agriculteurs, l’Office régional de mise en valeur agricole du Loukkos a créé des coopératives agricoles pour les producteurs de pomme de terre et d’arachide. Pour les producteurs de pomme de terre, deux unités frigorifiques pour le stockage de pomme de terre verront le jour dès l’année prochaine. Le coût de ces deux unités dépasse les 30 millions de dh.

Quel état des lieux au titre de l’année 2017/2018 ?
La campagne agricole en cours se passe dans des conditions normales. Les précipitations dépassent les 750 mm contre 580 l’année passée à la même date, avec une bonne répartition dans le temps. Ceci a permis un bon développement des différentes cultures (céréales, cultures sucrières, légumineuses, pomme de terre…).
Les rendements pour les céréales par exemple dépasseront les 30 quintaux à l’hectare.

Quels sont les efforts déployés pour accompagner le Plan Maroc Vert ?
Le plan Maroc vert s’articule autour de deux piliers, le pilier I qui vise le développement accéléré d’une agriculture à forte valeur ajoutée et à forte productivité et le pilier II par l’accompagnement solidaire de la petite agriculture. Concernant le pilier I, l’Office régional de mise en valeur agricole du Loukkos accompagne les investisseurs dans le cadre incitatif innovant (subventions ciblées) et l’accès au foncier ; et les sensibilise aux avantages de l’agrégation. Une agropole est programmée dont les études ont déjà démarrés.
Quant au pilier II, différents projets ont été installés : deux fromageries de valorisation du lait de chèvre, une unité de séchage de figues par l’énergie solaire, une unité de séchage et distillation des plantes aromatiques et médicinales, une grande unité et deux petites de trituration des olives et plantation de 1.000 ha d’olivier et 560 ha de figuier. Ces projets ont été cédés. 

Qu’en est-il de l’accompagnement des agriculteurs ? 
L’office régional de mise en valeur agricole du Loukkos accompagne à travers des actions d’encadrement (formation, conseil agricole) les projets réalisés au profit des coopératives bénéficiaires; une attention particulière a été accordée aux aspects de la qualité, notamment l’aspect sanitaire. Dans ce cadre  L’office régional de mise en valeur agricole du Loukkos accompagne les coopératives pour obtenir les attestations sanitaires. Certains produits ont été labellisés. 
Concernant l’aspect commercialisation, ces coopératives participent aux différents salons agricoles, à l’échelle nationale et internationale.

Un mot sur la 13e édition du SIAM 
Le thème de la 13e édition du  Salon international de l’Agriculture au Maroc(SIAM) qui se déroulera à Meknès du 24 au 28 Avril 2018  est la «Logistique et Marchés Agricoles». 
Cet évènement annuel est devenu un des plus grands évènements de l’Afrique et le rendez-vous incontournable de l’agriculture et des opérateurs du secteur agricole. Le plan Maroc vert a franchi plusieurs étapes (organisation, encouragement des investissements, agrégation, production, valorisation, qualité…) maintenant il est temps de diversifier les marches agricoles pour augmenter les exportations. La logistique est désormais un enjeu majeur pour la pérennisation de notre agriculture et le développement de ses débouchés. 

Najat Mouhssine Reportage photos Aissa Saouri

Services

Météo

Casablanca 18 novembre 2018

61.7°F

16.5°C

Meteo Casablanca
  • 18 ºC
    chancetstorms
  • 13 ºC
    nt_chancerain
  • 18 ºC
    chancerain
  • 14 ºC
    nt_rain
  • 20 ºC
    chancerain

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 18 novembre 2018

  • As-sobh : 06:33
  • Al-chourouq : 08:02
  • Ad-dohr : 13:21
  • Al-asr : 16:06
  • Al-maghrib : 18:31
  • Al-ichae : 19:48

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-0.09 %

-0.12 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : TV5
Questions à la une - Trafic de cocaïne/Immersion au bloc opératoire

02:33

Chaine : Al Aoula
Arrouad

02:20

Chaine : 2M Maroc
Ma3a annass

03:00

Tous les programmes TV >

Météo

Casablanca 18 novembre 2018

61.7°F

16.5°C

Meteo Casablanca
  • 18 ºC
    chancetstorms
  • 13 ºC
    nt_chancerain
  • 18 ºC
    chancerain
  • 14 ºC
    nt_rain
  • 20 ºC
    chancerain

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 18 novembre 2018

  • As-sobh : 06:33
  • Al-chourouq : 08:02
  • Ad-dohr : 13:21
  • Al-asr : 16:06
  • Al-maghrib : 18:31
  • Al-ichae : 19:48

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-0.09 %

-0.12 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : TV5
Questions à la une - Trafic de cocaïne/Immersion au bloc opératoire

02:33

Chaine : Al Aoula
Arrouad

02:20

Chaine : 2M Maroc
Ma3a annass

03:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X