«Nous sommes très honorés d’avoir été choisis par les hautes autorités comme force d’expertise du nouvel institut de formation tout au long de la vie, actuellement en cours de création», a déclaré Olivier Faron, administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) lors de son intervention à l’occasion d’une conférence organisée au sein de l’Académie du Royaume sous le thème «La formation, un levier de développement économique et social» et présidée par le secrétaire perpétuel de cette institution, Abdeljalil Lahjomri.
En effet, grand établissement public placé sous la tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur français, et partenaire du ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, le Cnam est présent au Maroc depuis une vingtaine d’années, rappelle M. Faron à travers un Centre de formation. Par ailleurs, l’Institution reconnue pour son expertise est actuellement chargée d’apporter son appui pour la création d'un établissement marocain de formation tout au long de la vie, baptisée Amel.
Très attendu, ce nouveau centre contribuera à tracer les grandes lignes pour installer la formation tout au long de la vie, indispensable pour toute une jeunesse, mais aussi pour des moins jeunes, qui veulent faire fructifier leur savoir. «Avec nos partenaires, nous travaillons à la mise en place d’une institution dédiée à la formation tout au long de la vie. Cette institution dépendra du ministère de l’Enseignement supérieur marocain et tous les cours seront dispensés dans les universités et les grandes écoles du Royaume», souligne le haut responsable.
Abordant le partenariat entre le Maroc et la France, M. Faron s’est félicité des liens historiques qui unissent les deux pays rappelant que les deux partenaires nourrissent les mêmes ambitions culturelles et humanistes qu’il convient de renforcer par des partenariats. «L’avenir passe par des partenariats renforcés et la formation en est une très belle opportunité», conclut M. Faron.