Nation

Le Premier ministre bulgare met en avant le rôle du leadership de S.M. le Roi Mohammed VI dans la stabilité régionale

Déterminés à relancer leur coopération, le Maroc et la Bulgarie explorent de nouvelles pistes de partenariat

author Abdelwahed Rmiche,

Le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, et le Premier ministre de la République de Bulgarie, Boyko Borissov, ont clairement affiché leur optimisme quant aux perspectives des relations économiques et politiques entre Rabat et Sofia. Les réunions ayant marqué la visite de travail dans le Royaume du haut responsable bulgare ainsi que la délégation l’accompagnant ont permis d’examiner les opportunités de partenariat économiques entre les deux pays et d’explorer les moyens de faire face aux défis communs, en particulier au niveau sécuritaire et migratoire.

La visite de deux jours que vient d’effectuer au Maroc le Premier ministre de la République de Bulgarie, Boyko Borissov, à la tête d’une importante délégation, a ouvert de nouvelles perspectives de coopération entre Rabat et Sofia, notamment sur le plan économique. Cette visite, qui a pris fin vendredi, a été marquée par la réunion élargie qu’a eue le haut responsable bulgare avec le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, et qui a vu la signature d'un arrangement relatif à la sécurité sociale, paraphé par le ministre de l'Emploi et de l'insertion professionnelle, Mohamed Yatim, et le ministre bulgare de l'Emploi et de la politique sociale, Biser Petkov. Lors d’un point de presse conjoint à l’issue de cette rencontre, M. Borissov a mis en avant le rôle prépondérant joué par le Royaume dans la stabilité régionale grâce aux efforts et au leadership de S.M. le Roi Mohammed VI. Tout en rappelant que la Bulgarie jouait le même rôle au niveau des Balkans et de l'Europe, il a fait savoir que son pays souhaitait tirer profit de la position pionnière du Maroc à l'échelle africaine.

M. El Othmani a souligné pour sa part l’existence de nombreuses opportunités à saisir en vue de renforcer les relations maroco-bulgares. Tout en se félicitant du niveau remarquable de coordination entre les deux pays sur le plan international, il a salué le soutien apporté par la Bulgarie aux causes du Maroc au sein de l’Union européenne. Il a noté à cet égard que la prochaine réunion de la commission mixte entre les deux pays constituera une occasion pour institutionnaliser leurs relations à travers la création d'un dispositif de consultations permanent avec les représentations bulgares au sein de l’UE. S’agissant des perspectives des relations économiques, les responsables des deux côtés ont affiché le même optimisme. D’ailleurs, la séance de travail ayant réuni le même jour le ministre bulgare de l’Économie, Emile Karnikolov, et le vice-président général de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Faïçal Mekouar, conforte la volonté de donner une nouvelle impulsion aux relations économiques entre les deux pays. En effet, lors de cette rencontre, les hommes d’affaires marocains et bulgares ont été unanimes à souligner la nécessité de relancer les relations bilatérales à travers notamment l’implication du secteur privé, appelé à identifier des partenariats stratégiques dans divers secteurs.

«Je suis persuadé que de plus en plus d’entreprises marocaines profiteront des avantages que présente la Bulgarie en tant que destination pour les affaires et les investissements. Nous sommes prêts à soutenir les entreprises marocaines qui souhaiteraient investir en Bulgarie dans des secteurs assurant une forte valeur ajoutée et une compétitivité de l’économie», a souligné M. Karnikolov. Il a, en outre, assuré que le gouvernement bulgare continuerait «à positionner dans le centre de sa politique économique extérieure les relations commerciales et économiques avec le Maroc, en tant que partenaire traditionnel dans la région et que nous soutiendrons toutes les initiatives dans l’intérêt d’une coopération effective entre nos deux pays».
Pour sa part, M. Mekouar a exprimé la ferme volonté de la CGEM, en tant que représentante du secteur privé, de donner une «impulsion forte» aux relations entre la Bulgarie et le Maroc, citant une série de secteurs où les hommes d’affaires bulgares doivent saisir les opportunités offertes, notamment l’agriculture, l’agroalimentaire, les énergies renouvelables et les infrastructures. M. Mekouar a, en outre, relevé une complémentarité entre les économies des deux pays», ce qui, a-t-il dit, «donne une force pour aller ensemble de l’avant et investir dans les marchés africains». «Il y a de réelles opportunités d’aller ensemble de l’avant», a-t-il insisté. Il convient de souligner que durant les 7 premiers mois de l’année en cours, la balance commerciale entre les deux pays a atteint plus de 140 millions de dollars, contre 117 millions de dollars lors de la même période de 2017, soit une hausse de 20,29%. En 2017, la balance commerciale a atteint plus de 200 millions de dollars, soit une augmentation de 19% par rapport à 2016. 

Un arrangement relatif à la sécurité sociale

Le Maroc et la Bulgarie ont procédé vendredi à la signature d'un arrangement relatif à la sécurité sociale, paraphé par le ministre de l'Emploi et de l'insertion professionnelle, Mohamed Yatim, et le ministre bulgare de l'Emploi et de la politique sociale, Biser Petkov. M. Petkov, dans une déclaration à la presse à l'issue d'entretiens avec le ministre de l'Emploi et de l'insertion professionnelle, Mohamed Yatim, a précisé que cet arrangement bénéficiera aussi bien aux ressortissants bulgares installés dans le Royaume qu’aux Marocains qui travaillent en Bulgarie. La signature de cet «important» accord permettra également de protéger les droits des citoyens des deux pays et donnera une forte impulsion à la coopération bilatérale, a estimé le responsable bulgare. De son côté, M. Yatim a souligné que l'arrangement administratif bilatéral va encourager davantage la mobilité de la main-d’œuvre entre le Maroc et la Bulgarie, garantissant ainsi leurs droits sociaux. Il a, dans sens, noté que cet accord reflète la volonté politique commune des deux pays d'aller de l'avant dans le développement de leurs relations socio-économiques.

Vers la création d'une commission économique mixte Maroc-Bulgarie

Le Maroc et la Bulgarie s’attellent à mettre en place une commission économique mixte, ont annoncé, jeudi à Rabat, les ministres de l'Économie des deux pays. Cette commission contribuera à évaluer et à développer davantage les relations économiques et commerciales entre le Maroc et la Bulgarie, a indiqué à la MAP le ministre de l'Économie et des finances, Mohamed Benchaâboun, à l'issue d'entretiens avec son homologue bulgare, Emil Lyubenov Karanikolov. La rencontre a été l'occasion d'examiner les moyens et les voies d'améliorer les courants d'affaires entre le Maroc et la Bulgarie, ainsi que les démarches à même de promouvoir les investissements de part et d'autre, a-t-il ajouté. Par ailleurs, M. Benchaâboun a souligné qu'il a également été question de débattre des moyens de tirer le meilleur de toutes les opportunités de développement qu'offre chacun des deux pays.
De son côté, M. Karanikolov a affirmé que la commission économique mixte Maroc-Bulgarie, qui se réunira dans les mois à venir dans la capitale bulgare Sofia, s'inscrit dans le cadre du développement des relations économiques et commerciales entre les deux pays et de la promotion des opportunités d'investissement. «Le Maroc, qui est un facteur de stabilité et de sécurité dans toute la région, est un partenaire stratégique non seulement pour la Bulgarie, mais aussi pour l'Union européenne», a fait observer le ministre bulgare de l'Économie, notant que cette donne constitue la base solide de la coopération bilatérale. Les entretiens avec le M. Benchaâboun, a-t-il ajouté, ont aussi porté sur les voies à même de faciliter les investissements des deux côtés, mettant en avant les opportunités qu'offre le Maroc en tant que plateforme d'exportation vers les marchés africains, ainsi que les possibilités pour le Royaume de canaliser ses exportations vers la Bulgarie et l'Europe en général. D'autre part, M. Karanikolov a salué l'adoption par le Maroc de la Constitution de 2011, y voyant «une étape phare dans le processus de développement démocratique» du Royaume.

Le Maroc peut constituer la porte d'entrée de la Bulgarie vers l'Afrique

Le Maroc peut constituer la porte d'entrée de la Bulgarie, de ses investisseurs, ses commodités et ses marchandises en Afrique et la Bulgarie peut, à son tour, être la porte d'entrée du Maroc, de ses marchandises et de ses entreprises en Europe centrale, a affirmé, jeudi à Rabat, la vice-Première ministre chargée de la réforme judiciaire, ministre des Affaires étrangères, Ekaterina Zaharieva. Dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec la secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, Mme Zaharieva a indiqué que moins de deux mois après la visite du ministre marocain des Affaires étrangères en Bulgarie, qui était la première du genre depuis 38 ans, «nous avons réussi à organiser une visite de notre Premier ministre au Maroc à la tête d'une importante délégation comprenant des membres du gouvernement et des hommes d'affaires». Au sujet de ses entretiens «fructueux» avec Mme Boucetta, la ministre bulgare a indiqué que «nous nous sommes mis d'accord sur des mesures concrètes, avec notamment la création d'un groupe de travail, comprenant des membres des ministères des Affaires étrangères et de l'Économie et des finances, pour élaborer un plan d'action et créer une base pour nos entreprises et nos citoyens». Pour sa part, Mme Boucetta a souligné que ces entretiens ont été l'occasion de réaffirmer la qualité des relations liant les deux pays, faisant remarquer qu'il existe de nombreux atouts, domaines et possibilités qui ne sont pas encore pleinement exploités dans une multitude de secteurs comme le tourisme, les nouvelles technologies, l'industrie et l'agriculture. «Voilà pourquoi, a-t-elle poursuivi, nous avons décidé de mettre en place des actions concrètes et un plan de travail dont on assurera le suivi». Une importante réunion sera tenue entre les hommes et femmes d'affaires des deux pays en vue d'identifier les secteurs où l'on peut développer davantage la coopération maroco-

La gestion des flux migratoires, un défi majeur partagé

La gestion des flux migratoires est un défi majeur partagé entre le Maroc et l'Europe, notamment la Bulgarie, a souligné, jeudi à Rabat, le Premier ministre de la République de Bulgarie, Boyko Borissov. De par leurs positions stratégiques, le Maroc, porte d'entrée pour l'Europe, et la Bulgarie, située sur la route des Balkans, les deux pays se trouvent confrontés à plusieurs défis liés aux vagues migratoires, a relevé M. Borissov lors d'une conférence sur «Le rôle de la Bulgarie pour l'intégration européenne dans les pays des Balkans occidentaux dans le contexte de la présidence bulgare du Conseil de l'Union européenne». Pour répondre à cette crise, devenue un phénomène mondial, la Bulgarie a développé une politique migratoire, investi davantage dans la police frontalière et instauré des mécanismes de protection, a-t-il indiqué, soulignant la nécessité d'organiser ces flux migratoires et de déterminer le statut des migrants pour ne pas subir les conséquences d'une migration irréfléchie.
Afin de relever ces défis, la communauté internationale s'apprête à adopter le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières lors de la Conférence internationale sur la migration qui se tiendra les 10 et 11 décembre à Marrakech, a-t-il ajouté. Il a également attiré l'attention sur l'importance de la coopération intra-régionale et interrégionale pour régler cette question «épineuse» et de l'instauration de la paix pour attirer les investissements et favoriser la croissance économique. La présidence bulgare du Conseil de l'Union européenne a ouvert de nouvelles perspectives aux pays de la région et contribué largement à l'adhésion de certains États Balkans à l'UE et à la résolution des conflits dans cette zone, a-t-il estimé.

Déterminés à relancer leur coopération, le Maroc et la Bulgarie explorent de nouvelles pistes de partenariat

Services

Météo

Casablanca 19 décembre 2018

66.2°F

19°C

Meteo Casablanca
  • 20 ºC
    clear
  • 11 ºC
    nt_mostlycloudy
  • 18 ºC
    partlycloudy
  • 9 ºC
    nt_clear
  • 19 ºC
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 19 décembre 2018

  • As-sobh : 06:55
  • Al-chourouq : 08:26
  • Ad-dohr : 13:33
  • Al-asr : 16:08
  • Al-maghrib : 18:30
  • Al-ichae : 19:50

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.22 %

+0.22 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports HD10
FC Barcelona vs Olympiacos Piraeus - EuroLeague Basketball 2018/2019

13:15

Chaine : Planète
Les nouveaux Robinsons

12:45

Chaine : Canal+
The Tonight Show Starring Jimmy Fallon

12:55

Chaine : Bein Sports HD14
NBA

11:45

Tous les programmes TV >

Météo

Casablanca 19 décembre 2018

66.2°F

19°C

Meteo Casablanca
  • 20 ºC
    clear
  • 11 ºC
    nt_mostlycloudy
  • 18 ºC
    partlycloudy
  • 9 ºC
    nt_clear
  • 19 ºC
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 19 décembre 2018

  • As-sobh : 06:55
  • Al-chourouq : 08:26
  • Ad-dohr : 13:33
  • Al-asr : 16:08
  • Al-maghrib : 18:30
  • Al-ichae : 19:50

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.22 %

+0.22 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports HD10
FC Barcelona vs Olympiacos Piraeus - EuroLeague Basketball 2018/2019

13:15

Chaine : Planète
Les nouveaux Robinsons

12:45

Chaine : Canal+
The Tonight Show Starring Jimmy Fallon

12:55

Chaine : Bein Sports HD14
NBA

11:45

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X