Nation

Cinq mois après la deuxième tournée régionale de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU

Le Maroc prend part aujourd’hui et demain à Genève à «une table ronde» consacrée au différend régional sur le Sahara marocain

author Abdelwahed Rmiche, LE MATIN

Le Maroc prend part aujourd’hui et demain à Genève à «une table ronde» consacrée au différend régional sur le Sahara marocain

Le Maroc prend part aujourd’hui et demain à Genève à «une table ronde» consacrée au différend régional sur le Sahara marocain. La tenue de cette table ronde intervient dans un contexte marqué par la montée du soutien apporté à la position du Maroc et à son plan d’autonomie dans les provinces du Sud. Elle intervient aussi et surtout après la deuxième tournée régionale de l’envoyé personnel du SG de l’ONU, qui l’avait mené en Algérie et en Mauritanie, ainsi qu’au Maroc.

Le Maroc prend part aujourd’hui et demain à Genève à «une table ronde» consacrée au différend régional sur le Sahara marocain. Cette participation fait suite à l'invitation de l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU, Horst Köhler, adressée le 28 septembre et le 23 novembre 2018 au Maroc, à l'Algérie, au «polisario» et à la Mauritanie.
La présence de l’Algérie à Genève constitue une nouveauté significative puisque le Maroc a toujours insisté pour son implication dans les efforts onusiens, compte tenu du soutien politique, diplomatique et financier qu’elle apporte aux séparatistes du «polisario». D’ailleurs, dans sa résolution 2414 du 27 avril 2018, le Conseil de sécurité avait demandé aux pays voisins, et donc à l’Algérie, d’«apporter une contribution importante au processus et de s’engager plus fortement pour progresser vers la solution politique». En tout cas, la réponse positive du Royaume, le 2 octobre dernier, à l’invitation de Horst Köhler traduit son soutien constant aux efforts du Secrétaire général et de son Envoyé personnel pour la relance du processus politique. D’autant plus que la tenue de cette table ronde intervient dans un contexte marqué par la montée du soutien apporté à la position du Maroc et à son plan d’autonomie dans les provinces du Sud.
Il y a lieu de noter, à cet égard, la position enregistrée au sein au Congrès américain (un projet de loi bipartisan a été introduit par des congressmen réitérant le soutien au plan d'autonomie au Sahara) et la dernière position de la République du Soudan du Sud, sans oublier les changements radicaux des positions de plusieurs pays d’Amérique latine qui avaient pendant de longues années affiché une hostilité ferme à l’égard de l’intégrité territoriale du Maroc.
Ces développements positifs confirment la conviction croissante quant à la justesse et le bien-fondé de la position marocaine. Une conviction confortée par le dernier rapport du SG de l’ONU (octobre dernier) qui a préservé tous les acquis du Maroc, consolidés par les résolutions précédentes, à savoir la prééminence de l'initiative marocaine d'autonomie, le caractère sérieux et crédible des efforts du Maroc et l’appel à l'enregistrement des réfugiés.
La table ronde de Genève intervient aussi et surtout après la deuxième tournée régionale de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU (du 23 juin au 1er juillet 2018) qui l’avait menée en Algérie et en Mauritanie, ainsi qu’au Maroc. Dans le cadre de cette tournée, le responsable onusien s’était rendu à Rabat, le 27 juin 2018, à Laâyoune, à Smara et à Dakhla, du 28 juin au 1er juillet 2018 et a pu rencontrer les présidents des deux régions du Sahara ainsi que les élus, les chioukhs et les notables de la région qui ont tous exprimé leur soutien à l’initiative marocaine d’autonomie.
Lors d’un briefing au Conseil de sécurité, le 8 août 2018, M. Köhler a exprimé son appréciation des efforts du Maroc pour la réussite de cette visite, au cours de laquelle il a rencontré, en toute liberté, tous les interlocuteurs qu’il avait souhaité voir. L’Envoyé personnel a également fait savoir que plusieurs membres du Conseil de sécurité se sont également félicités du déroulement de cette visite qui lui a permis de constater de visu les progrès et le développement réalisés au Sahara marocain.
C’est dans ce contexte favorable que le Maroc participe à la table ronde de Genève avec clarté et foi dans la justesse de sa cause. Une clarté qui procède, comme l’avait souligné S.M. le Roi Mohammed VI dans son discours à l’occasion du du 43e anniversaire de la Marche verte, des principes et référentiels immuables, ceux-là mêmes «que Nous avons définis dans le Discours que Nous avons prononcé à l’occasion du quarante-deuxième anniversaire de la Marche verte. Ce sont ces mêmes fondamentaux qui ont constamment guidé notre action jusqu’à présent» (voir encadré). 

Les quatre fondamentaux de la position marocaine

Le Maroc a toujours insisté sur son attachement au processus onusien, conformément aux fondamentaux de la position du Maroc, précisés dans les Discours Royaux à l’occasion de la commémoration des 42e et 43e anniversaires de la Marche verte.
1. Aucun règlement de l’affaire du Sahara n’est possible en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, et en dehors de l’Initiative d’autonomie, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité.
2. Les expériences passées devraient permettre de méditer sur une évidence : le problème n’est pas tant de trouver une solution à cette affaire, mais plutôt d’arriver à définir le processus à suivre pour y parvenir. Il appartient, donc, aux parties à l’origine de ce conflit monté de toutes pièces d’assumer pleinement leur responsabilité dans la recherche d’un règlement définitif.
3. Le plein respect des principes et fondamentaux retenus par le Conseil de sécurité pour le traitement de ce conflit régional artificiel ; l’organe onusien étant, de fait, la seule instance internationale chargée de superviser le processus de règlement.
4. Le refus catégorique de tout dépassement ou tentative de porter atteinte aux droits légitimes du Maroc et à ses intérêts supérieurs, de toute proposition obsolète visant à écarter le règlement de ce différend du référentiel du Conseil de sécurité, de l’insertion abusive d’autres sujets, lesquels sont traités par des institutions compétentes.

 

Mounia Boucetta : La table ronde sur le Sahara marocain offre l'opportunité de trancher la question des mesures de confiance

La table ronde sur le différend régional autour du Sahara marocain, prévue mercredi et jeudi à Genève, offre l'opportunité de trancher la question des mesures de rétablissement de la confiance, a affirmé lundi la secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta. La résolution 2440 du Conseil de sécurité, adoptée le 31 octobre 2018, marque un progrès significatif, d'autant plus qu'elle souligne l'impératif d'ouvrir un nouveau chapitre dans le processus de règlement en vue de parvenir à une solution politique, consensuelle, réaliste et durable, a souligné Mme Boucetta en réponse à une question sur «les développements de la première question nationale» à la Chambre des représentants. À ce propos, elle a souligné que l'initiative d'autonomie proposée par le Maroc demeure l'unique solution réaliste à la question du Sahara. La secrétaire d’État a expliqué que la résolution consacre la centralité du rôle de l'Algérie en tant que partie invitée à la table ronde de Genève, relevant que le texte a apporté un coup fatal au «mythe des territoires libérés». Le Conseil de sécurité, a-t-elle poursuivi, a enjoint au «polisario», et derrière lui l'Algérie, de ne pas transférer ses structures vers l'est du dispositif de défense, notamment à Guergarate, Tifariti et Bir Lahlou – zones citées pour la première fois dans une résolution –, un fait qui révèle la crédibilité de la position marocaine. La même résolution réaffirme les paramètres du processus politique, définis depuis 2007, et conforte tous les acquis du Maroc, en ce sens qu'elle consacre la prééminence de l'Initiative d'autonomie, salue les efforts sérieux et crédibles du Royaume pour parvenir à une solution politique de ce conflit artificiel et appelle au recensement des populations des camps de Tindouf, a-t-elle conclu.

Services

Météo

Casablanca 13 décembre 2018

61.2°F

16.2°C

Meteo Casablanca
  • 12 ºC
    mostlycloudy
  • 12 ºC
    nt_mostlycloudy
  • 17 ºC
    partlycloudy
  • 10 ºC
    nt_clear
  • 19 ºC
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 14 décembre 2018

  • As-sobh : 06:53
  • Al-chourouq : 08:23
  • Ad-dohr : 13:30
  • Al-asr : 16:06
  • Al-maghrib : 18:28
  • Al-ichae : 19:48

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.21 %

+0.21 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Planète
Pourquoi nous détestent-ils, nous les femmes ? S02E03

02:25

Chaine : France 24
Élément terre

02:51

Chaine : Bein Sports News
BUSINESS WEEK - NEWS

02:30

Chaine : BFM TV
Le journal de la nuit

00:00

Tous les programmes TV >

Météo

Casablanca 13 décembre 2018

61.2°F

16.2°C

Meteo Casablanca
  • 12 ºC
    mostlycloudy
  • 12 ºC
    nt_mostlycloudy
  • 17 ºC
    partlycloudy
  • 10 ºC
    nt_clear
  • 19 ºC
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 14 décembre 2018

  • As-sobh : 06:53
  • Al-chourouq : 08:23
  • Ad-dohr : 13:30
  • Al-asr : 16:06
  • Al-maghrib : 18:28
  • Al-ichae : 19:48

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.21 %

+0.21 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Planète
Pourquoi nous détestent-ils, nous les femmes ? S02E03

02:25

Chaine : France 24
Élément terre

02:51

Chaine : Bein Sports News
BUSINESS WEEK - NEWS

02:30

Chaine : BFM TV
Le journal de la nuit

00:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X