Abdelkrim Benatiq, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, a tenu, vendredi à Bruxelles, une série de rencontres avec des responsables belges consacrées à l’examen des préoccupations de la communauté marocaine et à la coopération avec la Belgique. Le ministre, qui était accompagné de l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, a ainsi eu des entretiens avec Sven Gatz, ministre de la Culture, des médias et de la jeunesse du gouvernement régional de Flandre, Philippe Close, bourgmestre (maire) de la ville de Bruxelles, et André Flahaut, ministre du Budget et de la fonction publique de la Fédération de Wallonie-Bruxelles.
Dans une déclaration à la MAP, M. Benatiq a affirmé avoir examiné avec les responsables belges les questions relatives à la communauté marocaine et les moyens de renforcer la coopération bilatérale. Il a souligné que les

responsables belges lui ont exprimé leur satisfaction du dynamisme et de l’implication de la communauté marocaine dans la société belge et dans l’enrichissement de la culture et de la diversité. Ils se sont également félicités de la richesse et des talents dont regorge la jeunesse de la communauté marocaine dans les domaines artistique, culturel et sportif, a ajouté M. Benatiq pour qui les différents entretiens avec les responsables belges ont également permis d’échanger autour des voies et moyens de nouer des partenariats multisectoriels au niveau des régions. 
De leur côté, les responsables belges se sont dit prêts à accompagner tous les projets de partenariat avec le Maroc dans l’intérêt des deux pays amis. Le ministre flamand de la Culture, des médias et de la jeunesse a souligné l’importance de la dimension culturelle dans les relations de coopération avec le Maroc. «La culture est le meilleur moyen de sceller le rapprochement entre les deux pays et de réussir l’intégration des jeunes», a-t-il affirmé dans une déclaration à la MAP, notant que plusieurs initiatives communes seront lancées dans ce cadre.
Pour le ministre du Budget et de la fonction publique de la Fédération de Wallonie-Bruxelles, André Flahaut, la culture et l’identité de la communauté marocaine en Belgique doivent être préservées, soulignant la nécessité d’examiner la possibilité de promouvoir l’enseignement de la langue arabe dans les écoles belges. Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles, a, quant à lui, mis l’accent sur le renforcement du partenariat avec les villes marocaines à travers des actions communes, comme celle du festival «Moussem Casablanca Cities» organisé dans la capitale belge tout au long du mois de février. Il s’est également félicité de l’apport indéniable de la communauté marocaine vivant à Bruxelles dans tous les domaines.

M. Benatiq a ensuite effectué une visite à la maison de culture maroco-flamande «Darna», un espace dédié à l’échange et à la promotion des deux cultures. Le ministre a pris connaissance à cette occasion de la programmation culturelle de ce centre qui place notamment les jeunes au cœur du projet d’échange culturel qu’il porte, en encadrant et stimulant leur créativité, tout en confrontant les différentes identités, traditions et influences culturelles. Le ministre s’est par la suite déplacé à Liège où il s’est entretenu avec le gouverneur de la ville et a rencontré les membres de la communauté marocaine. Jeudi soir, il a donné le coup d'envoi du festival «Moussem Cities» qui fait vivre les Bruxellois aux rythmes et aux couleurs de Casablanca tout au long du mois de février. 


Réunions avec les membres de la communauté marocaine en Belgique

Abdelkrim Benatiq, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration a tenu une série de réunions avec des membres de la communauté marocaine établie en Belgique. Lors de son séjour, M. Benatiq, qui était accompagné d’une forte délégation de responsables des différents départements (justice, douanes, conservation foncière, CGEM, CNSS) a ainsi rencontré la communauté marocaine à Bruxelles, à Liège et à Anvers pour examiner les moyens de répondre à ses différentes préoccupations. Le ministre a souligné, lors de ces réunions tenues en présence de l'ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, ainsi que des consuls généraux à Bruxelles, Liège et Anvers, la Haute Sollicitude dont 
S.M. le Roi Mohammed VI entoure les Marocains résidant à l’étranger, mettant en exergue leur attachement indéfectible aux fondements de leur identité marocaine et leur mobilisation constante pour la défense des causes sacrées du Royaume et de ses valeurs authentiques. M. Benatiq a expliqué que ces réunions s’inscrivent dans le cadre d’une nouvelle approche dans le traitement des questions intéressant les Marocains du monde, basée sur la proximité et la transparence.