Société

«Le changement viendra tout d’abord des femmes elles-mêmes»

«Le changement viendra tout d’abord des femmes elles-mêmes»

Najat Mouhssine Najat Mouhssine,

Pour la troisième année consécutive, Women in Africa (WIA) a organisé, les 27 et 28 juin, son sommet avec la participation de nombreuses personnalités nationales, africaines et internationales ainsi que des experts venus de plus de 75 pays pour débattre de la thématique «Comment les femmes africaines engagent le monde et créent un nouveau paradigme». Dans cet entretien Aude de Thuin, fondatrice de Women in Africa Initiative,  apporte des éléments de réponse.

Le Matin : Vous vous êtes particulièrement intéressée à l’inclusion socioéconomique des femmes africaines et à leur offrir un monde égalitaire. Où en êtes-vous aujourd’hui et quels sont vos plans futurs ?
Aude de Thuin :
Depuis trois ans que le Sommet économique mondial Women in Africa a été créé, nous avons fait passer un message majeur sur plusieurs points, dont celui de l’importance de l’entrepreneuriat féminin sur le continent africain. Même si aujourd’hui, l’entrepreneuriat féminin sur le continent est le plus important du monde avec un taux de 24%, il y a urgence à ce qu’il se développe encore, car c’est seulement ainsi que l’Afrique pourra fournir de l’emploi à ces femmes et les aider à sortir de l’économie informelle. Notre rôle en dehors d’accueillir les meilleures entrepreneures du continent au sommet économique de Marrakech (une par pays après analyse de plus de 1.500 dossiers reçus et analysés par les consultants de Roland Berger) est d’encourager les femmes à entreprendre et pas uniquement dans des secteurs habituellement réservés aux femmes (l’éducation et l’agriculture). Nous avons aussi une influence de plus en plus forte sur les gouvernements qui savent ce que les femmes apportent à l’économie, mais qui pour autant ne font pas encore assez d’efforts pour les encourager à entreprendre. Nous servons également de catalyseur et d’agitateur au sens positif du terme en disant aux dirigeants qu’ils ont tout à gagner à recruter plus de femmes comme le prouvent toutes les études publiées sur le sujet.

Comment faire progresser les conditions socio-économiques des femmes en Afrique et d’où peut commencer le changement ?
Le changement viendra tout d’abord des femmes elles-mêmes, car elles ont une fâcheuse tendance à manquer de confiance en elles, à ne pas vouloir ou moins oser pendre des risques et souvent également à refuser des promotions pour lesquelles elles ne se sentent pas légitimes. Ça, c’est du côté des femmes. Côté entreprises et gouvernements, la situation est paradoxale. Les entreprises reconnaissent avoir besoin de plus de femmes dans leur organigramme, mais face à la réalité d’un CV masculin ou féminin, elles préféreront majoritairement recruter un homme, car les hommes, comme dans les cours de récréation, ont tendances à rester entre eux. Et dans certains pays en particulier, comme ici au Maroc, les femmes ne sont pas considérées comme des «homologues» possibles, pas comme une personne capable de travailler dans une équipe majoritairement masculine. Les mentalités doivent changer. Il est urgent pour l’économie du pays de considérer que les femmes sont les égales des hommes, et même souvent, plus performantes que ceux-ci, car une femme a un cerveau d’une grande agilité. Ceci est lié à son organisation personnelle : une femme gère son ménage, ses enfants, souvent à partir d’un certain âge, et ses parents, et elle travaille : elle est une PME à elle seule. Donc cela lui donne cette agilité dont les entreprises ne peuvent plus se passer. 

La thématique retenue pour cette édition est «Comment les femmes africaines engagent le monde et créent un nouveau paradigme», pourquoi ce choix ?
Jusqu’à présent, nous entendons toujours parler de l’Afrique dans un seul sens : Europe-Afrique, Chine-Afrique, Amérique-Afrique. Lors de cette troisième édition de WIA, nous entendrons des femmes (et des hommes) dire comment ils voient les relations de leur continent avec le reste du monde sur les thèmes «Nouvelles dynamiques Afrique-Asie» «Engager l’Amérique dans une nouvelle relation avec une Afrique plus visible» et dans la session Afrique/Europe «Changer la donne de nos apports futurs». Le changement de narratif va permettre d’entendre une nouvelle voix, d’aller dans un autre sens, et de réfléchir aux relations que l’Afrique souhaite désormais avoir avec le reste du monde. C’est une nouvelle histoire optimiste que nous voulons écrire pour enfin donner à l’Afrique le leadership qu’elle mérite pour son propre avenir économique.

Chaque année, l’Initiative WIA récompense l’engagement d’un homme africain qui promeut et encourage les femmes dans le paysage socio-économique du continent. Quelle est l’idée derrière cette initiative ?
Un jour entre Casablanca et Rabat, j’ai entendu dans une émission Radio un homme qui se disait être un «féministe masculin», ce que j’ai trouvé formidable comme aveu, et surtout intelligent de se positionner ainsi. De là est venu l’idée de créer un prix appelé «AMOYA» (pour African Man Of the Year Award) qui récompense tous les ans, à l’occasion du Sommet économique mondial Women in Africa, un homme qui promeut et encourage les femmes. Cette année nous allons recevoir dans cette session le lauréat 2018 de AMOYA, le Tunisien Baddredine Ouali, PDG de Vermeg, le président de la CGEM, Salaheddine Mezouar, et Alexandre Maymat, responsable de la région Afrique de la Société Générale. Le lauréat 2019 est un homme marocain de tout premier plan. Son nom sera révélé courant la journée.  

Entretien réalisé par Najat Mouhssine

Aude de Thuin. Ph : Sradni

Services

Météo

Casablanca 24 octobre 2019

64.22°F

17.9°C

Meteo Casablanca
  • 17.2°C
    cloudy
  • 16.9°C
    cloudy
  • 18.3°C
    cloudy
  • 20°C
    mostlycloudy
  • 22°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 24 octobre 2019

  • As-sobh : 06:14
  • Al-chourouq : 07:39
  • Ad-dohr : 13:20
  • Al-asr : 16:22
  • Al-maghrib : 18:51
  • Al-ichae : 20:05

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : France 24
L'INFO ECO (55)

06:20

Chaine : Bein Sports HD9
Marton Fucsovics (HUN) vs Karen Khachanov (RUS) - Tennis ATP 500 Vienna - Erste Bank Open - 2019 -

06:00

Chaine : Disney Channel

00:00

Chaine : Bein Sports HD11
Ajax vs Chelsea - UEFA Champions League 2019/2020 Matchday 3

04:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 24 octobre 2019

64.22°F

17.9°C

Meteo Casablanca
  • 17.2°C
    cloudy
  • 16.9°C
    cloudy
  • 18.3°C
    cloudy
  • 20°C
    mostlycloudy
  • 22°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 24 octobre 2019

  • As-sobh : 06:14
  • Al-chourouq : 07:39
  • Ad-dohr : 13:20
  • Al-asr : 16:22
  • Al-maghrib : 18:51
  • Al-ichae : 20:05

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.17 %

+0.16 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : France 24
L'INFO ECO (55)

06:20

Chaine : Bein Sports HD9
Marton Fucsovics (HUN) vs Karen Khachanov (RUS) - Tennis ATP 500 Vienna - Erste Bank Open - 2019 -

06:00

Chaine : Disney Channel

00:00

Chaine : Bein Sports HD11
Ajax vs Chelsea - UEFA Champions League 2019/2020 Matchday 3

04:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X