Économie

Entretien avec Adnane Addioui, président du Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social

«Chaque action que nous menons vise à sensibiliser à l’importance de l’entrepreneuriat et de l’innovation sociale»

LE MATIN

«Chaque action que nous menons vise à sensibiliser à l’importance de l’entrepreneuriat et de l’innovation sociale»

Depuis sa création il y a huit ans, le Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social (MCISE) est engagé dans la recherche de solutions innovantes et entrepreneuriales à chaque défi social au Maroc. «Nous travaillons sur 4 axes : la sensibilisation et le plaidoyer par rapport à l’importance de l’innovation sociale comme outil de développement économique et social, le renforcement des capacités et la formation, le développement de la recherche sur ces sujets et, enfin, l’action à travers la création d’un espace de co-working Dare Space et d’un projet d’incubation d’entreprises sociales Dare Inc.», souligne Adnane Addioui, son président. Le point.

Le Matin : Le MCISE opère depuis 8 ans dans le monde de l’accompagnement entrepreneurial, quelle est votre lecture de l’évolution de l’écosystème ces dernières années ?
Adnane Addioui : Le MCISE œuvre dans la recherche de solutions innovantes à chaque défi social au Maroc et dans la région MENA. Nous avons créé tout un écosystème afin de répondre aux besoins des entrepreneurs. Chaque action que nous menons depuis 2012 au sein de MCISE, vise à sensibiliser à l’importance de l’entrepreneuriat et de l’innovation sociale, en focalisant notre énergie sur l’impact social et économique direct et indirect sur l’individu principalement et plus globalement sur la société. Dans ce sens, nous disposons de programmes variés, qui s’inscrivent dans une chaîne de valeurs qui va de l’inspiration des individus jusqu’à l’accompagnement des startups dans le développement de leurs marchés. 
MCISE figure parmi les incubateurs labellisés par le fonds Innov Invest de la CCG. Notre mission ici est de répondre à la nécessité d’accompagner les startups qui éclosent davantage d’année en année. Les incubateurs sont un levier de la dynamisation de l’entrepreneuriat au Maroc, grâce à leur souplesse et à leur adaptabilité ils créent un raccourci à ces jeunes entrepreneurs et leur ouvrent les portes du financement, du network et de l’accès aux marchés.  La tendance vers l’entrepreneuriat social vient d’une prise de conscience des enjeux sociaux, environnementaux, économiques et culturels. De plus en plus d’entrepreneurs voient la nécessité de créer une entreprise qui leur permettra de générer leur propre revenu tout en créant un impact positif autour d’eux. Les ressources se faisant plus réduites, les incubateurs sont très sollicités pour répondre aux besoins des jeunes porteurs de projets qui surpassent leur capacité notamment financière et organisationnelle. 


Vous avez lancé en 2017 une nouvelle stratégie baptisée «Ambition 2020» avec 4 axes d’action, quel bilan dressez-vous aujiurd›hui de ses activités ?
En effet, nous avons dessiné une stratégie qui vise à soutenir plus d’entreprises sociales à fort impact social, à développer des programmes de renforcement des compétences, à renforcer notre présence dans d’autres régions du Maroc et à développer des partenariats internationaux. Nous pouvons dire que notre stratégie a atteint 90% de ses objectifs en termes d’accompagnement.  Soutenir plus d’entreprises à fort impact social : depuis le lancement en 2015 de notre activité d’incubation, Dare Inc. nous avons accompagné plus de 289 entrepreneurs sociaux. Dans le cadre de notre Ambition 2020, nous avons mis en place un programme qui permet aux startups incubées dans nos programmes de développer leur marché à travers Mayamine, notre Pop Store itinérant à l’international, sa première édition, dédiée à l’artisanat marocain, a eu pour objectif de mettre en exergue le talent des jeunes entrepreneurs à fort impact, qui ont repensé l’artisanat marocain pour lui donner une touche nouvelle de modernité par la Tech et l’innovation. Les produits de Shems for Lighting, Anou, Sea Skin et Idyr ont été exposés à Paris du 5 décembre 2019 au 5 janvier 2020. Ajoutons à cela, la plateforme Wuluj.com qui permet de faire la pré-vente de produits/services en ligne. En 2020, la plateforme s’est adaptée aux conditions sanitaires actuelles dans le cadre de notre campagne «S’entraider pour aider» en ouvrant les possibilités de collecte de fonds à tous les entrepreneurs sociaux, pas seulement ceux que nous accompagnons. Développer des programmes de renforcement des compétences : Parmi les nouveaux programmes de renforcement des compétences, nous avons lancé en 2019 le programme «Khotwa» : une série de formations d’inspiration à l’entrepreneuriat qui s’adresse à tous qui a tenu à son compteur 18 sessions de formation et plus de 200 bénéficiaires. Nous avons également développé les rencontres Dare’Dacha (4 à 5 sessions par mois) dans des domaines variés touchant à l’entrepreneuriat, le développement personnel, l’art & la culture, le sport. Nous avons également renforcé le programme Tamkeen Initiative, l’un des programmes phares de MCISE qui vise à transformer les lycées marocains en Hub d’innovation sociale à travers le renforcement des capacités des lycéens, mais aussi celles des enseignants et des associations dans le domaine de l’entrepreneuriat social. Cette année, malgré la crise sanitaire nous avons pu atteindre 60 lycées, 740 lycéens, 84 enseignants et 29 associations dans 9 régions du Maroc. Grâce à nos partenaires Bic et Bic Foundation, nous avons imprimé 1500 exemplaires de Ami Rahal que nous avons et continuons (contraintes Covid-19 obligent) à distribuer dans les différentes villes du Royaume. Nous avons renforcé notre présence dans d’autres régions du Maroc à travers la multiplication de nos actions qui vont vers les régions. Nous avons lancé cette année un nouveau programme d’envergure nationale, Mincom : un programme d’inspiration à l’innovation et à l’entrepreneuriat social qui vise à impliquer davantage les Marocains des 12 régions du Royaume dans la réflexion collective autour de problématiques économiques et sociales. Lors de cette première édition qui s’est déroulée en ligne sur le thème «Comment souhaitez-vous voir le Maroc en 2056 ?», 40 idées de projets en sont sorties avec la contribution de  plus de 250 participants des 12 régions du Maroc durant le mois de juin 2020. Les 3 dernières années ont marqué MCISE par le développement de nouveaux partenariats internationaux Ambassade des Pays-Bas, Agence universitaire francophone, Heinrich Böll Stiftung, Pnud, ESSEC-Africa, Mckinsey

Qu’en est-il de l’impact de vos actions d’accompagnement des porteurs de projets et dans quels secteurs ?
Notre impact d’abord dans l’introduction du concept de l’innovation et de l’entrepreneuriat social. Le développement d’un mindset de Solution Oriented et Change Maker. Nous sommes fiers de voir que de plus en plus de jeunes sont aujourd’hui capables de créer et de résoudre des problématiques sociales qui les entourent. Nous avons accompagné des startups telles que Green Oya, Pocket Doc, Babel Green Box, Milaf-e (ex-Epione), Bistic, Rais’Eau, Kassam, Imaginarium, LMV (Listen to My Voice), Virtus CEL, et Fodder Palm et bien d’autres qui ont en commun l’innovation et le fort impact social et environnemental. 

Quels sont les projets à venir pour le centre (post-Covid) ? 
Aujourd’hui, nous sommes dans une configuration de formations au format hybride. Avec ou sans pandémie, nous nous adaptons à la situation. L’un de nos projets à venir prévus dès 2021 est la nouvelle édition du programme de formation des formateurs (D.Lab Train), une formation certifiante de 9 jours sur 6 mois qui va former des formateurs dans le domaine de l’entrepreneuriat social. Elle s’adresse à tous ceux qui souhaitent renforcer leurs compétences en tant que formatrice dans un secteur à fort impact social. À la fin de leur parcours, ces formateurs issus du D.Lab Train se verront sollicités pour former de jeunes entrepreneurs ou des coopératives et accompagner des porteurs de projets ! 
La plateforme Wuluj.com a été créée en 2016 dans le but d’offrir une tribune digitale aux startups et artisans innovants à fort impact social à financer leurs projets et avoir accès au marché proposera en 2021 davantage de services qui offrent plusieurs opportunités pour les startups et élargira officiellement son offre aux associations. Les porteurs de projets accompagnés par MCISE ou par d’autres incubateurs peuvent bénéficier des services de Wuluj pour leur Go-to-Market. 
Pour faire face à la pandémie Covid-19, nous avons lancé la campagne #S’entraider pour aider sur la plateforme 
Wuluj.com, qui a pu réaliser :
plus de 36 campagnes lancées
plus de 450 contributeurs
plus de 80 projets reçus 
plus de 360.000 DH de fonds collectés
À titre d’exemple, nous avons accueilli sur la plateforme des startups de production d’objets Fashion & Design qui ont révolutionné le mode de production en alliant l’artisanat et l’écologie à la technologie comme Aldabbagh, SeaSkin, Idyr, You Wood, Shems for Lighting, Cookit, nous avons accueilli également des startups axées sur l’éducation innovante comme Jodoor, NoboxLab, Ami Rahal, StepOut… À travers Wuluj, ces startups ont pu dégager les premiers financements de leurs productions et accéder au marché national et international.

Quels seraient les grands défis à relever ?
Les nouveaux grands défis à relever pour nous sont d’élargir notre action dans la région MENA. Nous avons une expérience solide dans le domaine de l’entrepreneuriat social et de l’innovation à partager. Mais avant d’arriver à ce stade, notre focus est aujourd’hui national, nous travaillons d’arrache pieds pour introduire, inspirer et accompagner des porteurs d’idées ou de projets dans les différentes régions du Maroc, dépasser l’axe des grandes villes et répandre cette culture d’entrepreneuriat social dans chaque ville marocaine. 
En parallèle, un nouveau défi s’est ajouté qui est celui de l’inclusion économique des jeunes par une approche intégrée visant l’amélioration et le renforcement des compétences des jeunes et des associations locales, l’accompagnement et l’incubation des jeunes porteurs d’idées ou de projets ainsi que les auto-entrepreneurs avec pour objectif principal de développer l’esprit entrepreneurial chez les jeunes âgés de 18 à 35 ans. 

Services

Météo

Casablanca 04 février 2023

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 04 février 2023

  • As-sobh : 06:55
  • Al-chourouq : 08:21
  • Ad-dohr : 13:50
  • Al-asr : 16:43
  • Al-maghrib : 19:09
  • Al-ichae : 20:25

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Arte
28 minutes samedi

20:05

Chaine : Assadissa tv
Fi Diyafat Soura

20:05

Chaine : Planète
American Pickers, la brocante made in USA

20:03

Chaine : Bein Sports Global
Sailing world -52SuperSeries 2022

20:30

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 04 février 2023

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 04 février 2023

  • As-sobh : 06:55
  • Al-chourouq : 08:21
  • Ad-dohr : 13:50
  • Al-asr : 16:43
  • Al-maghrib : 19:09
  • Al-ichae : 20:25

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Arte
28 minutes samedi

20:05

Chaine : Assadissa tv
Fi Diyafat Soura

20:05

Chaine : Planète
American Pickers, la brocante made in USA

20:03

Chaine : Bein Sports Global
Sailing world -52SuperSeries 2022

20:30

Tous les programmes TV >

Restez informés de l'actualité en continu