Menu
Search
Mardi 23 Juillet 2024
S'abonner
close
Mardi 23 Juillet 2024
Menu
Search

Pour les chercheurs d’emploi, la réputation d’une entreprise reste prioritaire

87% des répondants font des recherches sur l’entreprise avant de répondre à une annonce. Quelque 87% des candidats ne postulent pas pour un poste proposé par une entreprise qui a mauvaise réputation. 53% des Marocains sont motivés à postuler auprès d’une entreprise suite à des informations positives la concernant. Voici donc quelques indicateurs, s’il en faut encore, de l’impact de la marque employeur sur l’attractivité de l’entreprise.

Pour les chercheurs d’emploi,  la réputation d’une entreprise reste prioritaire

Ces chiffres, qui ont été révélés par la dernière enquête de Rekrute, dévoilée en novembre dernier, démontrent à quel point les candidats, en recherche d’emploi, sont devenus attentifs à la réputation et l’image des entreprises pour lesquelles ils vont postuler. D’ailleurs, si l’on regarde les éléments qui permettent la construction d’une bonne image employeur, on notera qu’en tête de classement il y a le critère d’avoir de bonnes relations employés/managers, un cadre de travail agréable, des opportunités de carrière intéressantes, une bonne communication interne et des opportunités de formation et de développement. Les facteurs financiers arrivent derrière en cinquième et sixième positions.

L’enquête démontre également que les jeunes sont de plus en plus conscients de la nécessité d’effectuer des recherches préalables avant de décider de répondre à une offre d’emploi. Ce processus s’avère décisif au moment de décliner ou d’opter pour un poste, d’où l’importance, pour l’entreprise, de veiller à ce que sa réputation soit intacte. Ainsi, et avant d’accepter tout nouveau poste d’emploi, 87% des candidats jugent nécessaire de s’informer autour de l’entreprise et 86% d’actifs postulent pour une offre si la réputation de l’entreprise est bonne, contre 87% qui ne le feront pas dans le cas contraire. Ceci signifie qu’une meilleure stratégie en termes de marque et de e-réputation s’avère cruciale au moment de chercher des talents, notamment dans une ère où le digital (sites internet, forums, réseaux sociaux, etc.) facilite l’accès à toute sorte d’information concernant 

le recruteur. 

Face à une génération de talents très avertis et pointilleux sur leurs choix, les entreprises sont donc tenues de faire de la gestion de leur image un axe primordial dans la stratégie managériale globale et le traduire en pratique à travers des actions et des faits. Ceci est d’autant plus important que ces nouveaux talents ont besoin d’être rassurés et mis en confiance. D’ailleurs, nombreux sont les candidats qui manifestent un certain doute par rapport à la véracité des informations concernant l’une ou l’autre des entreprises ciblées. À la question de savoir si dans les communications des entreprises, il y a une différence entre la réalité et l’image véhiculée ? L’enquête de Rekrute révèle que 42% des répondants pensent que la réalité est différente de l’image véhiculée par l’entreprise. «Dans leurs actions de communication externe, les entreprises communiquent souvent une réalité embellie pour séduire les talents. Il faut donc tâcher de réduire l’écart entre la réalité et la promesse employeur. 37% estiment même que la réalité n’est pas aussi belle que l’image véhiculée», indique le cabinet expert dans son analyse. 

Dans cette quête de véhiculer une bonne image pour attirer les bons talents, il est aussi indispensable de ne pas omettre l’autre facette de la marque employeur, c’est-à-dire les collaborateurs en interne. En effet, pour compléter leur idée sur la réputation de l’entreprise, les nouveaux talents font à 51%, confiance aux témoignages des anciens collaborateurs et salariés actuels. Cet indicateur reste le meilleur moyen de communication RH des entreprises, car ils représentent la culture de l’entreprise. Les actifs souhaitant rejoindre l’entreprise s’identifient à ses salariés. L’entreprise doit donc fidéliser ses salariés et veiller à les satisfaire pour en faire des ambassadeurs. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.