Les journaux du groupe Le Matin disponibles sur sa plateforme eMatin.ma en accès libre durant la période de confinement.

Je découvre !

Les journaux du groupe Le Matin disponibles sur sa plateforme eMatin.ma en accès libre durant la période de confinement.

Je découvre !

Nation

Nouveau modèle de développement

Les cinq axes prioritaires de l’Institut Royal des études stratégiques

Brahim Mokhliss Brahim Mokhliss,

Les cinq axes prioritaires de l’Institut Royal  des études stratégiques

L’Institut Royal des études stratégiques (IRES) vient de rendre publique une synthèse des axes stratégique sur lesquels doit reposer le nouveau modèle de développement. Pour l’IRES, il s’agit de centrer sur le pari de la compétitivité et aller vers plus d’inclusion, réussir la transformation structurelle, reconsidérer le rapport de l’Homme à la nature, rendre l’action publique efficiente et renforcer l’intégration régionale et le positionnement international du Royaume.

L’Institut Royal des études stratégiques a mené, dans le cadre de ses activités, une réflexion qui s’insère dans le débat relatif à l’élaboration du nouveau modèle de développement. Dans ce sens, l’Institut vient d’élaborer un rapport sur le nouveau modèle de développement dont une synthèse a été rendue publique. Le document est le résultat d’un échange ayant eu lieu, il y a quelques mois, avec le Groupe principal des partenaires au Maroc qui est composé des principaux partenaires financiers et techniques du Royaume (ONU, Banque mondiale, Banque africaine de développement…). Le rapport de synthèse essaye de reprendre les points de convergence des communications de l’IRES et du Groupe principal des partenaires au Maroc ainsi que les principales idées émanant des débats.
Le document souligne de prime abord les réalisations et avancées actuelles du Maroc, «aussi bien sur le plan économique et social que sur celui des libertés individuelles et des droits civiques et politiques». Mais il précise qu’en dépit de ces avancées, le modèle de développement actuel n’a pas réussi à répondre pleinement aux attentes croissantes de la population ni aux enjeux de l’environnement régional et international. Il explique ainsi que des défis subsistent et ralentissent, par conséquent, le processus de développement du pays. Dans cette perspective, l’IRES met en avant cinq axes qu’il faut prendre en considération dans le cadre du débat sur la mise en place d’un nouveau modèle de développement.

Il souligne, dans le premier axe, qu’il faut «gagner en compétitivité et aller vers plus d’inclusion». Pour ce faire, l’IRES propose aux pouvoirs publics «d’accorder un grand intérêt à la valorisation systématique et généralisée du capital humain, en tant que facteur de compétitivité et constituant principal du capital immatériel, notamment l’enfance et la jeunesse, mener une lutte vigoureuse et multidimensionnelle contre les inégalités et favoriser la mobilisation des compétences pour développer la production de biens et services, y compris l’entrepreneuriat social». Ainsi, dans ce premier axe, il suggère d’agir pour développer le capital humain, réduire les inégalités et promouvoir la protection sociale, renforcer le capital social, promouvoir la flexibilité et assurer les qualifications sur le marché de l’emploi.
Le deuxième axe table sur la réussite de la transformation structurelle. L’IRES estime dans ce sens que le Maroc a mis en œuvre des stratégies sectorielles qui ont contribué au développement de ses métiers mondiaux. Mais il appelle dans ce cadre à faire du secteur privé le socle de création de la richesse dans le nouveau modèle de développement et de mettre l’industrie au centre de la transformation structurelle. À travers ce rapport, l’Institut appelle aussi à accroître la productivité, la durabilité et l’intégration économique du secteur agricole et à favoriser le développement d’un secteur des services plus sophistiqué, à forte valeur ajoutée et fortement lié aux autres secteurs de l’économie.

Le rapport de l’Homme à la nature constitue le troisième axe prôné par l’IRES dans le cadre de sa vision du nouveau modèle de développement. Ainsi, outre la réalisation des Objectifs de développement durable et la mise en œuvre de l’arsenal juridique déjà adopté (la Charte de développement durable, la loi sur le littoral…), il convient, est-il proposé, de mettre en place un projet national sur le climat et l’orienter en priorité vers l’adaptation au changement climatique. L’accent est également mis sur l’importance de lutter contre la dégradation des sols, restaurer les écosystèmes, notamment le littoral et les forêts, promouvoir l’économie verte, promouvoir l’investissement socialement responsable, poursuivre le développement accéléré des énergies renouvelables…
À travers le quatrième axe, l’IRES souligne la nécessité de rendre l’action publique efficiente. Cela doit passer par des politiques publiques mieux élaborées (mises en œuvre, suivis et évaluation…), un nouveau système de gouvernance publique permettant de renforcer la confiance institutionnelle et une administration plus efficace.  Dans le cinquième axe, l’Institut appelle à faire de l’intégration régionale et du positionnement international du Royaume un pilier du nouveau modèle de développement. Cela doit se faire, souligne le rapport, en agissant pour rentabiliser le capital relationnel en tirant profit des opportunités offertes par les accords de libre-échange conclus par le Royaume et en privilégiant à l’avenir des accords régionaux plutôt que bilatéraux. Cela passe aussi par une stratégie de «marque Maroc», une promotion audacieuse de la diplomatie économique, le renforcement de la présence du Maroc sur la scène internationale à travers une représentation effective des ressortissants marocains au sein des instances internationales… «Enfin, le soft power des universités, qui est très important, mérite d’être réellement exploité. L’objectif poursuivi est de former au Maroc un plus grand nombre d’étudiants étrangers et de garder des liens avec ces diplômés de l’enseignement supérieur national», conclut la synthèse du rapport. 

Services

Météo

Casablanca 07 avril 2020

59°F

15°C

Meteo Casablanca
  • 16.2°C
    cloudy
  • 16.7°C
    cloudy
  • 18.1°C
    cloudy
  • 18.9°C
    cloudy
  • 19°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 07 avril 2020

  • As-sobh : 05:39
  • Al-chourouq : 07:07
  • Ad-dohr : 13:38
  • Al-asr : 17:08
  • Al-maghrib : 20:00
  • Al-ichae : 21:16

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : TV5
Le jardin extraordinaire - Italie, terre de volcans

08:46

Chaine : Planète
Les combattants du ciel S07E01

08:40

Chaine : France 24
LE JOURNAL (386)

09:00

Chaine : France 2
Télématin

06:30

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 07 avril 2020

59°F

15°C

Meteo Casablanca
  • 16.2°C
    cloudy
  • 16.7°C
    cloudy
  • 18.1°C
    cloudy
  • 18.9°C
    cloudy
  • 19°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 07 avril 2020

  • As-sobh : 05:39
  • Al-chourouq : 07:07
  • Ad-dohr : 13:38
  • Al-asr : 17:08
  • Al-maghrib : 20:00
  • Al-ichae : 21:16

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-1.66 %

-1.7 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : TV5
Le jardin extraordinaire - Italie, terre de volcans

08:46

Chaine : Planète
Les combattants du ciel S07E01

08:40

Chaine : France 24
LE JOURNAL (386)

09:00

Chaine : France 2
Télématin

06:30

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X