Fête du Trône

Jeunesse, le défi de l’avenir

Les jeunes au cœur des préoccupations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI

Souad Badri Souad Badri,

Les jeunes au cœur des préoccupations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI

L’engagement Royal en faveur de la promotion de la place des jeunes dans la dynamique sociétale et de leur participation politique ne date pas d’aujourd’hui. Sa Majesté le Roi a toujours été à l’écoute des préoccupations de la jeunesse marocaine et n’a eu de cesse d’œuvrer pour résoudre ses problèmes et lui offrir l’opportunité de mettre à profit son potentiel dans les grands chantiers de réforme et les stratégies de développement.

La sollicitude royale envers les jeunes s’est toujours traduite par une panoplie de projets et d’initiatives qui viennent soutenir cette catégorie qui incarne l’espoir, l’avenir et la relève. Ainsi, en octobre 2017, S.M. le Roi Mohammed VI avait appelé à l’élaboration d’une nouvelle politique intégrée dédiée à la jeunesse marocaine, véritable richesse et moteur du développement du Royaume. «À l’instar de l’Initiative nationale pour le développement humain, Nous appelons à l’élaboration d’une nouvelle politique intégrée dédiée aux jeunes», avait déclaré Sa Majesté dans un Discours devant les membres des deux Chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire d’automne 2017. Pour le Souverain, cette politique devrait être axée fondamentalement sur la formation et l’emploi, afin de proposer des solutions réalistes aux problèmes des jeunes, notamment ceux qui vivent en milieu rural et dans les quartiers périphériques et pauvres. Il a ajouté que son élaboration devrait s’inspirer des dispositions constitutionnelles et que les jeunes doivent être consultés pour pouvoir y contribuer. «Nous appelons aussi à une ouverture sur les différents courants de pensée et à une exploitation judicieuse des rapports et des études dont Nous avons ordonné la préparation, notamment le Rapport sur “la Richesse globale du Maroc”, et la “Vision 2030 pour l’Éducation et la Formation”», a préconisé Sa Majesté le Roi.
Adoptée en conseil de gouvernement, en mai 2019, cette nouvelle feuille de route permettra de fixer le cadre général des différentes interventions publiques dans le domaine de la jeunesse et prévoit de renforcer la concordance des programmes tout en veillant au bon usage des ressources matérielles et humaines et à la rationalisation des efforts. Elle vise également à augmenter le taux d’intégration des jeunes au sein de la société, aussi bien sur le plan social qu’économique, à travers le développement de leur capacité d’innovation et de création et en faisant d’eux le centre de tout futur modèle de développement économique.
Cette feuille de route vient traduire les Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI appelant à l’élaboration d’une nouvelle politique intégrée. Elle représente ainsi le fruit d’un travail de longue haleine fourni par la commission interministérielle chargée de l’élaboration de cette stratégie. Les axes de cette stratégie portent notamment sur l’écoute des jeunes et le renforcement de leurs personnalités, la facilitation de l’accès des jeunes aux services de base, l’éducation, la formation et la santé. Quant à sa mise en œuvre, elle s’appuiera sur une approche horizontale prévoyant l’harmonisation de tous les programmes, une approche intégrée basée sur la participation de tous les acteurs, une approche territoriale faisant appel à l’esprit de la régionalisation avancée et une approche contractuelle reposant sur le renforcement du partenariat entre tous les intervenants. 


Aussi, le discours prononcé par S.M. le Roi Mohammed VI, à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, en août 2018, est un véritable appel royal pressant pour leur redonner confiance en l’avenir. Le Souverain y a, une fois de plus, insisté sur le placement des questions et des attentes des générations montantes au centre du nouveau modèle de développement. S.M. le Roi a, en effet, appelé à une réflexion «sérieuse et responsable» sur le «gaspillage du potentiel des jeunes». Le «gaspillage manifeste» du potentiel des jeunes et des ressources publiques entrave les dynamiques de développement et «affecte les conditions de vie de nombreux Marocains», avait déploré le Souverain, ajoutant que le chômage des jeunes constituait un «vrai sujet de consternation». 
Au-delà de l’engagement de S.M. le Roi Mohammed VI pour la cause des jeunes Marocains, Son engagement pour les jeunes Africains s’est confirmé de la manière la plus éloquente qui soit, lors du 29e Sommet de l’Union africaine. Devant une cinquantaine de Chefs d’États et de gouvernements, S.M. le Roi s’est fait le porte-voix d’une jeunesse africaine avide de changement et de progrès, mais en proie à des menaces diverses, notamment la pauvreté et la radicalisation. Dans ce discours, S.M. le Roi a établi un diagnostic lucide de leur situation et fait ressortir les défis à relever pour leur donner espoir en leur continent et leur permettre de retrouver la foi dans leurs potentialités et capacités. «L’avenir de l’Afrique passe par sa jeunesse. Aujourd’hui, près de 600 millions d’Africains et d’Africaines sont des jeunes. En 2050, 400 millions d’Africains auront entre 15 et 24 ans. Cette progression souligne l’urgence d’orienter le dividende démographique vers l’émergence du continent. Une occasion inespérée s’offre ainsi à l’Afrique de bénéficier d’une main-d’œuvre jeune, éduquée et abondante pour nourrir sa croissance économique», a affirmé le Souverain qui n’a pas manqué de préciser que les jeunes ont la créativité, le potentiel et la capacité nécessaires pour changer les choses et transformer les contraintes qu’ils vivent en opportunités de développement. 

------------------------------------------------------------------------

Questions à Ahmed Ghayet, militant associatif et président de l’Association Marocains pluriels

«Pour réussir, les jeunes Marocains ont un allié considérable : la Volonté Royale»

Le Matin : La jeunesse marocaine représente une force vive et est au cœur des préoccupations de S.M. le Roi Mohammed VI. Quelle lecture faites-vous de la situation ?
Ahmed Ghayet : Selon moi, la jeunesse est même la première de nos forces vives, de par son nombre, de par sa vigueur et de par son dynamisme. Depuis son accession au Trône, Sa Majesté le Roi a clairement montré l’intérêt qu’il lui portait : pas un discours Royal où S.M. le Roi ne parle des jeunes. Le problème est que notre société méconnaît sa jeunesse ne saisissant pas encore l’importance qu’elle revêt. Dieu merci de par la Volonté Royale et de par l’action menée par les jeunes engagés dans le mouvement associatif, les choses évoluent. De plus, la pandémie – et le confinement – ont montré au grand jour la valeur de nos jeunes : «au front», réactifs, volontaires et patriotes. Enfin, le regard porté sur elle a changé. Le mouvement associatif, les réseaux sociaux, l’attitude de la jeunesse elle-même ont permis de briser ce plafond de verre qui empêchait l’émergence de la jeunesse. Il y a certes encore beaucoup de chemin à parcourir mais les choses changent dans le bon sens. En conclusion, je dirais que nous sommes sur la bonne voie, des poches de résistance existent toujours, mais la volonté Royale et l’action de la jeunesse convergent.

S.M. le Roi a toujours plaidé en faveur d’une nouvelle politique intégrée dédiée à la jeunesse, notamment à travers la création du Conseil consultatif de la jeunesse et de l’action associative. Que pensez-vous de cette initiative ?
C’est une magnifique idée, elle tarde à voir le jour mais sa mise en place sera une réelle avancée. À une condition que ce Conseil soit effectivement composé de jeunes représentatifs, de jeunes acteurs, de jeunes qui connaissent le terrain, qui connaissent les réalités. Depuis le temps que j’agis avec les jeunes – et leurs associations –, je connais leur valeur, leur détermination, leur talent, ils sont dans une démarche altruiste, constructive, ils ont l’envie de faire évoluer notre société chevillée au corps. Ce Conseil sera le lieu idéal pour qu’ils expriment leurs idées, leurs propositions, leur vision. Et Dieu sait qu’ils en ont !
D’importantes infrastructures sociales, culturelles et sportives sont mises en place en faveur de l’épanouissement des jeunes. À quel point une telle dynamique pourrait aider à avoir des jeunes engagés et citoyens ?
C’est vrai que des efforts remarquables ont été accomplis : l’INDH, les terrains de sport de proximité, l’aide Royale accordée à de superbes initiatives telles «Le Boul’vard», la Fondation Hiba, la Cinémathèque du CCM, et là encore on remarque que c’est S.M. Mohammed VI qui est à l’origine de ces avancées…
C’est sur le terrain qu’il faut que les choses suivent et il faut partout associer les jeunes et arriver à une co-gestion avec la jeunesse. Les jeunes aujourd’hui ont la volonté – et la capacité – d’être des acteurs et non des consommateurs ou des spectateurs. Ouvrons les portes et les fenêtres et vous verrez à quel point la dynamique sera forte, à quel point l’engagement se développera. En fait, nos jeunes se veulent citoyens, donnons-leur en les moyens et alors c’est tout un réacteur qui s’activera.

Partant de votre expérience, quels messages souhaitez-vous adresser aux jeunes Marocains à cette occasion…
Sans vantardise, je pense aujourd’hui bien connaître notre jeunesse – et de plus j’apprends beaucoup d’elle –, mes messages s’efforcent d’être toujours positifs, valorisants. Je veux leur dire qu’ils doivent croire en eux, qu’ils doivent apprendre à libérer leur créativité, leur envie d’innovation. Ils doivent «s’accrocher», car le sens de la vie est de leur côté : ils sont talentueux, ils sont patients, ils sont débrouillards… autant d’atouts précieux. Ils ne doivent pas s’arrêter aux obstacles, aux embûches, aux croche-pieds qu’on leur fera, toute nouvelle génération passe par là. Enfin, qu’ils se persuadent que leur avenir et l’avenir de notre pays sont indissociablement liés : les années qui viennent sont les leurs, et pour réussir ils ont un allié considérable : la Volonté Royale. Qu’ils s’appuient sur la volonté de S.M. le Roi, qu’ils la portent sur le terrain, ils sont les vecteurs d’espoir, à nous de leur offrir les perspectives. 

Propos recueillis par S.Ba.

 

Services

Météo

Casablanca 13 mai 2021

55.04°F

12.8°C

Meteo Casablanca
  • 19.4°C
    mostlycloudy
  • 19.3°C
    mostlycloudy
  • 19°C
    mostlycloudy
  • 20.2°C
    cloudy
  • 19.8°C
    mostlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 13 mai 2021

  • As-sobh : 03:49
  • Al-chourouq : 05:28
  • Ad-dohr : 12:32
  • Al-asr : 16:11
  • Al-maghrib : 19:27
  • Al-ichae : 20:53

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : France 24
Le journal

06:30

Chaine : C8
Gym direct

06:18

Chaine : Bein Sports Global
Argentina vs Chile (0-0) FINAL Copa America MINI MATCHES 2016

06:30

Chaine : Cartoon Network
Le Monde incroyable de Gumball

06:35

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 13 mai 2021

55.04°F

12.8°C

Meteo Casablanca
  • 19.4°C
    mostlycloudy
  • 19.3°C
    mostlycloudy
  • 19°C
    mostlycloudy
  • 20.2°C
    cloudy
  • 19.8°C
    mostlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 13 mai 2021

  • As-sobh : 03:49
  • Al-chourouq : 05:28
  • Ad-dohr : 12:32
  • Al-asr : 16:11
  • Al-maghrib : 19:27
  • Al-ichae : 20:53

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.11 %

+0.11 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : France 24
Le journal

06:30

Chaine : C8
Gym direct

06:18

Chaine : Bein Sports Global
Argentina vs Chile (0-0) FINAL Copa America MINI MATCHES 2016

06:30

Chaine : Cartoon Network
Le Monde incroyable de Gumball

06:35

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X