Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Saaïd Amzazi dévoile le calendrier des examens du baccalauréat

La date des examens des première et deuxième années du baccalauréat viennent d’être dévoilées par le ministre de l’Éducation nationale, Saaïd Amzazi. Intervenait hier devant les députés de la Chambre des représentants, M. Amzazi a affirmé que la session ordinaire 2020 de l’examen du baccalauréat sera organisée les 3 et 4 juillet pour les branches lettres et sciences humaines et enseignement originel et du 6 au 8 juillet pour les branches scientifique et technique et le baccalauréat professionnel.

Saaïd Amzazi dévoile le calendrier des examens  du baccalauréat
Intervention de Saaïd Amzazi lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants.

C’est désormais officiel. La session ordinaire 2020 de l’examen du baccalauréat sera organisée les 3 et 4 juillet pour les branches lettres et sciences humaines et enseignement originel et du 6 au 8 juillet pour les branches scientifique et technique et le baccalauréat professionnel. Les dates ont été dévoilées hier par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaïd Amzazi, qui intervenait lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants.

S’agissant des résultats de la session ordinaire, le ministre a indiqué que ces derniers seront dévoilés le 15 juillet 2020, alors que la session de rattrapage se déroulera du 22 au 24 juillet, toutes branches confondues, sachant que les résultats de cette «deuxième» session seront annoncés le 29 juillet 2020. En ce qui concerne, les étudiants de première année du baccalauréat, le ministère a prévu d’organiser l’examen régional unifié destiné à cette catégorie d’étudiants les 4 et 5 septembre, alors que pour les candidats libres, l’examen régional de la première année baccalauréat est prévu pour les 1er et 2 juillet 2020. Toujours pour les candidats libres, l’examen national de la deuxième année de baccalauréat sera organisé selon la même programmation des autres élèves scolarisés. S’agissant de l’examen régional normalisé du cycle collégial et l’examen local normalisé pour l’obtention du certificat des études primaires pour les candidats libres, ils sont prévus les 25 et 26 septembre 2020. Notons que les sujets d’examen pour les première et deuxième années du baccalauréat porteront exclusivement sur les sujets qui ont été traités dans le cadre des cours présentiels assurés jusqu’au 14 mars 2020, dans le cadre du respect du principe de l’égalité des chances.

Pour ce qui est de l’enseignement supérieur, le ministre tient à préciser que les examens relatifs à ce cycle auront lieu en septembre dans les établissements à accès ouvert et à partir de mi-juillet pour les établissements à accès limité, avec l’adoption du principe de flexibilité dans l’organisation des épreuves.  Le principe de flexibilité sera en vigueur également pour certaines filières sélectives, à savoir les licences professionnelles et les masters, dans l’organisation des examens qui auront lieu à partir de mi-juillet. Selon le ministre, il a été décidé d’opter pour de multiples formules d’évaluation, en raison du nombre limité d’étudiants faisant partie de ces établissements, sachant que cette décision intervient dans le cadre de l’autonomie pédagogique des universités, sur proposition de la conférence des présidents d’université et en concertation avec les syndicats. Sur un autre volet,  M. Amzazi a également abordé la question de la soutenance des projets de fin d’études et des thèses de doctorat. Il a évoqué à cet égard la possibilité pour les étudiants arrivés à ce stade de discuter à distance leurs projets de fin d’études.

Enfin, pour ce qui est des étudiants marocains qui poursuivent leurs études à l’étranger, dans le cadre de la coopération internationale bilatérale entre le Royaume du Maroc et certains pays, et qui ont regagné leur pays pendant les vacances scolaires et n’ont pas pu rentrer dans les pays où ils poursuivent leurs études en raison des mesures de confinement sanitaire instaurées à cause de la propagation de la pandémie du coronavirus, le ministre a souligné que son département s’est attelé, en coordination avec le ministère des Affaires étrangères et les ambassades des pays à organiser les examens sur le sol marocain. 

Lisez nos e-Papers