Menu
Search
Dimanche 23 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 23 Juin 2024
Menu
Search

Le bilan s’alourdit à 65 morts

Le bilan s’alourdit à 65 morts

Des pompiers soutenus par des militaires et des volontaires luttaient mercredi pour tenter d’arrêter la course folle des flammes, qui ravagent depuis la veille le nord de l’Algérie, des multiples incendies qui ont fait au moins 65 morts parmi lesquels 28 soldats. Ces incendies, pour lesquels les autorités ont évoqué des pistes «criminelles», touchent plusieurs régions de Kabylie, notamment Tizi Ouzou. Des images impressionnantes, accompagnées d’appels à l’aide, circulent sur les réseaux sociaux, avec des troncs calcinés, du bétail agonisant, asphyxié, et des villages assiégés. Sur des images de l’AFP, on peut voir des habitants tentant désespérément d’étouffer un départ de feu à l’aide de modestes branches. Alors que l’Algérie fait face à une vague de chaleur extrême, des vents propagent les feux et compliquent la tâche des secouristes, selon Youcef Ould Mohamed, un responsable local des forêts cité par l’agence officielle APS. Le porte-parole de la protection civile, Nassim Barnaoui, a dit mercredi à la presse que 69 foyers d’incendie au total étaient encore actifs, dans 17 wilayas (préfectures). Les plus importants se trouvent dans la wilaya de Tizi Ouzou, qui a également connu le plus de pertes humaines. Depuis mardi, des appels à l’organisation de convois de solidarité avec les habitants des villages de Tizi Ouzou se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Plusieurs camions sont partis de la capitale transportant du matériel offert par des citoyens et des commerçants, a constaté un correspondant de l’AFP. Et une page «Médecins» sur Facebook a publié un appel à se porter volontaire pour venir en aide au personnel de l’hôpital de Tizi Ouzou. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.