Nation

Colloque international

Le cafouillage régnant dans les camps de Tindouf offre une couverture aux violations des droits des femmes séquestrées

LE MATIN

La situation confuse sur les volets juridique, social et humanitaire, qui prévaut dans les camps de Tindouf, offre une couverture pour les violations par les dirigeants du polisario des droits des femmes séquestrées dans les camps de Tindouf, a souligné mercredi une panoplie d’intervenants dans un colloque international sur «La protection des femmes pendant les crises humanitaires». La délégation par le pays hôte de sa responsabilité juridique à une entité fictive est à l’origine de cette situation confuse, ont affirmé les intervenants à cette rencontre, organisée par la Commission nationale du droit international humanitaire (CNDIH), qui a été l’occasion de présenter plusieurs exemples des multiples et graves violations physiques et psychiques que les femmes marocaines sahraouies ont subies pendant deux générations.
À cet égard, la militante des droits de l’Homme et membre du Conseil Royal consultatif pour les affaires sahariennes, Saadani Maalainine, a livré un témoignage poignant sur son déplacement forcé à l’âge de 9 ans, ainsi que d’autres enfants, vers Cuba, où elle est restée sans aucun contact avec sa famille pendant 18 ans. Mme Maalainine a également évoqué les violations systématiques des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf, affirmant que les dirigeants de ces camps s’affairent à tordre la volonté des habitants pour servir leurs objectifs politiques et personnels. «C’est un étrange paradoxe que des dirigeants du polisario aux mains souillées par les violations adoptent une posture victimaire devant le monde», s’est étonnée la militante, qui a dénoncé la violation des droits des enfants par le déplacement forcé, le recrutement militaire, la torture, l’endoctrinement, la haine contre le Maroc et bien d’autres pratiques odieuses.
De son côté, Buchanan Ismael, professeur universitaire et ex-doyen de l’École de l’économie et de la gouvernance au Rwanda, a souligné que la volonté du Maroc et du Rwanda convergent vers la défense des droits de la femme et la promotion de son statut, soulignant que les deux pays font du plaidoyer au niveau international pour mettre fin à ses souffrances, en particulier les femmes victimes d’abus, de persécutions, de privation et de persécution dans les camps de Tindouf, et ce grâce aux réformes institutionnelles entreprises par les deux pays.
M. Buchanan a évoqué, dans ce sens, des exemples des violations dont les femmes ont été victimes dans les camps de Tindouf, notamment le fléau de l’esclavage qui persiste à l’heure actuelle, soulignant que le quotidien de ces femmes séquestrées qui vivent dans des conditions inhumaines reste hors de la surveillance internationale des droits humains, en raison de l’interdiction par le pays hôte de l’accès des défenseurs des droits de l’Homme aux camps. L’intervenant a également insisté sur l’urgence du plaidoyer pour les droits des habitants de Tindouf, en particulier les femmes, compte tenu de la poursuite du détournement des aides humanitaires qui affecte le quotidien de ces séquestrés, soulignant la nécessité du recensement de cette population qui constitue «un principe fondamental de toute initiative visant à garantir les droits des femmes dans les camps».

À son tour, la présidente du Sahara Media Center pour les études et recherches, Mahjouba Daoudi, a abordé «les formes de traite des êtres humains, de mariage forcé et d’exploitation sexuelle, lesquelles pratiques s’ajoutent à des exemples glaçants de viol et d’exécution extrajudiciaire des femmes par les dirigeants du polisario». Mme Daoudi a fait remarquer que l’absence d’infrastructures sanitaires de base et le recours des séparatistes aux centres de détention aggravent la situation déjà tragique des victimes d’oppression, notamment les femmes et les filles.
Pour sa part, Eric Cameron, président de l’ONG World Action for Refugees basée en Norvège, a souligné que la situation désastreuse des femmes dans les camps de Tindouf résulte de la poursuite du détournement des aides humanitaires, notant que les séquestrées souffrent de maladies chroniques, telles que l’anémie, corollaire des carences nutritionnelles. Le programme de cette réunion, à laquelle ont également pris part des responsables gouvernementaux, a été marquée par la diffusion de témoignages vidéos de femmes victimes de violences sexuelles alors qu’elles étaient séquestrées à Tindouf, des témoignages sur le recrutement militaire, et d’autres de femmes retournées à la mère patrie. 

 

Services

Météo

Casablanca 28 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 28 mai 2022

  • As-sobh : 04:36
  • Al-chourouq : 06:19
  • Ad-dohr : 13:33
  • Al-asr : 17:12
  • Al-maghrib : 20:38
  • Al-ichae : 22:07

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : France 2
Tout le monde veut prendre sa place

11:55

Chaine : Planète
Drôles de villes pour une rencontre

12:16

Chaine : Bein Sports HD11
AFC Channel for simultaneous live games from AFC competitions

12:30

Chaine : Al Aoula

12:20

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 28 mai 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 28 mai 2022

  • As-sobh : 04:36
  • Al-chourouq : 06:19
  • Ad-dohr : 13:33
  • Al-asr : 17:12
  • Al-maghrib : 20:38
  • Al-ichae : 22:07

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : France 2
Tout le monde veut prendre sa place

11:55

Chaine : Planète
Drôles de villes pour une rencontre

12:16

Chaine : Bein Sports HD11
AFC Channel for simultaneous live games from AFC competitions

12:30

Chaine : Al Aoula

12:20

Tous les programmes TV >