Menu
Search
Vendredi 01 Mars 2024
S'abonner
close
Vendredi 01 Mars 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Culture

La cause nationale dans les nouvelles créations de Mohammed Mikou

Faute d’espaces ouverts pour exposer, à cause de la pandémie de la Covid-19, l’artiste-peintre Mohammed Mikou offre à voir ses nouvelles peintures depuis son atelier à Fès via les réseaux sociaux. Sa devise est de partager son travail avec tous les passionnés des arts plastiques où qu’ils soient. Car pour lui, l’art est le meilleur moyen pour apaiser les cœurs et rendre agréable le rythme de notre vie actuelle.

La cause nationale dans les nouvelles créations de Mohammed Mikou
«Choumoukh» de Mohammed Mikou.

Malgré la pandémie qui sévit dans le monde, imposant un mode de vie limitant les activités culturelles et artistiques, l’artiste-peintre Mohammed Mikou n’est pas resté les bras croisés. Il n’a pas arrêté de créer de nouvelles toiles, tout en participant à des prestations plastiques, qu’elles soient en présentiel ou virtuelles. La dernière en date, qu’il offre à voir, est celle accrochée actuellement dans son espace de création à Fès, sa ville natale.
«J’étais obligé de présenter ces travaux qui reflètent des événements et actualités que notre pays traverse en ce moment, visant à compromettre la Marocanité de son Sahara», précise l’artiste Mohammed Mikou. En grand patriote qui défend la cause nationale, il a réalisé plusieurs toiles dans ce sens, notamment «Le portail de l’âme et de la paix», «Choumoukh», «Marocanité du Sahara», «Eau et feu», «Mon pays restera sécurisé», «À travers le temps», «Les Colombes de paix au pays de la paix», qui relèvent de l’art abstrait avec une connotation propre à l’artiste. On y décèle ces événements mis en exergue avec les couleurs chatoyantes que Mikou sélectionne avec beaucoup d’amour et de finesse, tout en ayant conscience de l’ouverture de notre pays et de sa longue histoire permettant à son art de conquérir tous les sentiers. Le choix par Mikou de l’école abstraite revient à son affection pour l’un de ses maîtres, Jackson Pollock, un pionnier du mouvement de l’expressionnisme abstrait, mais toujours avec le souci d’avoir une expérience et une recherche propres à lui, comme le souligne son ami l’artiste Driss Bouaziz. D’où son penchant pour des techniques alliant authenticité et modernisme, en utilisant plusieurs matières qui peuvent aller ensemble, puis des couleurs qui permettent à l’observateur de vivre des moments agréables devant ses toiles. C’est un artiste qui se renouvelle dans chacune de ses créations, selon l’actualité du moment et son état d’âme. 
Rappelons que Mohammed Mikou a profité de cette période de pandémie pour passer la majorité de son temps dans son atelier à exercer sa passion qu’est la peinture. «Je ne vous cache pas que la Covid-19 m’a inspiré plusieurs sujets que j’ai réalisés sur mes toiles, à travers ce vécu qui nous a été imposé. J’ai aussi essayé de faire des recherches et de travailler avec de nouvelles matières dans la peinture. Le coronavirus m’a inspiré un ensemble d’idées et de perceptions créatives, à travers lesquelles j’ai exprimé le rôle que joue l’artiste, en tant qu’intellectuel et créateur, dans la sensibilisation de la société. Ce qui contribue au soulagement de la population des répercussions psychologiques et morales de la crise, par le biais de la composition des couleurs, des scènes et des suggestions de l’œuvre picturale». Et d’ajouter que ce fut «une opportunité pour créer avec un nouveau souffle, pour repenser à plusieurs sujets et phénomènes sociaux, comme les valeurs du peuple marocain, la solidarité sociale, la citoyenneté… que nous avons vues resurgir pendant cette pandémie». 


 Parcours de l’artiste

Mohammed Mikou a forgé sa passion pour l’art depuis un âge précoce. Sa carrière a pris naissance suite au décès de son père quand il a trouvé refuge dans l’art en s’y adonnant corps et âme. Car l’expression picturale lui a permis d’exprimer sa douleur viscérale et sa tristesse, à travers des couleurs et des formes libres et harmonieuses. Cette harmonie de couleurs reflète sa nature d’artiste très sensible qui peint spontanément, atteignant parfois des moments de transe où il devient dominé par ses pinceaux et ses couleurs. En artiste autodidacte très passionné par son art, Mohammed Mikou ne cesse de se renouveler, depuis 2012, à travers ses œuvres qui reflètent son talent et sa touche artistique raffinée.