Menu
Search
Mardi 18 Juin 2024
S'abonner
close

Une explosion des défaillances d’entreprises attendue au Maroc cette année

Décalée par le soutien étatique massif en 2020, la vague des défaillances d’entreprises explosera cette année au Maroc. Euler Hermes table sur une augmentation de 48% et un record de faillites avec 9.800 cas en 2021. Les défaillances devront encore croître d’environ 2% en 2022, pour toucher 10.000 sociétés. Selon l’assureur-crédit, le retrait des mesures publiques de soutien devrait déclencher une normalisation progressive des défaillances même à l’échelle mondiale.

Une explosion des défaillances d’entreprises attendue au Maroc cette année
La recrudescence des défaillances d’entreprises est synonyme de résurgence du risque d’impayés.

Alerte sur le risque d’impayés. Euler Hermes table sur une hausse de 48% des défaillances d’entreprises cette année au Maroc, après un recul de 22% enregistré en 2020. C’est l’une des plus grandes hausses de faillites attendues à l’international, au moment où à l’échelle mondiale, les défaillances continueront de reculer en 2021 (-6% cette année après -12% en 2020), du fait de la prolongation de nombreuses mesures publiques de soutien qui ont permis à plusieurs pays de réduire la pression sur la trésorerie des entreprises.

Selon la dernière étude d’Euler Hermes, fraîchement publiée, un record de faillites est attendu en 2021 au Maroc, soit 9.800 entreprises. Les défaillances devront encore croître d’environ 2% en 2022, pour toucher 10.000 sociétés. Ainsi, entre 2020 et 2022, à l’ère de la Covid-19, le nombre de défaillances au Maroc totalisera 26.412 entreprises.

En mai dernier, dans un entretien accordé au journal «Le Matin», Hicham Bensaid Alaoui, directeur général d’Euler Hermes Acmar, avait prédit un fort bond des défaillances d’entreprises au Maroc cette année, après leur recul en 2020. Selon lui, l’année dernière l’équivalent de près de 5% du PIB marocain a été servi au titre des crédits Damane Relance et Damane Oxygène, au bénéfice de plus de 66.000 entreprises. Grâce à ce soutien étatique massif, l’étendue des dégâts sur les entreprises et les ménages a pu être contenue à des niveaux inespérés au commencement de la crise. Toutefois, avec le tarissement de ces mécanismes d’appui et le retour de l’activité à plein régime des tribunaux de commerce, les défaillances d’entreprises devront se multiplier cette année. Selon Hicham Bensaid Alaoui, déjà en 2020, les signaux structurellement négatifs en termes de délais de paiement se sont encore dégradés, le crédit inter-entreprises étant devenu la première source de financement des entreprises, avec plus de 400 milliards de dirhams en circulation. Selon la nouvelle étude du groupe Euler Hermes, le retrait des mesures publiques de soutien devrait déclencher une normalisation progressive des défaillances d’entreprises, à l’échelle mondiale. L’assureur-crédit prévoit une hausse des défaillances à l’échelle internationale de 15% en 2022, après deux années de recul prononcé. L’étude montre que dans les marchés émergents, la normalisation des niveaux de défaillances d’entreprises a déjà débuté, en partie du fait de soutiens étatiques moins généreux et, récemment, du renforcement des restrictions sanitaires. Chez les émergents d’Afrique (Maroc et Afrique du Sud) par exemple, les niveaux de défaillances pré-crise seront rattrapés dès cette année. En Europe centrale et orientale, ainsi qu’en Amérique latine, le retour à la normale surviendra en 2022.

Ainsi, en France, l’un des principaux partenaires économiques du Maroc, les défaillances d’entreprises ont reculé de 38% en 2020. Cette baisse devrait se poursuivre en 2021 (-17%), du fait du soutien massif aux entreprises qui a été déployé dès le début de la crise et prolongé depuis. «Mais que se passera-t-il quand la perfusion sera débranchée ? Nous prévoyons un fort rebond des défaillances en France en 2022, de l’ordre de 40%», est-il indiqué. En revanche, en Espagne, le rebond des faillites est attendu dès cette année (+30%) et se poursuivra en 2022 (+12%). 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.