Menu
Search
Lundi 22 Avril 2024
S'abonner
close
Lundi 22 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

Habib El Malki : «L’Espagne a échoué dans sa tentative d’exploiter le dossier des mineurs non accompagnés»

Habib El Malki : «L’Espagne a échoué dans sa tentative d’exploiter le dossier des mineurs non accompagnés»
Habib El Malki.

Une lecture objective et réaliste des résultats du vote de la résolution du Parlement européen (PE) adoptée jeudi sur le Maroc, à l’initiative de certains groupes au sein du PE, démontre que l’Espagne a échoué dans sa tentative d’exploiter le dossier des mineurs non accompagnés, a affirmé le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.
S’exprimant dans une déclaration à la presse jeudi soir à l’issue d’une réunion d’urgence du Bureau de la Chambre des représentants avec les présidents des groupes et le groupement parlementaire, M. El Malki a souligné que les résultats du vote de cette résolution confirment que «l’Espagne a échoué dans sa tentative d’exploiter le dossier des mineurs non accompagnés, après sa provocation préméditée en accueillant sur son sol le dénommé Brahim Ghali».
Pour le président de la Chambre des représentants, ces tentatives «s’inscrivent dans le cadre d’un plan visant la préservation de l’héritage colonial», soulignant que «Sebta est une ville marocaine».
Il a indiqué que ces résultats démontrent une nouvelle fois la justesse de la position et la sagesse de la diplomatie marocaine, un acquis réalisé aux niveaux officiel et parlementaire. Après avoir mis en relief les initiatives entreprises dans ce cadre, M. El Malki a salué le travail des groupes et parlementaires européens, qui ont contribué à mettre le Maroc hors de tout soupçon, rappelant, à cet égard, que S.M. le Roi Mohammed VI avait réitéré Ses Hautes Instructions pour le règlement définitif de la question des mineurs marocains non accompagnés se trouvant dans une situation irrégulière dans certains pays européens.
Le président de la Chambre des représentants a, par ailleurs, formé le vœu que «l’Espagne devient un partenaire stratégique comme elle l’était avant», notant que ce pays doit, à cet effet, «faire preuve de sagesse comme l’a fait le Maroc depuis le début de cette crise» et reprendre le dialogue avec le Royaume pour résoudre toutes les questions relatives à un ensemble de problèmes, sur la base du respect des constantes des États et des peuples, notamment l’intégrité 
territoriale.
M. El Malki a tenu à rappeler que le Maroc a été parmi les rares pays ayant adopté, en pleine crise de la Catalogne, une «position courageuse» en faveur de l’intégrité territoriale de l’Espagne. 

-----------------------------------

Djeddah

L’OCI appelle le Parlement européen à jouer un rôle positif dans 

la crise maroco-espagnole

Le secrétariat général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) a appelé, dimanche, le Parlement européen à jouer un rôle positif et éviter d’exacerber la crise bilatérale entre le Maroc et l’Espagne. Dans un communiqué, l’OCI a également exhorté le Parlement européen à privilégier le dialogue rationnel de manière à garantir les intérêts des deux parties à la crise, à travers des négociations bilatérales et le respect des principes de bon voisinage. Suite à une résolution du Parlement européen sur la crise entre le Royaume du Maroc et l’Espagne, l’OCI a affirmé son soutien total au Maroc, notant que Rabat est demeuré engagé dans sa politique constructive de lutte contre l’immigration clandestine et la traite des êtres humains. 

-----------------------------------------------

Paris

L’eurodéputé Brice Hortefeux estime que la résolution du Parlement européen est une «erreur» et un «manque de sagesse et de maturité»

Le Parlement européen a commis une «erreur» et «a manqué de sagesse et de maturité», en votant une résolution contre le Maroc, a souligné l’eurodéputé Brice Hortefeux. «C’est une erreur de la part du Parlement européen d’avoir fait voter cette résolution. La sagesse aurait été de la retirer. Le Parlement européen a finalement été amené à se prononcer sur un différend strictement hispano-marocain qui aurait dû être réglé entre les autorités espagnoles et marocaines», affirme l’eurodéputé français dans un entretien publié samedi par le site Atlasinfo.
Selon l’ancien ministre français de l’Intérieur, cette motion n’est que la «conséquence directe de la crise bilatérale» entre Rabat et Madrid, faisant observer que le Parlement européen «aurait dû y renoncer ou au moins la reporter dans un souci d’apaisement et en prenant bien soin notamment d‘en modifier le titre». «Ce qui n’a malheureusement pas été accepté», déplore-t-il. 

------------------------------

Rome

Sénatrice italienne : La résolution du PE sur le Maroc est «erronée» et «inappropriée»

La résolution du Parlement européen sur le Maroc est «erronée» et «inappropriée», a souligné la sénatrice italienne Urania Paptheu. «La résolution adoptée par le Parlement européen est erronée, inappropriée et ne cadre pas avec le niveau de coopération exemplaire entre le Maroc et l’Union européenne», a fait observer la sénatrice italienne du Parti Forza Italia, dans un communiqué relayé par plusieurs médias italiens. «Le Maroc a toujours été un partenaire responsable et crédible pour l’UE» a-t-elle relevé. 

--------------------------------------------

Aden

Chambre des représentants yéménite : «La résolution du Parlement européen sur le Maroc ne repose sur aucune base objective»

La Chambre des représentants de la République du Yémen a exprimé sa pleine solidarité avec le Royaume après la résolution du Parlement européen concernant le Maroc, soulignant que ce texte «ne repose sur aucune base objective et ne prend pas en compte la souveraineté du Royaume du Maroc et sa politique constructive dans le traitement de la question de l’immigration clandestine». 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez nos e-Papers