Menu
Search
Samedi 25 Mai 2024
S'abonner
close

Jeux paralympiques : La 16e édition démarre mardi avec la participation de la plus grande délégation marocaine de l’histoire

Les para-athlètes nationaux entameront la neuvième participation du Maroc aux Jeux paralympiques, mardi, à l’occasion de l’édition de Tokyo 2020, qui se tient du 24 août au 5 septembre. La délégation marocaine, la plus nombreuse de l’histoire du sport national (38 athlètes), tentera de faire mieux qu’à Rio de Janeiro, lorsque le Maroc avait signé 7 médailles, dont 3 or (37e rang). Les Marocains attendront plus particulièrement les performance des précédents champions paralympiques, à savoir Najat El Garaa, Amine Chentouf, Mohamed Amgoun et Azzedine Nouri.

Jeux paralympiques : La 16e édition démarre mardi avec la participation de la plus grande délégation marocaine de l’histoire
Amine chentouf. Azzedine Nouiri. Najat El Garaa.

Le coup d’envoi de la 16e édition des Jeux paralympiques (Tokyo 2020) sera donné ce mardi au Japon, deux semaines seulement après la clôture des JO. Après l’unique médaille décrochée par Soufiane El Bakkali en 3.000 m steeple, le public marocain nourrit l’espoir de fêter plusieurs autres consécrations et podiums, du 24 août au 5 septembre, les para-athlètes nationaux ayant pris l’habitude de compenser la déception engendrée par leurs compatriotes aux JO. Pour l’édition de Tokyo 2020, la Fédération Royale marocaine des sports pour personnes en situation de handicap avait annoncé une délégation nationale composée de 38 athlètes, la plus fournie de l’histoire du pays, avec l’ambition de faire mieux que la prestation de Rio de Janeiro.

La Fédération a précisé que la délégation sera composée de 19 athlètes en para-athlétisme, 10 en football à cinq déficients visuels (cécifoot), 3 en dynamophilie (para-power lifting), 3 en para-taekwondo, 2 en tennis en fauteuil roulant et un cycliste. Les espoirs du Maroc seront particulièrement portés par les champions ayant déjà réussi le métal précieux lors des deux dernières éditions, à savoir le quatuor Najat El Garaa (dynamophilie, -55 kg), Amine Chentouf (5.000 m/marathon), Mohamed Amgoun (400 m) et Azzedine Nouiri (lancer du poids/javelot), sans oublier l’équipe marocaine de football à cinq déficients visuels (cécifoot) et Mohamed Lahna, le triathlète handisport triple champion d’Afrique de paratriathlon (2008, 2015, 2016).

Ce mardi, le Maroc s’apprête à honorer sa neuvième participation après celles de Séoul (1988), Barcelone (1992), Atlanta (1996), Sydney (2000), Athènes (2004), Pékin (2008), Londres (2012) et Rio (2016). Lors de l’édition 2012 des Jeux paralympiques à Londres, Le Maroc avait occupé le 37e rang final, avec une moisson de 6 médailles, dont 3 en or. En 2016, lors de l’édition de Rio de Janeiro, le Maroc avait fait mieux en signant 7 médailles, dont 3 en or. Cette fois-ci, la délégation marocaine tentera de dépasser la barre symbolique des 10 médailles et de se hisser au delà du 37e rang, capitalisant sur l’expérience accumulée par ses champions. 

Lisez nos e-Papers