Menu
Search
Dimanche 23 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 23 Juin 2024
Menu
Search

L’Afrique a besoin de ses investisseurs pour le développement de ses infrastructures

Une nouvelle vidéo Growth & Recovery sur l’Afrique vient d’être publiée par OBG et JESA. Celle-ci met en avant le potentiel du continent et la demande croissante d’infrastructures électriques vertes. Elle rappelle également le rôle des investisseurs dans le développement socio-économique de la région.

L’Afrique a besoin de ses investisseurs pour le développement de ses infrastructures
La vidéo souligne les progrès du Maroc qui bénéficie d’une expertise importante après s’être engagé produire plus de la moitié de son électricité à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030.

Les investisseurs ont un rôle important à jouer dans le développement socio-économique de l’Afrique. C’est ce qui ressort d’une nouvelle vidéo Growth & Recovery produite par Oxford Business Group (OBG) et le fournisseur de solutions de classe mondiale JESA. Selon eux, la croissance rapide en Afrique a accentué le besoin de combler les disparités importantes en matière d’approvisionnement en électricité sur le continent. La vidéo, intitulée «Powering Africa : Green Opportunities» et disponible en français et en anglais, précise que la croissance rapide du continent nécessite l’approvisionnement en une électricité fiable et propre à une plus grande partie de la population. Elle souligne notamment les progrès du Maroc qui bénéficie d’une expertise importante après s’être engagé à produire plus de la moitié de son électricité à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030. «Bien que la vidéo expose les obstacles rencontrés par l’Afrique notamment en termes d’infrastructures, elle met surtout en lumière un écosystème d’énergie renouvelable qui a réussi à gagner la confiance de divers investisseurs», a déclaré Marc-André de Blois, directeur des relations publiques et du contenu vidéo d’OBG, à l’occasion du lancement de cette capsule.

Par ailleurs, «l’Afrique subsaharienne est l’une des régions qui enregistre la plus forte croissance démographique au monde, avec une population qui devrait plus que doubler pour passer de 1,1 milliard d’habitants en 2019 à 2,5 milliards à l’horizon 2050. À l’heure actuelle, plus de la moitié de la population n’a pas accès à l’électricité», indique OBG dans la vidéo. Toujours selon la même source, l’Afrique doit miser sur ses atouts non négligeables dans les secteurs solaire, éolien, hydraulique et géothermique. La région «est bien placée pour faire des énergies renouvelables un élément clé de son futur bouquet énergétique». Pour les auteurs de la vidéo, le continent doit se concentrer sur la durabilité pour tirer profit de ses sources d’énergie renouvelable.

«Le potentiel de développement de sources d’énergie verte est immense dans la région comme le prouvent les projets d’énergie solaire et éolienne déjà implantés autant dans les zones urbaines que rurales.

Et compte tenu de la rapide croissance démographique et de l’urbanisation actuelle que connait une grande partie de l’Afrique, l’aménagement de nouvelles infrastructures électriques y fait figure de priorité», précise, pour sa part, le directeur général de JESA, Hicham Kabbaj. Pour lui, les mesures de renforcement du rôle des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique contribueront aussi aux efforts plus larges visant à rendre la nouvelle croissance à la fois durable et équitable, à l’heure où les investisseurs sont friands de projets qui respectent les principes ESG. Pour rappel, les vidéos Growth & Recovery comptent parmi les derniers outils de recherche conçus par OBG et proposent des informations essentielles sur l’évolution des secteurs économiques clés et leurs perspectives de croissance, à mesure que l’économie mondiale se redresse. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.