Société

Violences sexuelles faites aux femmes au Maroc

L’Association MRA appelle à l’action pour remédier aux lacunes des lois en vigueur

Hajjar El  Haïti Hajjar El Haïti,

L’Association MRA appelle à l’action pour remédier aux lacunes des lois en vigueur

MRA Mobilising for Rights vient de publier son rapport de recherche-action sur les violences sexuelles faites aux femmes au Maroc. L’association appelle les autorités à agir pour mieux protéger les victimes.

Viol, harcèlement, agressions… de nombreuses femmes marocaines sont victimes d’actes de violence sexuelle. Afin de produire une base de connaissances sur ce type de violences au Maroc et de promouvoir la responsabilité de l’État, l’association MRA Mobilising for Rights Associates a réalisé un rapport de recherche-action. Rendu public il y a quelques jours, ce rapport analyse les expériences des femmes et la réponse des acteurs publics aux violences sexuelles. Il a été élaboré grâce à une recherche-action de terrain auprès de victimes et d’autres acteurs clés, en collaboration avec quatre ONG partenaires à travers le Maroc. Il s’agit de l’Association Amal pour la femme et le développement à El Hajeb, la Fédération des Ligues des droits des femmes à Ouarzazate, Anaouat pour femme et enfant à Chichaoua et Tafiil Al Moubadarat à Taza.
Cette recherche comprenait des entretiens, des discussions de groupe, un sondage en ligne et des examens de dossiers, auprès de 1.021 femmes et des acteurs publics des forces de l’ordre, de la justice et des services de santé, relevant de 41 sites à travers le pays. D’après les résultats de cette enquête, la grande majorité des agresseurs sont des hommes de l’entourage personnel intime de la femme, notamment le mari, le fiancé et le petit ami actuel ou ancien. La violence sexuelle commise par un auteur inconnu est une exception.
«Les violences sexuelles faites aux femmes ont lieu le plus souvent dans des maisons privées, bien que les femmes aient également signalé des actes de violence dans une grande diversité de lieux publics, notamment les lieux de travail, les écoles, les rues et les champs agricoles. Les agresseurs ont recours à un large éventail de comportements et de circonstances coercitives. Outre l’utilisation ou les menaces de contrainte ou de violence physique, les plus courants sont la pression verbale ou la coercition, la manipulation, la fraude, les fausses promesses, la tromperie et l’abus de confiance. Dans d’autres cas, les femmes ne sont pas capables d’exprimer leur consentement en raison de leur jeune âge ou de leur handicap. Cela indique la préméditation, la planification et la sélection stratégique des victimes de la part de l’agresseur», indique MRA Mobilising for Rights Associates dans son rapport, signalant que ce type de violence se caractérise par un comportement violent continu de la part de l’agresseur, car la majorité des femmes ont confié avoir été victimes d’actes de violence sexuelle fréquents et répétés sur une longue durée.
«Les incidents uniques de violence sexuelle sont une exception. En effet, les agresseurs, souvent des proches de la victime, utilisent différents motifs pour arriver à leurs fins, tels que le chantage pour forcer la femme à s’engager dans des relations sexuelles continues ou l’épouser, ou à demander le divorce…», explique l’association. 


Les victimes ont toujours peur de dénoncer leur agresseur

D’après le rapport, 58% des répondants en ligne et 74% des femmes interrogées ont signalé la violence sexuelle à au moins un acteur public. Les services de santé publique sont le secteur vers lequel les femmes se tournent le plus souvent en premier. En outre, l’association a souligné que les femmes ne signalent pas les violences sexuelles aux autorités publiques, ou retirent leurs plaintes à un moment donné du processus pour de nombreuses raisons. «Elles ont généralement peur d’être blâmées, ou même poursuivies elles-mêmes pour des relations sexuelles en dehors du mariage. Elles sont aussi découragées par la non-criminalisation du viol conjugal, et ont le sentiment que ce signalement n’entraînerait aucun résultat, à cause des procédures peu claires et compliquées. Elles n’ont pas confiance dans le système. Certaines sont même menacées de la part de leur agresseur, ou maltraitées par des acteurs publics, sans oublier les difficultés financières et l’incapacité à faire face aux coûts connexes qui les empêche de continuer la procédure», lit-on dans le rapport. «La réponse des acteurs publics aux affaires de violence sexuelle tend à se limiter à déterminer s’il existe ou non une relation préexistante entre l’auteur et la victime, plutôt qu’à enquêter activement et se  concentrer sur les circonstances coercitives de l’incident spécifique en question. Un grand nombre de femmes victimes de violence sexuelle ne s’engagent jamais dans le système de justice pénale et ne déposent que des plaintes devant le tribunal de la famille pour des recours civils tels que le divorce, la pension alimentaire et la détermination de la paternité.
Par ailleurs, la recherche-action n’a révélé aucun cas où les femmes bénéficiaient des mesures de protection disponibles dans le Code pénal et le Code de procédure pénale actuels», poursuit la même source.


Impacts des violences sexuelles sur la vie des femmes 

La recherche-action de MRA Mobilising for Rights Associates a montré que les femmes victimes de violence sexuelle subissent une multitude de préjudices psychologiques, économiques, physiques, familiaux, sociaux, sexuels et professionnels. À cause de ce type de violences, les femmes peuvent également vivre toutes sortes de mésaventures tels les grossesses non désirées, les tentatives de suicide et les poursuites et l’emprisonnement pour relations sexuelles hors mariage. «Face à ces fâcheuses conséquences, les femmes ont une grande diversité de réactions immédiates aux violences sexuelles, y compris être en état de choc. En raison d’un traumatisme, un bon nombre d’entre elles ne réagissent ou n’agissent que des jours ou des semaines plus tard. Il y a souvent un décalage important entre le moment où la violence se produit et le moment où les femmes sollicitent l’aide des autorités publiques, voire jamais», rapporte 
l’association.
Et d’ajouter que plus de 80% des femmes interrogées avaient contacté et demandé de l’aide à une personne de leur entourage, le plus souvent un membre de leur famille de confiance. Concernant les réactions des proches, celles-ci étaient mitigées. «Les réponses de soutien comprenaient l’accompagnement aux services publics, la protection contre l’agresseur, l’aide à mettre fin à la violence, une aide financière, un abri ou un soutien moral. Les réponses neutres incluaient le fait de lui demander d’être patiente ou de ne rien faire. Les réponses néfastes comprenaient l’expulsion du domicile familial, le blâme, la menace de violence physique et le mariage forcé avec son agresseur.»


 Recommandations

Parmi les recommandations formulées par MRA Mobilising for Rights Associates, suite à cette recherche-action, la remédiation aux lacunes des lois actuelles sur la violence sexuelle, y compris le manque d’une définition exhaustive du consentement qui inclut une grande variété de circonstances coercitives. L’association appelle, en outre, les autorités à se concentrer sur l’agresseur et son comportement et  pas sur sa relation avec la victime. «Il faut veiller à ce que les femmes reçoivent une protection adéquate contre les violences sexuelles, y compris la mise en œuvre des mesures de protection disponibles et le développement de nouvelles mesures, en comprenant comment la réponse actuelle de l’État punit les victimes et perpétue l’impunité des agresseurs. Il faut tenir les acteurs publics de l’État, et non les victimes, responsables de la recherche de solutions aux violences sexuelles et développer des stratégies holistiques qui répondent à tous les obstacles auxquels les femmes sont confrontées pour signaler ces violences, y compris les menaces pour leur sécurité personnelle, physique, sociale et économique et les obstacles juridiques liés à des lois, politiques, procédures et pratiques inadéquates», recommande MRA, appelant à veiller à ce que la réponse de l’État à la violence sexuelle reflète les priorités exprimées par les femmes, à  savoir un bon accueil, des services publics adéquats, l’application des lois et procédures pénales et des remèdes appropriés.

Services

Météo

Casablanca 18 juin 2021

60.62°F

15.9°C

Meteo Casablanca
  • 21.7°C
    mostlycloudy
  • 20.7°C
    cloudy
  • 20.7°C
    mostlycloudy
  • 20.3°C
    mostlycloudy
  • 20°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 18 juin 2021

  • As-sobh : 04:29
  • Al-chourouq : 06:17
  • Ad-dohr : 13:37
  • Al-asr : 17:16
  • Al-maghrib : 20:48
  • Al-ichae : 22:20

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports HD14
EURO SHOW

12:00

Chaine : TV5
Tout le monde veut prendre sa place

11:42

Chaine : Ushuaïa TV
Sur les contreforts de l'Himalaya

12:05

Chaine : Cartoon Network
Le Monde incroyable de Gumball

12:20

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 18 juin 2021

60.62°F

15.9°C

Meteo Casablanca
  • 21.7°C
    mostlycloudy
  • 20.7°C
    cloudy
  • 20.7°C
    mostlycloudy
  • 20.3°C
    mostlycloudy
  • 20°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 18 juin 2021

  • As-sobh : 04:29
  • Al-chourouq : 06:17
  • Ad-dohr : 13:37
  • Al-asr : 17:16
  • Al-maghrib : 20:48
  • Al-ichae : 22:20

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-0.06 %

-0.06 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports HD14
EURO SHOW

12:00

Chaine : TV5
Tout le monde veut prendre sa place

11:42

Chaine : Ushuaïa TV
Sur les contreforts de l'Himalaya

12:05

Chaine : Cartoon Network
Le Monde incroyable de Gumball

12:20

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X