Menu
Search
Jeudi 20 Juin 2024
S'abonner
close

Le Maroc prend part aux travaux du séminaire du C24 à la Dominique, plusieurs pays réitèrent leur soutien à l’unité territoriale du Royaume

No Image

Une délégation marocaine, conduite par l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a pris part du 25 au 27 août courant, au séminaire régional du C24 pour les Caraïbes, qui s’est tenu à la Dominique. Ce séminaire a été l’occasion pour la délégation marocaine d’informer les membres du Comité et les autres participants des derniers développements de la question du Sahara marocain, tant sur le terrain que sur le plan international et onusien. Elle a également permis de dévoiler le rôle de l’Algérie et sa responsabilité dans la genèse et le maintien du différend régional sur le Sahara marocain et de démystifier les actions hostiles de ce pays contre l’intégrité territoriale du Royaume. De même, les deux élus du Sahara marocain, en l’occurrence Mme Ghalla Bahiya, vice-présidente de la région de Dakhla-Oued Eddahab, et M. M’hamed Abba, vice-président de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra ont été invités, comme c’est le cas depuis 2018, par la présidente du Comité, afin de prendre part à ce séminaire. 

Cette réunion onusienne se tient dans un contexte marqué par les succès diplomatiques retentissants engrangés par le Royaume, qui consacrent la marocanité du Sahara. Il s’agit notamment de la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur ses provinces du Sud, ainsi que l’ouverture de 24 consulats généraux à Laâyoune et Dakhla. Elle intervient aussi quelques mois après l’action pacifique menée par les Forces Armées Royales ayant permis d’assurer, une fois pour toutes, la libre circulation des personnes et des biens à Guergarate.

La République du Congo salue l’initiative marocaine d’autonomie en vue d’un règlement définitif de la question du Sahara

La République du Congo a salué jeudi l’initiative marocaine d’autonomie en vue d’un règlement définitif de la question du Sahara. «Nous saluons l’Initiative marocaine d’autonomie devant mener à un règlement définitif de ce différend, sous l’égide de l’Organisation des Nations unies, tel qu’entériné par la décision 693, adoptée lors du Sommet de l’Union africaine de Nouakchott en 2018», a indiqué l’ambassadeur congolais, dans une intervention devant le séminaire régional du C24 pour les Caraïbes, qui se tient à la Dominique. 

Le diplomate a ajouté que son pays encourageait «le règlement définitif de ce différend régional dans un esprit de compromis pour une solution politique, réaliste, pragmatique et durable». «Nous lançons un appel à toutes les parties prenantes en vue de la relance du processus politique, et ce conformément aux dispositions pertinentes de la résolution 2548 (2020), adoptée le 30 octobre 2020 par le Conseil de sécurité», a-t-il ajouté devant cette réunion onusienne qui se tient du 25 au 27 août.

La Côte d’Ivoire réaffirme son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie comme «solution politique»

La Côté d’Ivoire a réaffirmé jeudi, devant le Comité des 24 (C24) de l’ONU, son soutien à l’initiative marocaine de large autonomie pour parvenir à une solution «politique négociée et mutuellement acceptable, basée sur le réalisme» au différend sur le Sahara. «Mon pays adhère à cette solution de compromis qui est conforme au droit international, aux résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations unies», a indiqué l’ambassadeur, représentant permanent adjoint de la Côte d’Ivoire à l’ONU, Gbolié Désiré Wulfran Ipo, à l’occasion d’un séminaire régional du C24 tenu en Dominique. 

Le représentant ivoirien a saisi cette occasion pour noter «les importants efforts déployés par le Maroc et le cadre de son nouveau modèle de développement des provinces du Sud». La Côte d’Ivoire «se réjouit à cet effet de l’essor socio-économique que connaît cette région qui est engagée dans un processus de développement inclusif, multisectoriel et durable en vue de l’autonomisation de ses habitants», a relevé l’ambassadeur. Le diplomate ivoirien a également noté «avec satisfaction les actions substantielles menées par le Maroc visant à promouvoir les droits de l’Homme dans la région du Sahara ainsi qu’à lutter contre la pandémie de la Covid-19, en favorisant un large accès des populations locales au vaccin contre la Covid-19».  

Pour le représentant de la Côte d’Ivoire, «toutes ces initiatives judicieuses et crédibles témoignent de la volonté du Royaume du Maroc de renforcer la large autonomie aussi bien politique, économique, que culturelle qu’il accorde à la région du Sahara». Il a, par ailleurs, salué l’attachement du Maroc au processus politique exclusivement sous l’égide de l’ONU pour résoudre le différend au Sahara.

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.