Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search

Quand les partis misent sur le développement de l’économie pour attirer les électeurs

Quand les partis misent sur le développement de l’économie pour attirer les électeurs

Dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, l’ensemble des partis en lice pour les élections générales misent, dans leurs programmes électoraux, sur des propositions visant à développer l’économie et à soutenir les investissements des Marocains du monde, le but étant de séduire les électeurs au niveau de cette région qui constitue le deuxième pôle industriel du Royaume.

Les différents partis estiment que la meilleure façon de traiter les questions sociales actuelles et de renforcer la trajectoire de croissance dans la région du nord du Royaume passe par le lancement de projets structurants, pour réduire les disparités spatiales, soutenir les investissements des Marocains résidant à l’étranger (MRE), et continuer à encourager les industries agroalimentaires, à travers la création de chaînes de valeur locales de l’agriculture et de l’industrie manufacturière, afin d’augmenter la valeur ajoutée et de créer de la richesse, notamment dans les régions sous-développées, telles que Ouezzane, Larache, Chefchaouen et certaines communes relevant de la province de Chefchaouen.

Les différents partis ont également veillé, que ce soit dans leurs programmes en format papier ou à travers les capsules vidéo diffusées sur les médias sociaux, à s’adresser aux petits artisans et agriculteurs, faisant des propositions qui portent sur la réhabilitation de l’économie solidaire et l’encouragement des produits locaux, vu que la région regorge de potentialités prometteuses dans la production de produits du terroir, notamment le miel, le fromage de chèvre, l’Aloe Vera, les noix, les amandes et les figues sèches, entre autres, chose qui nécessite de soutenir les coopératives et les associations afin de valoriser leurs produits et d’augmenter leurs rendements.

Ces actions contribueront, selon eux, à la création de la richesse dans le monde rural, et à l’émergence d’une classe moyenne rurale, à même de promouvoir l’économie locale et d’assurer l’intégration des femmes et des jeunes dans le processus de développement.

La position stratégique de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma la qualifie, selon les programmes des partis, pour mettre en place un programme de développement intégré qui comprend le lancement de projets de réhabilitation touristique, côtière, environnementale, spirituelle et culturelle, l’aménagement de zones logistiques et de services, et l’orientation des activités économiques vers des secteurs à forte valeur ajoutée, tels que la valorisation des produits de la mer, des huiles essentielles et des plantes aromatiques, entre autres.

Les programmes des partis ont également souligné la nécessité d’atteindre la justice spatiale et de consolider l’équilibre de développement entre les différentes localités de la région, en assurant la convergence et la complémentarité des projets et l’efficacité dans leur réalisation, sur la base d’un contrat politique et moral avec les électeurs, selon des indicateurs précis, en adéquation avec les objectifs du contrat-programme entre la région, l’État et le Schéma régional d’aménagement du territoire.

Les candidats à l’élection du Conseil de la région ont assuré que la formation des compétences humaines, la création de nouvelles spécialités professionnelles et universitaires, la mise à jour des formations actuelles et le soutien à la formation appliquée, de manière à être en adéquation avec le marché du travail, sont des projets qui contribueront à instaurer une dynamique en harmonie avec les compétences du Conseil régional dans les domaines de la formation professionnelle et de la promotion du marché du travail. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.