Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Monde

Certification des diamants: Le Botswana rejette les exigences des pays du G7

Le gouvernement botswanais a rejeté les appels des superpuissances mondiales demandant au Botswana de modifier sa façon de traiter ses diamants, a indiqué le ministre des Minéraux, de l'Energie et des Ressources en eau, Lefoko Moagi.

No Image
Des délégués du Royaume-Uni, du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, des États-Unis d'Amérique et de l'Union européenne s’étaient rendus, la semaine dernière, au Botswana pour appeler à la transparence sur les diamants.

Des représentants du «G7» organisent actuellement des réunions avec les pays producteurs de diamants sur leurs processus, tout en faisant pression pour que la certification soit effectuée à Anvers, en Belgique.

Le Botswana aurait estimé qu'une telle décision saboterait le Processus de Kimberly, un régime commercial multilatéral établi en 2003, dont le Secrétariat réside au Botswana.«Cela portera atteinte au système de certification Kimberly (KCPS) et aura pour conséquences un traitement retardé des diamants et des implications en termes de coûts si les marchandises doivent être acheminées à Anvers plutôt que d'être certifiées en provenance de pays producteurs comme le Botswana», a déclaré M. Moagi.

Le ministre a de même expliqué que compte tenu de l'importance des diamants pour l’économie nationale, «cela constituera une attaque contre la démocratie et même contre notre souveraineté». «L'industrie de transformation des diamants du Botswana est transparente et ne dispose d'aucune échappatoire permettant à des diamants de contrebande de polluer le système», a-t-il assuré.

Le responsable botswanais a indiqué qu'il y aurait une autre série de réunions d'avancement une fois que les membres de la délégation auront fait rapport à leurs directeurs.

Le Botswana est le premier producteur africain de diamants et premier producteur mondial en valeur (4,7 milliards de dollars de valeur en diamants produits en 2022), la seule mine de Karowe produisant chaque année entre 395.000 et 425.000 carats.
Lisez nos e-Papers