Menu
Search
Lundi 04 Mars 2024
S'abonner
close
Lundi 04 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Monde

Investiture de Daniel Noboa, nouveau président de l'Équateur

Le nouveau président de l’Équateur, Daniel Noboa, a été officiellement investi, jeudi pour un mandat de 17 mois, au cours desquels il a promis de combattre l’insécurité et redresser l’économie.

No Image
Noboa, qui succède au président sortant Guillermo Lasso, devra pendant cette période achever le mandat du président sortant qui prendra fin en mai 2025.

La cérémonie d'investiture s'est déroulée à l'Assemblée nationale en présence de 600 invités de différents pays du monde, dont l'ambassadeur du Maroc en Colombie et en Equateur, Farida Loudaya, représentant le Royaume.

Daniel Noboa, qui a prêté serment devant le président de l'Assemblée nationale, a reconnu la difficulté de sa tâche à la tête de l’État en si peu de temps, promettent de « mettre fin à l'ennemi commun : la violence et la misère".

"Peu de candidats étaient prêts à prendre le risque de cette élection. Pour le bien de l'Équateur, et parce que j'ai une vision renouvelée et jeune, je me suis lancé dans la course à la présidence sans hésitation », a affirmé Noboa, qui est devenu à 35 ans le plus jeune président de l'histoire de l'Équateur.

Le nouveau président équatorien devra faire face à trois défis principaux : l'insécurité générée par les groupes du narcotrafic, le redressement de la situation socio-économique et le paiement d'une lourde dette extérieure.

Il a déjà annoncé qu'il introduirait l'état d'urgence comme première mesure et qu'il enverrait des réformes fiscales et énergétiques urgentes à l'Assemblée nationale.

Noboa, qui avait remporté le deuxième tour des élections présidentielles anticipées le 15 octobre dernier, représente l'alliance de l'Action démocratique nationale (ADN-droite).

Il avait battu Luisa Gonzalez, candidate du parti de la Révolution Citoyenne (gauche), un organe fondé par l'ancien président Rafael Correa.
Lisez nos e-Papers