Menu
Search
Dimanche 16 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 16 Juin 2024
Menu
Search

Dakhla-Oued Eddahab : une délégation kényane prospecte les opportunités d'affaires

Une délégation kényane représentant la région du comté de Kwale (Kenya) s'est rendue, jeudi à Dakhla, pour prospecter les opportunités d'affaires dans la région de Dakhla-Oued Eddahab et d'examiner les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans différents domaines.

No Image
Cette visite, qui s'inscrit dans le cadre de la diplomatie parallèle, le renforcement de la coopération Sud-Sud et la consolidation des relations unissant le Maroc et la République du Kenya, a été l'occasion de s'informer des principaux projets structurants à Dakhla-Oued Eddahab et de l'élan de développement et de progrès que connaît cette région à tous les niveaux.

S'exprimant à cette occasion, le président du Conseil régional, El Khattat Yanja, a souligné que cette rencontre consacrait la profondeur des relations d'amitié entre les deux pays, notant qu’il s’agissait d’une nouvelle étape vers le renforcement des relations de coopération bilatérale. La région de Dakhla-Oued Eddahab a connu une véritable transformation ces dernières années dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par S.M. le Roi Mohammed VI en 2016, a-t-il fait remarquer, notant que cet ambitieux programme de développement intégré a atteint un niveau de maturité, dotant ladite région de projets structurants importants. Ces mégaprojets vont insuffler une nouvelle dynamique dans la région, a-t-il poursuivi, faisant savoir que le nouveau port Dakhla Atlantique, en cours de réalisation, fera de Dakhla-Oued Eddahab un hub régional de premier plan reliant le Maroc à son prolongement africain et offrant des opportunités considérables d’investissement aussi bien pour les acteurs marocains que pour les autres opérateurs économiques étrangers.

Pour sa part, la gouverneure du comté de Kwale (Kenya), Fatuma Achani, a indiqué que l’objectif de cette visite est de promouvoir des partenariats économiques bilatéraux, d’ouvrir des perspectives d'investissement et de favoriser la collaboration entre les deux régions respectives. «Le comté de Kwale regorge d'énormes ressources naturelles et possède un riche patrimoine culturel avec des opportunités importantes à exploiter dans les domaines de l'agriculture, l'économie bleue, la construction, le tourisme, le transport et la croissance industrielle», a-t-elle avancé, ajoutant que les régions de Dakhla-Oued Eddahab et de Kwale présentent de nombreuses similitudes qui rendront la coopération encore plus harmonieuse.

La délégation kenyane a suivi un exposé présenté par un responsable du Centre régional d’investissement (CRI), dans lequel il a détaillé, chiffres à l’appui, la remarquable dynamique de développement que connaît la région dans les différents domaines, les grands projets d’infrastructures, les opportunités d’investissement dans cette région et les avantages et facilités accordés aux investisseurs et opérateurs économiques, ainsi que le rôle et missions du CRI. À cette occasion, un mémorandum d'entente a été signé entre le Conseil de la région de Dakhla-Oued Eddahab et le comté de Kwale, visant à renforcer les relations de coopération bilatérales dans de nombreux domaines d'intérêt commun, dont le transport maritime, la logistique, la pêche, l’aquaculture, la culture, le sport et le tourisme, entre autres.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.