Menu
Search
Mardi 16 Avril 2024
S'abonner
close
Mardi 16 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

Statut unifié de l'Education : la FNFE annonce une grève de 4 jours et un sit-in devant le ministère

La Fédération nationale des fonctionnaires de l’enseignement a appelé à une série d’actions pour protester contre la promulgation du statut unifié et son exclusion du dialogue avec le ministère. Dans ce sens, elle a annoncé une grève nationale de 4 jours dans le secteur. Intervenant du 31 octobre au 3 novembre, cette grève sera ponctuée par un sit-in devant le siège du ministère de l’Éducation nationale ce mardi. Le syndicat appelle, à travers ce mouvement de protestation, à l’annulation du texte actuel et à la relance du dialogue en impliquant tous les acteurs concernés.

No Image
Au moment où le Chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, recoit les syndicats les plus représentatifs pour débattre des points de discorde relevés à la veille de l’adoption du statut unifié des fonctionnaires de l’éducation, la Fédération nationale des fonctionnaires de l’enseignement (FNFE), affiliée à l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), a choisi de faire cavalier seul en appelant à une grève nationale de quatre jours du 31 octobre au 3 novembre.



Ce débrayage sera accompagné d’un sit-in prévu aujourd’hui devant le siège du ministère de l’Éducation nationale. Contacté par «Le Matin», le vice-secrétaire général de la Fédération nationale, Abdelkrim Boulahdou, indique que ce mouvement de protestation vise à faire entendre la voix du corps de l’enseignement qui a exprimé son refus catégorique des dispositions du nouveau statut unifié publié récemment au Bulletin officiel. «Au moment où la famille de l’enseignement s’attendait à un cadre référentiel répondant à ses attentes et revendications, la promulgation de ce nouveau texte n’a fait qu’exacerber la tension dans le secteur, en maintenant les mêmes inégalités, sans résoudre les problématiques existantes. Ce qui a provoqué la colère de tous les fonctionnaires du secteur qui a été bel et bien exprimée lors de la dernière grève de trois jours organisée du 24 au 26 octobre et qui a connu un taux de participation de 97%», souligne le même responsable. Tout en fustigeant de nouveau «la démarche unilatérale du ministère de tutelle qui a choisi d’exclure plusieurs syndicats des rounds de dialogue lors de l’élaboration du statut», la Fédération nationale des fonctionnaires de l’éducation appelle ainsi à annuler le statut unifié dans sa forme actuelle et à remettre de nouveau le texte sur la table des négociations, tout en élargissant le dialogue autour du texte pour inclure divers acteurs.
Lisez nos e-Papers