Menu
Search
Vendredi 24 Mai 2024
S'abonner
close
Vendredi 24 Mai 2024
Menu
Search

Le PPS alerte sur la fracture entre les citoyens et les instances représentatives

Le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah, a mis en garde contre l’élargissement de la fracture entre les citoyens et les instances représentatives. Invité de l’émission «Al Omk», il n’a pas manqué de critiquer la manière avec laquelle le gouvernement a géré les grèves dans le secteur de l’éducation, notant que la poursuite des débrayages alors que les syndicats poursuivent le dialogue avec le gouvernement dénote une crise politique profonde et un manque de confiance des enseignants dans les institutions.

Mohamed Nabil Benabdallah.
Mohamed Nabil Benabdallah.
Intervenant lors de l’émission «Hiwar Fi Al Omk» diffusée par le journal électronique «Al Omk», le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah, a estimé que la scène politique «connaît un vide» et un creusement de de la «fracture entre les citoyens et les partis politiques». C’est dans ce sens qu’intervient d’ailleurs l’initiative de coordination entre le Parti du progrès et du socialisme et l’Union socialiste des forces populaires. Les deux partis ambitionnent en effet de changer cet état de fait et d’apporter de l’espoir sur la scène politique.



«L’ambition des deux partis est d’offrir à la société marocaine une alternative de gauche, progressiste et démocratique», tout en œuvrant à renforcer de manière graduelle cette coopération au cours des mois et des années à venir, en réponse à ce qu’ils qualifient de manque de confiance dans le système parlementaire et politique.

Sur un autre registre, abordant la crise dans le secteur de l’éducation, Nabil Benabdallah a indiqué que la poursuite des grèves par les coordinations au moment où les syndicats se trouvaient en négociation directe avec le gouvernement a démontré qu’il existait une sérieuse crise dans la pratique politique, notant que cette situation avait déjà été observée dans le secteur de la santé à un moindre degré. Le responsable politique a mis en garde dans ce sens contre l’élargissement de cette crise qui risque de toucher d’autres secteurs, surtout avec l’élargissement de la fracture entre le citoyen et les acteurs politiques et le développement du sentiment de manque de confiance dans l’action politique institutionnalisée. Lors de cette rencontre, le secrétaire général du PPS n’a pas manqué d’adresser un appel direct aux enseignants à faire prévaloir l’intérêt supérieur de la patrie, à retourner en classe afin de sauver l’école publique et l’année scolaire et à préserver les intérêts des élèves qui ont choisi de suivre leur scolarité dans l’école publique.
Lisez nos e-Papers