Menu
Search
Lundi 24 Juin 2024
S'abonner
close

Sahara : la Gambie réaffirme son ferme soutien à la souveraineté et à l'intégrité territoriale du Maroc

La Gambie a réaffirmé, devant les membres du Comité des 24 (C24) de l'ONU, son "ferme soutien" à la souveraineté nationale et à l’intégrité territoriale du Maroc, ainsi qu'à l'initiative d'autonomie en tant que solution définitive, sérieuse et de compromis au différend régional autour du Sahara marocain.

No Image
"Aujourd’hui, la Gambie réaffirme son ferme soutien à l'Initiative marocaine d'autonomie, qui constitue un compromis sérieux et une solution viable à ce différend régional", a souligné l’ambassadeur représentant permanent de la Gambie à l’ONU, Lamin Dibba lors du séminaire régional du C24 pour les Caraïbes qui s’est tenu du 14 au 16 mai à Caracas au Venezuela.



Il a relevé que l'initiative d'autonomie, qui jouit d'un soutien international notable, est à même de contribuer à la sécurité et à la stabilité de la région d’autant plus que le Sahel est confrontée à des défis sécuritaires sans précédent. Pour lui, le plan d’autonomie, qualifié de sérieux et crédible par le Conseil de sécurité de l’ONU, est conforme au droit international.

Dans la même veine, la Gambie salue l’approche "constructive et coopérative" adoptée de manière consistante par le Maroc, ainsi que son engagement pour parvenir à un règlement à ce différend régional autour du Sahara marocain dans le cadre du processus mené par les Nations Unies, a ajouté le diplomate.

M. Dibba a invité les autres parties prenantes à faire preuve d’une posture constructive pour faire avancer le processus politique vers une solution de compromis.

Saluant les efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara marocain, Staffan de Mistura visant à donner une nouvelle impulsion au processus mené sous l’égide exclusive des Nations Unies afin d’aboutir à une solution pacifique, durable et mutuellement acceptable à ce conflit artificiel, le diplomate a appelé toutes les parties à rester engagées dans le processus des tables rondes et chercher un règlement pragmatique et réaliste à ce différend régional.

L’ambassadeur gambien a en outre mis en avant le rôle des commissions régionales du Conseil national des droits de l’Homme à Dakhla et Laâyoune ainsi que la pleine coopération du Maroc avec le Haut-Commissariat aux droits de l'homme et les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Il a par ailleurs salué la dynamique de développement socio-économique en cours dans les provinces du Sud à la faveur du nouveau modèle de développement lancé en 2015, notant que cette démarche démontre l'investissement à long terme du Maroc dans la paix et le développement de la région. “Cette initiative crée sans nul doute de nombreuses opportunités de croissance économique tout en améliorant le niveau de vie des populations vivant dans la région”, a-t-il souligné.

Par la même occasion, le diplomate gambien s'est félicité de la participation au séminaire des représentants démocratiquement élus du Sahara marocain.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.